Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

L’Iran confirme négocier indirectement avec les États-Unis à Oman

Axios avait fait état vendredi de discussions ayant eu lieu "cette semaine" entre Téhéran et Washington sur la "manière d'éviter une escalade des attaques" au Moyen-Orient

Illustration : Brett McGurk, lors d'une conférence de presse à Amman, le 6 novembre 2016. (Crédit : Ahmad Abdo/AFP)
Illustration : Brett McGurk, lors d'une conférence de presse à Amman, le 6 novembre 2016. (Crédit : Ahmad Abdo/AFP)

L’Iran a confirmé des informations sur la poursuite de négociations indirectes avec les États-Unis à Oman en dépit des tensions entre les deux pays qui n’ont pas de relations diplomatiques, selon un média officiel iranien.

Le site d’information américain Axios a fait état vendredi de discussions ayant eu lieu « cette semaine » entre Téhéran et Washington sur la « manière d’éviter une escalade des attaques » au Moyen-Orient.

La représentation de l’Iran à l’ONU a confirmé « les informations publiées sur les négociations indirectes entre l’Iran et les États-Unis à Oman », a rapporté l’agence officielle Irna, précisant que ces discussions se sont tenues dans le cadre d’ « un processus en cours ».

Irna n’a pas fourni de détails sur la date et le contenu des réunions, en indiquant qu’elles « n’étaient pas les premières » et « ne seront pas les dernières ».

Les négociations ont été menées côté américain par le conseiller du président américain pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, et l’envoyé pour l’Iran, Abram Paley, a précisé Axios, disant ignorer qui représentait Téhéran.

Ces discussions, menées par l’intermédiaire de responsables du sultanat d’Oman, se sont tenues un peu plus d’un mois après l’attaque inédite menée le 13 avril par l’Iran contre Israël, de plus de 500 projectiles, dont la plupart ont été interceptés avec l’aide des États-Unis et de plusieurs autres pays alliés.

Des personnes autour d’un morceau de missile balistique tiré par l’Iran retombé près de la mer Morte, le 20 avril 2024. (Crédit : Itamar Grinberg/AP)

Cette attaque, qui avait suscité des craintes sur le risque d’une guerre régionale, a fait suite à une frappe meurtrière le 1er avril sur une annexe du consulat iranien à Damas, imputée à Israël, ayant tué sept membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), l’armée idéologique de la République islamique, dont deux généraux.

Washington accuse par ailleurs Téhéran de soutenir les Houthis du Yemen qui mènent des attaques contre des navires en mer Rouge, en affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens à Gaza, où Israël est en guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas depuis le 7 octobre.

Principal allié d’Israël, les États-Unis n’ont pas de relations diplomatiques avec l’Iran depuis 1979 et sont représentés à Téhéran par l’ambassade de Suisse.

Ces dernières années, les deux pays ont mené des négociations indirectes autour d’un échange de prisonniers, de la libération de fonds iraniens bloqués à l’étranger et de mesures visant à limiter le programme nucléaire de l’Iran.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.