Liberman : Netanyahu a « supplié » le Qatar de payer le Hamas
Rechercher

Liberman : Netanyahu a « supplié » le Qatar de payer le Hamas

Le chef de l'agence et un général auraient été envoyés à Doha il y a deux semaines pour convaincre l'émirat gazier de ne pas cesser ses transferts d'argent au Hamas

Le directeur du Mossad Yossi Cohen lors d'une conférence à l'université de Tel Aviv, le 24 juin, 2019. (Crédit : Flash90)
Le directeur du Mossad Yossi Cohen lors d'une conférence à l'université de Tel Aviv, le 24 juin, 2019. (Crédit : Flash90)

Le chef du Mossad, Yossi Cohen, et l’officier supérieur de l’armée israélienne en charge de Gaza, Herzi Halevi, se sont rendus au Qatar au début du mois sur instruction du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour demander au riche émirat gazier de continuer à effectuer leurs paiements périodiques au groupe terroriste palestinien du Hamas, a affirmé samedi soir le chef du parti Yisrael Beytenu, Avidgor Liberman.

S’exprimant sur la Douzième chaîne, Liberman a critiqué Netanyahu pour avoir « supplié » les Qataris de continuer à soutenir le groupe terroriste basé à Gaza.

« Mercredi dernier, il y a deux semaines, le chef du Mossad et le chef du Commandement sud de l’armée israélienne se sont rendus au Qatar pour une mission commandée par Netanyahu. Ils ont tout simplement supplié les Qataris de continuer à envoyer de l’argent au Hamas après le 30 mars, sachant que les Qataris ont dit qu’ils cesseraient de le faire le 30 mars », a accusé M. Liberman.

« L’Égypte et le Qatar sont tous deux en colère contre le Hamas et ont prévu de couper les liens avec lui. Soudain, Netanyahu apparaît comme le défenseur du Hamas, comme s’il s’agissait d’une organisation environnementale. C’est une politique de soumission à la terreur », a-t-il dénoncé, ajoutant qu’Israël payait au Hamas « l’argent de la protection » pour maintenir le calme.

Le leader d’Yisrael Beytenu est devenu l’un des principaux détracteurs du Premier ministre, et a par deux fois frustré les tentatives de ce dernier de former une coalition majoritaire après les élections d’avril et de septembre derniers. Le 2 mars, Israël se rendra aux urnes pour la troisième fois en un an.

Dans l’interview télévisée, le député a également déclaré que Benjamin Netanyahu cherchera à négocier sa peine après les élections. Selon l’acte de 63 pages, l’accusé Netanyahu est l’auteur de transactions illicites et de conflits d’intérêts, a nui à la confiance du public et, dans trois affaires, abusé de ses fonctions.

A LIRE : Etat d’Israël vs. Netanyahu : détails de l’acte d’accusation du Premier ministre

Le procès du Premier ministre devrait commencer le 17 mars. Ce dernier « ne se présente pas à ces élections pour former un gouvernement. Il se présente pour [renforcer sa position] sceller un arrangement judiciaire », a fustigé M. Liberman.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aux côtés du ministre des Affaires étrangères Israel Katz et du secrétaire de cabinet Tzachi Braverman lors d’une réunion du cabinet à Jérusalem, le 13 novembre 2019 (Crédit : RONEN ZVULUN / POOL / AFP)

Depuis 2018 et avec l’approbation d’Israël, le Qatar fournit périodiquement des millions de dollars en espèces au Hamas pour payer le combustible de la centrale électrique de la bande de Gaza, permettre au groupe de payer ses fonctionnaires et apporter une aide à des dizaines de milliers de familles démunies.

Israël l’aurait fait en échange de la garantie par le Hamas du calme dans le sud et dans le cadre des efforts pour parvenir à un cessez-le-feu à long terme avec le groupe terroriste.

Le chef du parti Yisrael Beytenu Avidgor Liberman s’exprime lors d’une réunion du parti à la Knesset, à Jérusalem, le 24 juin 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Liberman, ancien ministre de la Défense, a déjà accusé le chef du gouvernement de verser de l’argent au Hamas dans le passé (bien que les paiements aient commencé pendant son mandat).

Les transferts ont également été contestés par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui cherche à faire pression sur le Hamas à Gaza pour l’affaiblir.

Le gouvernement israélien a fourni peu d’informations sur ces transferts.

Récemment, les tensions le long de la frontière avec Gaza se sont intensifiées en raison d’une augmentation des attaques à la roquette et de l’utilisation de ballons baudruche transportant des explosifs et des engins incendiaires à destination du territoire israélien.

Le général de division Herzi Halevi, chef du Commandement Sud de l’armée israélienne, coordonne une opération visant à assassiner le commandant du Jihad islamique palestinien Baha Abu al-Ata, le 12 novembre 2019. (Armée israélienne)

Les terroristes palestiniens de la bande de Gaza ont commencé à envoyer en Israël des ballons et des cerfs-volants chargés d’explosifs en 2018. Cette pratique s’est développée au fil du temps, mais s’est considérablement intensifiée ces dernières semaines, des dizaines de bombes de ce type ayant atterri dans des villes et des communautés agricoles adjacentes à l’enclave palestinienne.

Netanyahu a déclaré mardi que l’armée préparait une « grande surprise » pour le Hamas si le groupe terroriste ne parvenait pas à maîtriser la violence visant le sud d’Israël, alors qu’Israël envisageait l’assassinat de deux hauts dirigeants du Hamas.

Le journal libanais Al-Akhbar a rapporté jeudi que le Hamas a mis en garde Israël contre toute mesure sévère, affirmant que la réponse immédiate serait un barrage de roquettes sur Tel-Aviv.

Israël et Gaza se sont engagés dans plusieurs séries sporadiques de violences au cours des deux dernières années, alors que les deux camps tentaient de parvenir à un cessez-le-feu à long terme.

Le dernier conflit majeur entre les deux parties a eu lieu lors d’un affrontement de cinquante jours en 2014, surnommé par l’armée israélienne « Opération Bordure protectrice ». Pendant les combats, le Hamas et d’autres groupes terroristes palestiniens à Gaza ont lancé des milliers de roquettes sur Israël, notamment sur Tel-Aviv et d’autres régions centrales du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...