Littérature : Le Franco-Israélien Marco Koskas crée la surprise au Prix Renaudot
Rechercher

Littérature : Le Franco-Israélien Marco Koskas crée la surprise au Prix Renaudot

Refusé par les maisons d'édition, Bande de Français revient par la bande, en auto-édition chez Amazon et avec le soutien du juré Patrick Besson

L'écrivain Marco Koskas (Crédit: capture d'écran DailyMotion/INA)
L'écrivain Marco Koskas (Crédit: capture d'écran DailyMotion/INA)

Bande de Français est le 16e livre du Franco-Israélien Marco Koskas « depuis Balace Bounel en 1979, chez Ramsay, alors salué par le Prix du Premier roman, » se souvient Actualitte.

Le livre qui commence comme une comédie romantique et raconte l’alyah d’une bande de potes à Tel Aviv, se transforme vite en polar après le meurtre d’un des protagonistes de l’histoire.

« Des milliers de juifs ont quitté la France ces dernières années à cause de l’antisémitisme, pour « monter » en Israël, raconte Amazon son ‘éditeur’. Tous les personnages de ce livre sont ces nouveaux immigrants. Ils ont entre trente et soixante ans, des hommes et des femmes, célibataires ou mariés, ils se sont installés à Tel Aviv pour réinventer leur vie entre plages et fêtes. Mais comment vivent-ils, au juste ? La France leur
manque-t-elle ? Deviendront-ils un jour des israéliens ? Ou resteront-ils à jamais des ‘expats’? »

Mais pour son dernier ouvrage, Koskas, pensionnaire de la Villa Médicis de 1980 à 1982, n’a pas trouvé d’éditeur, lui qui avait déjà été publié chez Grasset, Calmann Lévy ou Fayard. Il s’est alors tourné vers un service proposé par Amazon, honni par les éditeurs et les libraires qui sentent la menace peser sur leurs activités.

Il a choisi la satire pour se « venger » de ces refus en cascade en faisant figurer sur la couverture de Bande de Français une maison d’édition inventée pour l’occasion : Galligrassud, compression de trois grandes maisons d’éditions parisiennes.

« Amazon offre depuis plusieurs années un service d’auto-publication baptisé CreateSpace, détaille Le Point. Il permet ainsi aux auteurs de publier directement leurs ouvrages dans sa boutique en ligne, en échange d’un pourcentage de plus de 50 % du prix de vente du livre ».

Le jury du prix Renaudot, dont Patrick Besson, ardent défenseur de Koskas, a lancé mardi 4 septembre le marathon des prix littéraires en dévoilant sa première sélection de 17 romans et 7 essais pour son prix qui sera décerné, comme le Goncourt, le 7 novembre.

Parmi les romanciers retenus par les jurés du Renaudot figure Philippe Lançon dont le livre Le lambeau (Gallimard), salué par la critique et le public, est sorti en avril.

Le jury a également sélectionné deux autres livres qui n’ont pas paru à la rentrée : Il est à toi ce beau pays (Albin Michel) de Jennifer Richard, publié en février, et Quitter le rang des assassins (Gallimard) de Pierre Notte, sorti en avril.

Deux premiers romans : La grande idée (Gallimard) d’Anton Benaber et La vraie vie (L’Iconoclaste) de la Belge Adeline Dieudonné qui est déjà finaliste du prix du roman Fnac qui sera proclamé le 14 septembre, figurent également dans la liste.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...