L’Iran n’aura pas d’immunité si le pays persiste à attaquer Israël – responsable
Rechercher

L’Iran n’aura pas d’immunité si le pays persiste à attaquer Israël – responsable

"L'Iran attaque Israël. C'est clair. Depuis le Liban, depuis Gaza, depuis la Syrie. Tout vient de l'Iran. Point", a indiqué le responsable

Les débris du drone iranien abattu par les forces aériennes israéliennes après avoir pénétré dans l'espace aérien israélien le 10 février 2018. (Forces de défense israéliennes)
Les débris du drone iranien abattu par les forces aériennes israéliennes après avoir pénétré dans l'espace aérien israélien le 10 février 2018. (Forces de défense israéliennes)

Un responsable diplomatique a expliqué dimanche qu’Israël n’aurait pas de problème à justifier une attaque contre des cibles iraniennes si l’Etat juif décidait de le faire, suite à une menace proférée dans ce sens pendant le discours du Premier ministre lors de la Conférence sécuritaire de Munich.

« L’Iran attaque Israël. C’est clair. Depuis le Liban, depuis Gaza, depuis la Syrie. Tout vient de l’Iran. Point », a indiqué le responsable aux journalistes israéliens, s’exprimant sous couvert d’anonymat.

« L’Iran ne bénéficie pas d’immunité », a-t-il ajouté.

Plus tôt, le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait indiqué lors de la conférence que l’Etat juif « ne permettra pas au régime iranien de passer l’étau du terrorisme autour de notre cou. Nous agirons sans hésitation pour nous défendre. Et nous agirons si c’est nécessaire non seulement contre les mandataires de l’Iran qui nous attaquent, mais directement aussi contre l’Iran ».

Le responsable n’a pas déclaré si ces propos signifiaient attaquer des sites au coeur de l’Iran ou, comme cela a été le cas la semaine dernière, cibler des sites iraniens en Syrie.

Samedi dernier, un drone iranien était entré dans l’espace aérien israélien à proximité de la frontière avec la Jordanie avant d’être abattu par un hélicoptère de combat. Israël avait bombardé une base aérienne en Syrie d’où le drone avait été activé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...