Israël en guerre - Jour 283

Rechercher
En direct

Deux réservistes grièvement blessés lors de combats à Gaza

L’armée termine son raid dans le quartier de Shejaiya de la ville de Gaza et affirme avoir tué plus de 150 terroristes ; Les familles d’otages se mettent en route pour la première étape d’une marche de quatre jours de Tel Aviv à Jérusalem pour appeler à un accord

Des troupes de Tsahal opèrent dans le quartier Shejaiya de la ville de Gaza, sur une image publiée le 10 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de Tsahal opèrent dans le quartier Shejaiya de la ville de Gaza, sur une image publiée le 10 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Un responsable du Hamas affirme que les exigences du Hamas pourraient se renforcer

Un responsable du Hamas, Hossam Badran, a déclaré mercredi à l’AFP que « l’intensification » des « massacres » israéliens dans la bande de Gaza avait pour effet de renforcer les exigences de son groupe terroriste, au moment où des négociations doivent reprendre en vue d’un cessez-le-feu.

Interrogé sur les opérations israéliennes dans la ville de Gaza, où l’armée a renforcé son offensive ces derniers jours, M. Badran a estimé qu’Israël tentait « de faire pression sur les négociations en intensifiant les bombardements, les déplacements et les massacres, en espérant que la résistance (les groupes armés, NDLR) renoncera à ses demandes légitimes ». « Mais elle obtiendra le résultat inverse, car les massacres nous poussent à nous accrocher à nos exigences concernant l’arrêt de la guerre et le retrait de Gaza », a-t-il ajouté.

L’armée israélienne, qui avait affirmé en janvier avoir démantelé « la structure militaire » du Hamas dans le nord de Gaza, y a mené et renforcé ses raids ces derniers jours, poussant des dizaines de milliers de personnes à se déplacer. En parallèle, quatre écoles ont été visées par l’armée en quatre jours, faisant au moins 49 morts, d’après des sources à Gaza, dont des responsables hospitaliers et le Hamas. Israël a dit viser des « terroristes ».

Le chef politique du mouvement islamiste, Ismaïl Haniyeh, avait indiqué lundi avoir averti les médiateurs que les « conséquences catastrophiques » des événements en cours pourraient « ramener les négociations à la case départ ».

Après des mois d’efforts restés vains, de nouvelles discussions sont prévues au Qatar pour tenter d’avancer vers un cessez-le-feu et une libération d’otages enlevés lors de l’attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre.

« Nous ne pouvons savoir avec certitude jusqu’à quel point pourront aller les négociations malgré la souplesse que nous avons manifestée », a affirmé M. Badran, accusant le Premier ministre Benjamin Netanyahu de tenter « d’empêcher de parvenir à un accord pour des raisons purement personnelles ».

L’armée termine son raid dans le quartier de Shejaiya de la ville de Gaza et affirme avoir tué plus de 150 terroristes

Les troupes de Tsahal opèrent dans le quartier de Shejaiya de la ville de Gaza, sur une image publiée le 10 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes de Tsahal opèrent dans le quartier de Shejaiya de la ville de Gaza, sur une image publiée le 10 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne affirme avoir terminé son raid de deux semaines dans le quartier de Shejaiya de la ville de Gaza, au cours duquel les ingénieurs de combat ont démoli huit tunnels majeurs et tué plus de 150 terroristes.

Elle a publié de nouvelles images montrant l’un des tunnels détruit par l’unité d’élite du génie de combat Yahalom.

Au cours de la dernière journée, deux tunnels ont été détruits à Shejaiya, portant le total à huit au cours de l’opération, selon l’armée israélienne.

Dans les tunnels, Tsahal affirme que les troupes de la 98e division ont trouvé des armes, des ordinateurs portables et d’autres équipements militaires utilisés par les membres du Hamas et du Jihad islamique palestinien.

Tsahal a également diffusé des images montrant un petit drone envoyé dans un bâtiment par des soldats de la Brigade parachutiste et identifiant deux hommes armés. Selon l’armée, des chars ont bombardé le bâtiment, tuant les deux hommes.

Des troupes de Tsahal opèrent dans le quartier Shejaiya de la ville de Gaza, sur une image publiée le 10 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Deux réservistes grièvement blessés lors de combats à Gaza

Deux réservistes de Tsahal de la Brigade Alexandroni ont été grièvement blessés ce matin lors de combats dans la ville de Gaza, a annoncé l’armée.

Selon une première enquête militaire, les soldats ont été blessés par un engin explosif.

Les soldats ont été transportés dans des hôpitaux en Israël pour y être soignés.

Les familles d’otages se mettent en route pour la première étape d’une marche de quatre jours de Tel Aviv à Jérusalem pour appeler à un accord

Des familles d'otages participent à la première étape d'une marche de quatre jours de Tel Aviv à Jérusalem pour appeler à un accord pour les otages, le 10 juillet 2024. (Crédit : Yael Gadot/Mouvement de protestation pro-démocratie)
Des familles d'otages participent à la première étape d'une marche de quatre jours de Tel Aviv à Jérusalem pour appeler à un accord pour les otages, le 10 juillet 2024. (Crédit : Yael Gadot/Mouvement de protestation pro-démocratie)

Les familles et soutiens des otages ont entrepris la première étape d’une marche de quatre jours de Tel Aviv à Jérusalem pour appeler à un accord sur les otages après qu’Einav Zangauker – dont le fils Matan est retenu en otage à Gaza – a affirmé plus tôt dans la journée que la police refusait d’approuver l’itinéraire prévu.

Suite à la déclaration de Zangauker, la police israélienne a déclaré qu’elle travaillait à l’approbation de l’itinéraire et que le commissaire de police Kobi Shabtai l’avait contacté pour lui expliquer les difficultés rencontrées pour assurer la sécurité des manifestants sur la route 1 – l’une des routes les plus fréquentées du pays.

Les organisateurs de la marche ont reçu l’autorisation en fin d’après-midi de procéder à la première étape du parcours et ont également demandé que l’itinéraire des jours restants soit approuvé, a rapporté Walla News.

Tsahal : 30 roquettes tirées du Liban sur le nord de la Galilée

Un barrage d’une trentaine de roquettes a été lancé depuis le Liban sur la partie nord de la Galilée il y a peu, indique l’armée israélienne.

Aucun blessé n’est à déplorer dans cette attaque.

Les sirènes ont retenti dans plusieurs communautés de la région.

Netanyahu dit à Brett McGurk vouloir un accord, tant que les lignes rouges ne sont pas franchies

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) rencontrant l'envoyé spécial de la Maison Blanche pour le Proche-Orient, Brett McGurk, à Jérusalem, le 10 juillet 2024. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) rencontrant l'envoyé spécial de la Maison Blanche pour le Proche-Orient, Brett McGurk, à Jérusalem, le 10 juillet 2024. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré à l’envoyé spécial de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, qu’il était « déterminé à conclure un accord, à condition que les lignes rouges d’Israël soient respectées », selon le bureau du Premier ministre.

Dimanche, Netanyahu a publié une liste de quatre « exigences non négociables » dans le cadre des pourparlers avec le groupe terroriste palestinien du Hamas : tout accord potentiel doit empêcher l’introduction clandestine d’armes dans la bande de Gaza depuis l’Égypte ; il doit « permettre à Israël de reprendre le combat jusqu’à ce que tous les objectifs de la guerre soient atteints » ; il ne peut autoriser « le retour de milliers de terroristes armés dans le nord de la bande de Gaza » ; et « qu’Israël maximise le nombre d’otages vivants qui seront libérés des geôles du Hamas ».

Les chefs des agences de renseignement israéliens se trouvent à Doha pour un sommet quadripartite avec les responsables américains, égyptiens et qataris qui mènent les négociations.

McGurk est accompagné à la réunion de Jérusalem par l’ambassadeur américain Jack Lew, tandis que le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer est accompagné de Netanyahu.

Halevi : Le Hamas est sous pression militaire dans tout Gaza, l’armée ne fait pas du sur-place

Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi (à gauche), rencontrant le chef de la 99e division, le général de brigade Barak Hiram, dans la ville de Gaza, le 9 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major de l'armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi (à gauche), rencontrant le chef de la 99e division, le général de brigade Barak Hiram, dans la ville de Gaza, le 9 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, a affirmé qu’Israël exerçait une pression militaire sur le groupe terroriste palestinien du Hamas de différentes manières dans la bande de Gaza et qu’il ne faisait pas du sur-place.

« Nous exerçons une pression militaire sous différentes formes. Ce qui se fait à Rafah est différent de ce que vous faites ici », a-t-il déclaré mardi aux officiers de la 99e division présents à Gaza City, à l’occasion d’une nouvelle opération menée dans cette ville.

« Ce que vous faites ici est différent de ce qui se passe actuellement à Shejaiya, ou de la mission du corridor [Netzarim] ou de la zone de sécurité le long de la frontière », a ajouté Halevi.

« Le dénominateur commun entre les différents endroits est la détermination », a-t-il ajouté.

« Il n’est pas question de faire du sur-place ou d’être à l’arrêt. Vous réalisez chaque jour d’importants progrès », a souligné Halevi à l’intention des officiers.

« Nous planifions à l’avance […] nous cherchons toutes les opportunités [pour cibler] les hauts responsables, les infrastructures et les terroristes, et nous le faisons en utilisant toutes sortes de méthodes », a-t-il ajouté.

Gantz : « Nous avions demandé en mars de recentrer la guerre sur le Hezbollah »

Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, Benny Gantz, affirme avoir exigé qu’Israël concentre ses efforts militaires sur le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, à la frontière nord, en mars, alors qu’il était encore ministre au sein du cabinet de guerre du gouvernement.

« Les efforts opérationnels auraient dû être déplacés vers le nord en mars, comme nous l’avions demandé », a-t-il déclaré lors de la conférence annuelle de l’Institut Aaron pour la politique économique à Herzliya, ajoutant qu’un accord dispendieux pour le retour des otages détenus dans la bande de Gaza était nécessaire.

« Israël ne peut pas se permettre de poursuivre les combats dans le nord et de perdre une année de plus », a-t-il poursuivi. « Le moment est venu de faire payer le prix des cibles militaires et des infrastructures au Liban, dont le Hezbollah fait partie, et il est nécessaire d’exiger que le Liban prenne ses responsabilités. »

« Malheureusement, le Premier ministre [Benjamin Netanyahu] hésite et refuse d’ajouter le retour des habitants du nord dans leurs maisons le 1er septembre comme objectif de la guerre, et nous en payons le prix, un prix élevé », a-t-il ajouté, faisant référence à la date de début de l’année scolaire et à une date butoir qui a été avancée pour s’assurer que les personnes évacuées puissent rentrer chez elles.

Tsahal appelle « tous les habitants de Gaza City » à évacuer le sud de la ville

L’armée israélienne a largué ce matin des tracts appelant « tous les habitants de la ville de Gaza » à évacuer et à se diriger vers le sud en direction des abris de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza.

Le tract donne des instructions sur les itinéraires sûrs pour évacuer Gaza City, via la route de Salah a-Din ou la route côtière.

« La ville de Gaza sera une zone de combat dangereuse », préviennent les tracts.

Ces derniers jours, Tsahal a émis des avertissements d’évacuation pour plusieurs quartiers de Gaza City, alors que les troupes mènent des opérations dans les quartiers ouest et sud, ainsi que dans le quartier oriental de Shejaiya.

Le dernier avertissement couvre l’ensemble de la ville de Gaza.

Quelque 200 000 Palestiniens se trouvent encore dans le nord de la bande de Gaza, selon les estimations récentes de l’armée.

Gallant : 3 000 soldats ultra-orthodoxes seront enrôlés d’ici l’été prochain

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprimant lors d'une session dans la salle du plénum de la Knesset, à Jérusalem, le 10 juillet 2024. (Crédit  : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'exprimant lors d'une session dans la salle du plénum de la Knesset, à Jérusalem, le 10 juillet 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

S’adressant à la Knesset pour la première fois depuis le début de la guerre, le ministre de la Défense Yoav Gallant s’engage à ce que 3 000 soldats ultra-orthodoxes – ou Haredim – soient enrôlés dans l’armée d’ici l’été prochain.

« Notre objectif est d’enrôler tous ceux qui peuvent être recrutés conformément à la loi. C’est ainsi que nous travaillons », déclare-t-il au plénum.

« En fin de compte, le processus est graduel et n’a pas été réalisé depuis 76 ans », ajoute-t-il, faisant référence au statu quo de longue date, dans lequel les hommes ultra-orthodoxes ont été exemptés du service militaire.

Gallant promet que les ordres de recrutement « sont en route et seront publiés au cours des prochaines semaines ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.