Les tests au coronavirus vont tripler en Israël
Rechercher

Les tests au coronavirus vont tripler en Israël

Le responsable du ministère de la Santé indique que 2 000 tests seront effectués chaque jour ; il espère que le coronavirus disparaitra cet été ou l'an prochain

Un ambulancier du Magen David Adom porte un kit de dépistage du coronavirus emballé et scellé lors d'un exercice d'entraînement dans la ville de Kiryat Ono, le 26 février 2020. (Crédit : Jack Guez / AFP)
Un ambulancier du Magen David Adom porte un kit de dépistage du coronavirus emballé et scellé lors d'un exercice d'entraînement dans la ville de Kiryat Ono, le 26 février 2020. (Crédit : Jack Guez / AFP)

Un responsable du ministère de la Santé a déclaré dimanche qu’Israël pouvait lutter efficacement contre le coronavirus et, qu’avec le temps, celui-ci finirait par « disparaître simplement ».

Asher Shalmon, directeur des relations internationales du ministère de la Santé, a déclaré samedi soir que la crise serait terminée « quand nous verrons ce que nous voyons désormais en Chine » – le signe clé surviendra quand le nombre de personnes guéries sera devenu supérieur à celui des personnes développant la maladie.

« Alors nous comprendrons que nous sommes sur la bonne voie », a ajouté Shalmon.

À partir de ce moment, « cela pourrait prendre quelques semaines de plus, et comme il est apparu, nous pensons qu’il va simplement disparaître ». Shalmon a affirmé espérer que cela se produira cet été ou l’été prochain.

Dr. Asher Shalmon (Autorisation)

Cependant, dans l’intervalle, de nombreuses personnes seront exposées au virus et certaines développeront la maladie, a déclaré Shalmon.

Il a indiqué que les efforts nationaux, intensifiés samedi soir avec de nouvelles règles qui mettent un terme à de nombreux aspects de la vie publique, s’avéreraient importants afin de lutter contre le coronavirus. Il a suggéré que les Israéliens se préparent à des décrets encore plus stricts.

« Vous pouvez vous attendre à ce que davantage de recommandations et de décisions soient prises dans les prochains jours », a-t-il prédit.

Shalmon a révélé que le nombre de tests au coronavirus devrait tripler, passant à 2 000 par jour, ce qui soulagera les laboratoires qui ont du mal à répondre à la demande. Il a déclaré que les tests deviendraient beaucoup plus courants, mais qu’il voyait comme impossible l’idée « de proposer des tests pour tout le monde sans raison clinique ».

Shalmon a communiqué avec les journalistes juste après que le gouvernement a intensifié les réglementations afin de lutter contre la propagation du virus, annonçant notamment la fermeture de tous les établissements d’enseignement.

Des enfants jouent au basket-ball à proximité d’une école fermée, à Hadera, le 13 mars 2020. (Crédit : AP Photo / Ariel Schalit)

Il a déclaré que la situation dans certains autres pays justifiait la réponse drastique d’Israël, commentant : « Il y a des endroits qui ne le contrôlaient pas, et où désormais les services d’urgence, les unités de soins intensifs et les hôpitaux en général s’effondrent. »

Shalmon a expliqué que la stratégie d’Israël consistait à ralentir la propagation du coronavirus, ou à « aplatir la courbe » afin de permettre au système de santé de fournir des services optimaux aux patients viraux qui en ont besoin et de rééquiper les stocks de tout ce qui pourrait se trouver en pénurie.

Il espère que cela pourrait également avoir l’avantage de garantir le moins de cas possible avant que les températures ne se réchauffent.

Shalmon a déclaré que la stratégie d’Israël ralentira non seulement la propagation, mais réduira également le nombre total de personnes infectées.

Shalmon a souligné que les attentes pour le développement rapide d’un vaccin étaient mal venues, affirmant qu’il faudra « au minimum un an pour bénéficier d’un produit commercialisable sur le marché ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...