L’Iran dévoile un kit pour convertir des roquettes en missiles téléguidés
Rechercher

L’Iran dévoile un kit pour convertir des roquettes en missiles téléguidés

Un nouveau système d'armes, signe d'une "assurance" accrue de l'Iran dans ses prouesses de conception, selon un pionnier israélien de la défense antimissile

Image du nouveau système iranien de mise à niveau du système de guidage Labeik. (Capture d'écran YouTube)
Image du nouveau système iranien de mise à niveau du système de guidage Labeik. (Capture d'écran YouTube)

L’armée iranienne dit avoir produit un nouveau kit de conversion pour améliorer les roquettes d’artillerie en missiles sol-sol, une technologie qu’Israël a accusé Téhéran de tenter de livrer au groupe terroriste du Hezbollah.

Les Iraniens ont dévoilé la nouvelle mise à niveau du système de guidage, appelée Labeik, lors d’un événement qui a eu lieu jeudi et au cours duquel plusieurs nouvelles technologies militaires ont été présentées, selon le Jane’s Defence Weekly.

Jane’s a rapporté que Labeik semblait similaire aux systèmes de guidage de la série de fusées Fateh-110, dont beaucoup seraient aux mains du Hezbollah au Liban. Selon le rapport, le nouveau système semble également compatible avec les roquettes d’artillerie lourde Zelzal.

Des images vidéo du nouveau système de conversion diffusées à la télévision iranienne montrent un corps court comportant quatre ailettes inversées qui peuvent être montées entre la fusée et sa charge utile.

Selon l’agence de presse iranienne Fars News, les missiles antiblindés « Labeik 1″… jouissent d’une puissance de frappe de précision.

« Il n’y a rien de nouveau dans la conversion elle-même, ils le font depuis des années, et ils ont déjà montré des kits de conversion pour la famille de missiles Fatah 110 », a déclaré Uzi Rubin, l’un des pionniers des premières tentatives israéliennes de défense antimissile, au Times of Israel.

« Ce qu’il y a de nouveau ici, c’est l’aérodynamique des winglets [ailerons latéraux] – très unique, inédit en Iran à ce jour et inédit dans tout autre pays. Se tourner vers le design indigène plutôt que de copier les autres indique la confiance en soi. Le but de cette nouvelle aérodynamique unique est probablement d’augmenter la maniabilité des roquettes converties. »

A la question de savoir si le développement du nouveau système avait des implications sur le programme de missiles du Hezbollah ou sur la façon dont Israël traite avec le groupe terroriste, Rubin a répondu par « sans aucun doute ».

« C’est exactement le projet de ‘roquette de précision’ que Netanyahu et l’armée israélienne considèrent comme une ligne rouge », a-t-il dit.

On estime que le Hezbollah possède plus de 150 000 missiles, mais seul un petit nombre d’entre eux peuvent être dirigés vers des sites spécifiques. Israël craint que, dans une guerre future, le groupe terroriste libanais n’utilise un barrage de missiles de précision pour attaquer des installations sensibles et submerger son réseau de défense aérienne.

Des avions israéliens ont effectué des frappes aériennes en Syrie pour contrecarrer les efforts de l’Iran visant à introduire clandestinement les armes avancées au Liban, selon les autorités. Jérusalem pense que Téhéran essaie maintenant de développer la production nationale au Liban en raison du danger que représente le transfert des armes de l’Iran au Liban.

Une image satellite diffusée par l’armée israélienne montrant un site près de l’aéroport international de Beyrouth qui, selon l’armée, est utilisé par le Hezbollah pour convertir des missiles conventionnels en missiles à guidage précis, le 27 septembre 2018. (Armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé le mois dernier qu’elle avait identifié une installation au sud du Liban utilisée par le Hezbollah pour convertir et fabriquer des missiles à guidage de précision.

Le complexe, situé près de Nabi Sheet dans la vallée de la Bekaa au Liban, a été créé il y a plusieurs années par l’Iran et le Hezbollah pour la fabrication d’armes, a déclaré l’armée dans un communiqué, moins de deux semaines après une attaque de drone à Beyrouth attribuée à Israël qui aurait endommagé des éléments essentiels du projet.

La cible de l’attaque aurait été un mélangeur industriel coûteux et unique en son genre utilisé dans la création de combustible solide, et le raid aurait retardé d’au moins un an les plans du groupe terroriste de développer des missiles de précision à longue portée, d’après les médias israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...