Rechercher

Les yeshivot de New York abusent des fonds pour l’éducation spécialisée – NY Times

Les prestataires des écoles orthodoxes bénéficieraient de plus de 350 millions de dollars par an de subventions en échange de services d’éducation spécialisée indus ou non réalisés

Illustration : Un homme traverse devant un bus scolaire avec une inscription en yiddish à Borough Park, à Brooklyn, New York, le 1er janvier 2014. (Crédit : Nati Shohat/Flash 90)
Illustration : Un homme traverse devant un bus scolaire avec une inscription en yiddish à Borough Park, à Brooklyn, New York, le 1er janvier 2014. (Crédit : Nati Shohat/Flash 90)

Les écoles hassidiques de New York abuseraient des fonds destinés à l’enseignement spécialisé en détournant les fonds publics à d’autres fins, selon une enquête publiée jeudi par le New York Times.

Les prestataires privés des écoles hassidiques et orthodoxes bénéficient ainsi de plus de 350 millions de dollars par an de subventions gouvernementales en échange de services d’éducation spécialisée pas toujours nécessaires ni même véritablement fournis, indique le New York Times, évoquant des informations de source gouvernementale.

Les écoles, connues sous le nom de yeshivot, auraient encouragé les parents d’élèves à faire établir des certificats médicaux attestant de l’existence de handicaps et à solliciter des aides pour leurs enfants.

Selon le New York Times, dans 25 yeshivot, plus de la moitié des élèves sont éligibles à la fourniture de services d’éducation spécialisée. Le journal a ajouté que sur les 18 000 demandes de services d’éducation spécialisée déposées l’an dernier, plus de la moitié provenaient de districts comptant d’importantes communautés hassidiques et orthodoxes, comme Williamsburg, Borough Park et Crown Heights.

Le Times a précisé qu’il y avait « peu d’éléments permettant de savoir si les handicaps étaient plus fréquents dans la communauté hassidique ».

Elana Sigall, ex-responsable de l’éducation spécialisée de la ville qui a fait campagne contre les yeshivot, a déclaré au Times que les yeshivot
« bénéficiaient de ressources considérables de la part de la ville, sans réellement proposer de services d’éducation spécialisée ».

Ce nouvel article du Times est le dernier en date d’une série consacrée aux yeshivot, qui ont provoqué un tollé chez les dirigeants haredi et un soulagement chez les défenseurs de l’amélioration de l’éducation laïque au sein des écoles religieuses privées. Le premier article avait été publié en septembre à propos des enseignements laïcs des yeshivot, présentés comme déficients en dépit des fonds publics collectés à cette fin.

Illustration : Des enfants et des adultes traversant la rue devant un bus scolaire à Borough Park, dans le quartier de Brooklyn qui abrite de nombreuses familles juives ultra-orthodoxes, à New York, le 20 septembre 2013. (Crédit : AP Photo/Bebeto Matthews)

Juifs hassidiques et dirigeants communautaires ont été nombreux à parler de reportages diffamatoires et à accuser le journal de se pencher sur la communauté hassidique par sectarisme ou pour des considérations politiques.

Les partisans de la réforme de l’enseignement au sein des yeshivot ont affirmé que les enquêtes du Times étaient nécessaires pour amener les écoles à changer.

Agudath Israel of America, organisation faîtière orthodoxe, a réagi à l’article publié jeudi en publiant : « Une nouvelle semaine, une nouvelle attaque en première page contre les Juifs orthodoxes : cette fois, ce sont les enfants avec des besoins spéciaux et leurs familles qui sont pris pour cibles ».

« Le New York Times confirme, pour la 13e fois en l’espace de trois mois et demi, son obsession de la désinformation et de la diabolisation des juifs orthodoxes et hassidiques », a déclaré l’organisation dans un communiqué.

Bill de Blasio, le maire de New York, s’exprime à une cérémonie d’ouverture pour The Shed, un nouvel espace culturel à Hudson Yards le 1 avril 2019, dans la ville de New York. (Spencer Platt/Getty Images/AFP)

Ce dernier article en date explique que le financement de l’éducation spécialisée a été débloqué en 2014 par le maire de l’époque, Bill de Blasio, qui a demandé aux services de la ville de faire au plus vite pour accorder les autorisations.

De Blasio était alors vivement critiqué, accusé de ne pas respecter la loi de l’Etat de New York exigeant que les étudiants handicapés reçoivent une éducation adaptée, si nécessaire financée par les autorités et fournie par des entreprises privées.

Selon le Times, l’une de ces entreprises, créée deux mois après les instructions données par de Blasio par un jeune couple orthodoxe marié sans expérience dans l’éducation, a perçu plus de 38 millions de dollars au titre de ce programme cette année.

Le Times aurait la preuve que des entreprises fournissant des services spécialisés aux écoles privées faisaient à leur tour des dons aux yeshivot qui orientaient les étudiants vers eux.

Le grand nombre de demandes de services d’éducation spécialisée ne s’est pas accompagné du contrôle nécessaire. Les responsables interrogés par le Times ont déclaré que la plupart des demandes étaient automatiquement acceptées par un système surchargé et sous-financé.

Les responsables des écoles et représentants des prestataires de services éducatifs spécialisés ont fait savoir, dans des déclarations adressées au Times, qu’ils agissaient conformément aux règles et que des évaluateurs indépendants et gouvernementaux veillaient à ce que seuls les élèves ayant des besoins spéciaux bénéficient du programme.

Les responsables de l’école incriminée ont, pour leur part, nié avoir fait pression sur les familles pour qu’elles se fassent établir des certificats médicaux indus.

L’équipe du Times of Israël a contribué à la rédaction de cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.