Libération sous caution des deux Israéliens accusés de viol en Crête
Rechercher

Libération sous caution des deux Israéliens accusés de viol en Crête

Les deux hommes ont dû payer une caution de 1 000 euros avant d'être relâchés ; avant l'audience, des proches ont agressé une journaliste israélienne

Une photo de la baie de Vai en Crète, en Grèce. (CC BY, Wikimedia)
Une photo de la baie de Vai en Crète, en Grèce. (CC BY, Wikimedia)

Deux Israéliens soupçonnés d’avoir violé une touriste allemande sur l’île grecque de Crête ont été libérés sous caution mardi.

Les deux hommes, en détention depuis samedi, ont dû verser 1 000 euros avant d’être libérés.

Ils avaient été arrêtés après qu’une Allemande âgée de 19 ans, a déposé plainte auprès de la police, selon des sources locales.

La femme aurait déclaré que les Israéliens, l’un âgé de 29 ans et l’autre de 35 ans, l’avaient invitée à prendre un verre dans leur chambre d’hôtel, où ils l’auraient ensuite violée.

Avant l’audience de renvoi de mardi, les proches de l’un des accusés ont agressé une journaliste aux abords de la salle d’audience du tribunal, la projetant au sol et brisant son téléphone portable.

La journaliste de la chaîne Kan, Vered Pelman, filmait les membres de la famille se dirigeant vers la salle d’audience. Ces derniers se sont tournés vers elle et l’auraient violemment bousculée.

La suite de l’incident a été filmée par une autre caméra. Vered Pelman y apparaît se relevant alors que ses agresseurs disparaissent dans le couloir. Elle semble sous le choc mais physiquement indemne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...