Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

L’Iran « enquête » sur le navire « lié à Israël » saisi dans le Golfe

Nasser Kanani a expliqué que l'Iran avait saisi le navire car "il avait violé la réglementation maritime internationale" sans répondre correctement aux questions des autorités iraniennes"

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Téhéran, capitale de l'Iran, le 5 décembre 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Téhéran, capitale de l'Iran, le 5 décembre 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

Le porte-conteneurs saisi ce weekend dans le Golfe par l’Iran, qui l’accuse d’être « lié à Israël », se trouve « dans les eaux territoriales iraniennes » afin que soient « menées les enquêtes nécessaires », a déclaré lundi le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Les autorités iraniennes n’avaient pas donné d’information depuis la prise de contrôle samedi du porte-conteneurs MSC Aries par les forces spéciales maritimes du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), dans le détroit d’Ormuz.

« Le navire a été conduit vers les eaux territoriales iraniennes », a déclaré Nasser Kanani, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, devant la presse.

Il n’a pas communiqué d’informations sur le sort des vingt-cinq membres d’équipage, dont des Indiens et un Russe.

Le porte-parole a expliqué que l’Iran avait saisi le navire car « il avait violé la réglementation maritime internationale » et « n’avait pas répondu de manière adéquate aux questions des autorités iraniennes ».

« Il est certain que ce navire appartient au régime sioniste [Israël] », a affirmé Kanani, en référence à Israël, l’ennemi juré de la République islamique.

L’agence de presse iranienne IRNA a déclaré qu’une unité des forces spéciales de la marine du CGRI avait mené l’attaque contre le navire, le MSC Aries, un porte-conteneurs battant pavillon portugais et associé à la société Zodiac Maritime, basée à Londres. Zodiac Maritime fait partie du groupe Zodiac du milliardaire israélien Eyal Ofer.

La saisie du navire est intervenue quelques heures avant l’attaque lancée par l’Iran avec des drones et des missiles contre Israël.

Cet arraisonnement a été dénoncé comme « un acte de piraterie » par les États-Unis, qui ont appelé « l’Iran à libérer immédiatement ce navire battant pavillon portugais et sous propriété britannique, et son équipage, composé d’Indiens, de Philippins, de Pakistanais, de Russes et d’Estoniens ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.