L’Institut français de Tel Aviv organise 3 événements à l’occasion du Festival DLD de l’innovation
Rechercher

L’Institut français de Tel Aviv organise 3 événements à l’occasion du Festival DLD de l’innovation

Une performance d’Antoine Schmitt et Franck Vigroux et deux conférences sur le numérique auront lieu du 27 au 29 septembre

Tempest (Crédit : Autorisation)
Tempest (Crédit : Autorisation)

Du 24 au 29 septembre 2016 se tiendra le Festival DLD de l’innovation à Tel Aviv, un événement important réunissant plusieurs centaines d’acteurs clés dans le domaine de l’innovation : start-ups, investisseurs, incubateurs, entreprises internationales…

L’Institut français d’Israël participe à l’événement en proposant une performance visuelle et musicale exceptionnelle, “Tempest”, d’Antoine Schmitt et Franck Vigroux et deux conférences sur le thème du numérique.

“Tempest” est une performance visuelle et musicale d’Antoine Schmitt et Franck Vigroux qui aura lieu le 27 septembre à 21h Place Rothschild en face de l’Institut français.

Les deux artistes français présentent une performance artistique mêlant musique et art numérique. Dans le bruit et la fureur d’un big bang de lumières, étincelles et particules, le mouvement créé par les algorithmes d’Antoine Schmitt fusionne avec les effets sonores produits par Franck Vigroux.

Tempest (Crédit : Autorisation)
Tempest (Crédit : Autorisation)

Antoine Schmitt, artiste plasticien – à l’origine ingénieur programmeur – crée des œuvres sous forme d’objets, d’installations et de situations pour traiter des processus du mouvement. Son travail, présenté dans plusieurs grands festivals internationaux, place le programme au cœur de performances ou d’installations artistiques. Artiste musicien, compositeur et réalisateur, Franck Vigroux est un créateur de sons allant de l’électro-acoustique au bruit industriel en passant par des compositions modernes ou expérimentales.

En préambule de “Tempest”, DJ YOGO, l’une des figures les plus emblématiques de la scène underground de Tel Aviv, DJ résident au Breakfast et au célèbre club The Block, réputé internationalement, propose à partir de 20h un set inédit d’une heure avec les derniers sons de la scène électro.

D’autre part, une conférence aura lieu le 28 septembre prochain à l’Université de Tel Aviv, auditorium Jaglom, de 17h30 à 20h.

L’Institut français d’Israël, en partenariat avec l’Association des Amis Francophones de l’Université de Tel Aviv, propose une conférence sur le thème “Révolutions numériques : quels effets sur la démocratie ?” Parce qu’il est le lieu où foisonne l’échange d’opinions et d’idées, Internet renforce la démocratie en permettant à tous les citoyens de participer au débat et d’exercer un contre-pouvoir vis-à-vis de l’ordre établi.

Pour autant, quels effets cette interactivité exacerbée peut-elle avoir sur la démocratie ? Le débat que propose cette conférence permettra d’apporter des éléments de réponse autour de Dominique Cardon, professeur de sociologie à Science Po (Medialab), Tamar Ashuri, chercheur à la faculté de sciences sociales de l’Université de Tel-Aviv, et Mary Loitsker, animatrice réseau à l’Atelier pour l’information publique, une association de volontaires (programmeurs, journalistes, éditeurs, chercheurs, économistes et activistes) ayant pour but d’améliorer la transparence gouvernementale et de donner un pouvoir d’action aux citoyens. La conférence sera animée par Jérôme Bourdon, sociologue et historien des médias, professeur à l’Université de Tel Aviv.

Une seconde conférence nommée “A quoi rêvent les algorithmes ?” aura lieu le 29 septembre à l’Institut français de Tel Aviv à 19h30.

Elle sera animée par Dominique Cardon, professeur de sociologie à Science Po/Medialab.

Impossible d’échapper à Google, Facebook, Twitter et autres réseaux sociaux. Les mondes numériques nous traquent : popularité, réputation, préférences, ils nous connaissent et nous suivent. Au cœur de cette filature digitale, les algorithmes enferment les individus dans une représentation particulière, figent leur place dans la société. En les comprenant mieux, l’utilisateur pourrait reprendre le contrôle. C’est l’objectif de cette conférence, le 29 septembre à l’Institut français de Tel Aviv, en marge des DLD.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...