Les vétérans américains laisseront les croix gammées ornant certaines stèles
Rechercher

Les vétérans américains laisseront les croix gammées ornant certaines stèles

Des militants juifs avaient demandé le retrait des symboles nazis présents sur les tombes de prisonniers de guerre allemands, côtoyant celles de soldats morts au combat

Un pierre tombale arborant une croix gammée au cimetière national de Fort Sam Houston, à San Antonio, Texas. (Crédit : Michael Field/Wikimedia Commons)
Un pierre tombale arborant une croix gammée au cimetière national de Fort Sam Houston, à San Antonio, Texas. (Crédit : Michael Field/Wikimedia Commons)

WASHINGTON – Le département des Anciens combattants des États-Unis [VA – US Veterans Administration] ne remplacera pas les trois pierres tombales de soldats allemands ayant combattu pour l’Allemagne nazie qui présentent des croix gammées dans ses cimetières militaires, les qualifiant de « patrimoine historique ».

Un groupe qui défend la liberté religieuse dans l’armée avait demandé lundi à la VA de remplacer deux stèles de prisonniers de guerre de la Seconde Guerre mondiale dans le cimetière national de Fort Sam Houston à San Antonio, au Texas, sur lesquelles sont gravées des croix gammées à l’intérieur d’une croix allemande et de la phrase : « Il est mort loin de chez lui pour le Führer, le peuple et la patrie ».

Répondant mardi à une question de la Jewish Telegraphic Agency, A. Melnyk, un porte-parole de la VA, a déclaré que l’agence avait connaissance des deux stèles, ainsi que d’une troisième au cimetière Fort Douglas Post à Salt Lake City portant la même inscription. Il a qualifié Hitler de « figure historique clivante ».

« Le National Historic Preservation Act de 1966 attribue des responsabilités de gérance aux agences fédérales, y compris la VA et l’armée, pour protéger les ressources historiques, y compris celles qui reconnaissent des personnages ou des événements historiques qui divisent », a expliqué M. Melnyk. « Pour cette raison, la VA continuera à sauvegarder ces pierres tombales, comme l’ont fait toutes les administrations passées ».

La Military Religious Freedom Foundation, qui a lancé l’appel lundi après qu’un officier à la retraite a alerté le groupe de la présence des pierres tombales dans le cimetière de San Antonio, a estimé que la réponse des vétérans n’était pas à la hauteur.

« C’est une non-réponse », a commenté Mikey Weinstein, le président du groupe, ajoutant que son groupe envisageait une action en justice pour remplacer les pierres tombales.

« Le secrétaire Robert Wilkie doit immédiatement remplacer les pierres tombales de tous les militaires allemands enterrés dans les cimetières nationaux des anciens combattants afin qu’aucun symbole de l’ère nazie … ne puisse plus jamais apparaître sur ces pierres tombales », a demandé M. Weinstein.

Il a noté qu’au cours des dernières années, des États démocrates et républicains et des gouvernements locaux avaient supprimé des symboles des États confédérés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...