Liberman s’engage à agir contre les yeshivot anti-service militaire
Rechercher

Liberman s’engage à agir contre les yeshivot anti-service militaire

Suite aux émeutes qui ont conduit à 18 arrestations, le ministre de la Défense va prendre des mesures contre les établissements qui prônent la désertion

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Avigdor Liberman, ministre de la Défense, au centre, pendant une visite de la division responsable de la bande de Gaza de l'armée israélienne, dans le sud du pays, le 31 janvier 2017. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense)
Avigdor Liberman, ministre de la Défense, au centre, pendant une visite de la division responsable de la bande de Gaza de l'armée israélienne, dans le sud du pays, le 31 janvier 2017. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a l’intention de prendre des mesures pour agir contre les deux séminaires ultra-orthodoxes après que des violentes manifestations contre la détention d’un membre de la communauté déserteur, a déclaré son cabinet.

Liberman a ordonné à son ministère de repenser la dispense systématique octroyée aux étudiants de la yeshiva de Maalot HaTorah à Jérusalem et à ceux de la yeshiva Grudna à Ashdod, toutes deux sous l’égide du rabbin Shmouel Auerbach, un militant anti-enrôlement.

Le ministre de la Défense a également demandé au député Oded Forer de « travailler avec les ministères concernés pour stopper le financement de ces yeshivot », a déclaré son cabinet.

Lundi soir et mardi matin, 18 ultra-orthodoxes ont été arrêtés pour troubles à l’ordre public dans plusieurs villes.

Des bennes à ordure ont été brûlées, des routes bloquées, et des agents de police ont été visés par des jets de pierre, a indiqué la police.

« Le ministre Liberman a déclaré qu’il ne fermera jamais les yeux sur ces émeutes et sur l’incitation à la haine et à la violence contre les soldats de l’armée israélienne », a déclaré son cabinet dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...