Rechercher

Lille : Un documentaire raconte le sauvetage de dizaine de Juifs par des cheminots

Diffusé en avant-première au mémorial de la Shoah, à Paris, ce documentaire raconte comment des cheminots lillois ont sauvé 80 juifs du camp d’extermination d’Auschwitz

Catherine Bernstein lors d'une interview en 2013 (Capture d'écran YouTube)
Catherine Bernstein lors d'une interview en 2013 (Capture d'écran YouTube)

Cet épisode de l’histoire reste pour beaucoup méconnu et pourtant il mérite grandement d’être consacré. C’est là tout le défi que se sont lancés la réalisatrice Catherine Bernstein et le Conseiller à l’office de tourisme de Lille, Grégory Célerse. Ensemble, il ont tenté de retranscrire au mieux l’épisode qui s’est déroulé le 11 septembre 1942 à Lille dans un documentaire diffusé ce dimanche en avant-première au mémorial de la Shoah, à Paris.

Ce jour-là, près de 600 personnes sont raflées dans toute la région (de Lens à Cambrai, Denain, Lille, Valenciennes, Douai) puis réunies dans une gare de marchandise à Lille-Fives… Une déportation surnommée : la rafle du Vel d’Hiv du Nord.

Mais dans la gare de triage de Lilles-Fives, une vingtaine de cheminots prennent leur courage à deux mains. Au péril de leur vie et dans la plus grande discrétion, ils évacuent 50 à 60 femmes et enfants en partance pour Auschwitz-Birkenau.

Cette histoire a été longuement étudiée et creusée par Grégory Célerse, passionné par la Seconde Guerre mondiale, dans son livre Sauvons les enfants, publié en 2016 aux éditions Les Lumières de Lille. Après presque 10 ans d’enquête, il a pu identifier 39 personnes sauvées ce jour-là qui ont échappé à la mort dans le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau (seuls 16 survivants en sont revenus).

Grégory Celerse (g.) et Patrick Lecoutre à Tel Aviv début septembre 2018 après avoir rencontré plusieurs témoins de la rafle du 11 septembre 1942 (Crédit: Pierre-Simon Assouline)

Son travail a également permis d’identifier des cheminots qui avaient participé au sauvetage de juifs.

Six personnes, rescapées et cheminots, témoignent dans ce documentaire poignant.

Deux sont décédées depuis le tournage. « Le film retrace l’opération de sauvetage menée en gare de Lille-Fives par 24 cheminots et aborde l’action du comité de secours qui s’est occupé d’héberger et de protéger environ 80 juifs », raconte Grégory Célerse cité par le journal 20minutes.

Une seconde avant-première est prévue à Lille, au printemps. Le film sera diffusé sur France 3 en septembre 2022, à l’occasion du 80e anniversaire de l’événement.

Marcel Hoffmann. (Crédit : Comité français pour Yad Vashem)

Vendredi, au Sénat, à titre posthume, l’un des cheminots, Marcel Hoffmann, a reçu la distinction de « Juste parmi les nations » accordée par le comité français pour Yad Vashem. L’homme était représenté par sa fille Monique Pradel. Ce titre est la plus haute distinction de l’État d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...