Rechercher

Liberman promet la fin des taxes sur les produits importés

"Il n'y a aucune raison de taxer les fruits et légumes importés. Nous allons nous en débarrasser immédiatement. Le reste viendra par étapes", a dit le ministre des Finances

Le ministre des Finances Avigdor Liberman pendant une réunion de faction de sa formation Yisrael Beytenu à la Knesset, le 26 juillet 2021. (Crédit :Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Finances Avigdor Liberman pendant une réunion de faction de sa formation Yisrael Beytenu à la Knesset, le 26 juillet 2021. (Crédit :Yonatan Sindel/Flash90)

Lundi, le ministre des Finances et chef du parti Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a promis de supprimer immédiatement les tarifs protectionnistes et a appelé à réformer le secteur.

« Il n’y a aucune raison de taxer les fruits et légumes importés. Nous allons nous en débarrasser immédiatement. Le reste viendra par étapes », a-t-il dit lors d’une réunion de faction.

« Notre agriculture a besoin de changement. Ce qui se passe dans le nord dans les poulaillers montre que nous devons progresser, que nous devons transformer l’agriculture israélienne en une start-up de niveau technologique. »

Avigdor Liberman semblait ici faire référence à une épidémie de grippe aviaire survenue parmi les volailles du nord d’Israël qui a poussé le ministère de l’Agriculture a annoncer que 320 000 de poules pondeuses seront abattues, sachant que 244 000 autres poules pondeuses ont déjà été abattues la semaine dernière au même endroit.

Cette décision devrait entraîner une pénurie de 14 millions d’œufs environ sur les 200 millions qui sont consommés chaque mois par les Israéliens.

Parallèlement, les prix des fruits et légumes ont grimpé en flèche ces derniers mois, les agriculteurs, les distributeurs, les supermarchés et les fonctionnaires s’accusant mutuellement d’augmenter les prix de manière exorbitante.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...