Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Le G7 dit son opposition à « une opération militaire d’ampleur à Rafah »

Les aéroports de Téhéran rouvrent ; Les installations nucléaires n'ont pas été touchées, selon l'AIEA * Les responsables israéliens et américains restent en désaccord sur une éventuelle opération à Rafah

  • Une image diffusée par la télévision d'État iranienne, l'Islamic Republic of Iran Broadcasting (IRIB), montre ce que la télévision a déclaré être une image en direct de la ville d'Isfahan tôt le 19 avril 2024, suite à des rapports d'explosions entendues dans la province au centre de l'Iran. (Crédit : IRANIAN STATE TV/IRIB/ AFP)
    Une image diffusée par la télévision d'État iranienne, l'Islamic Republic of Iran Broadcasting (IRIB), montre ce que la télévision a déclaré être une image en direct de la ville d'Isfahan tôt le 19 avril 2024, suite à des rapports d'explosions entendues dans la province au centre de l'Iran. (Crédit : IRANIAN STATE TV/IRIB/ AFP)
  • Illustration - Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir s'exprime avant une réunion de faction à la Knesset, le 18 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Illustration - Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir s'exprime avant une réunion de faction à la Knesset, le 18 mars 2024. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Des troupes opèrent dans la bande de Gaza dans publiée le 19 avril 2024. (Crédit : armée israélienne)
    Des troupes opèrent dans la bande de Gaza dans publiée le 19 avril 2024. (Crédit : armée israélienne)
  • Des manifestants brandissent des pancartes appelant à la libération des otages détenus par des groupes terroristes à Gaza depuis le 7 octobre, devant la base militaire Kirya de Tel-Aviv, Tel-Aviv, le 18 avril 2024. (Crédit : Ahmad Gharbli/AFP)
    Des manifestants brandissent des pancartes appelant à la libération des otages détenus par des groupes terroristes à Gaza depuis le 7 octobre, devant la base militaire Kirya de Tel-Aviv, Tel-Aviv, le 18 avril 2024. (Crédit : Ahmad Gharbli/AFP)
  • Illustration : des manifestants se rassemblent devant l'ambassade d'Israël à Washington pour demander un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, le 2 mars 2024. (Crédit : Celal Gunes/Anadolu via Getty Images)
    Illustration : des manifestants se rassemblent devant l'ambassade d'Israël à Washington pour demander un cessez-le-feu dans la bande de Gaza, le 2 mars 2024. (Crédit : Celal Gunes/Anadolu via Getty Images)
  • Une femme passe devant une bannière montrant des missiles en cours de lancement, dans le nord de Téhéran, en Iran, le 19 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)
    Une femme passe devant une bannière montrant des missiles en cours de lancement, dans le nord de Téhéran, en Iran, le 19 avril 2024. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)
  • Un drapeau israélien flotte sur le Mont des Oliviers surplombant la mosquée Al Aqsa au sommet du Mont du Temple à Jérusalem le 19 avril 2024. (Crédit : Ahmad GHARABLI/AFP)
    Un drapeau israélien flotte sur le Mont des Oliviers surplombant la mosquée Al Aqsa au sommet du Mont du Temple à Jérusalem le 19 avril 2024. (Crédit : Ahmad GHARABLI/AFP)

Explosions en Iran: les Etats-Unis « pas impliqués », dit Blinken

Le secrétaire d'État Antony Blinken lors d'une conférence de presse aux côtés du Secrétaire britannique aux Affaires étrangères  David Cameron (hors cadre) au Département d'État de Washington, le 9 avril 2024. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le secrétaire d'État Antony Blinken lors d'une conférence de presse aux côtés du Secrétaire britannique aux Affaires étrangères David Cameron (hors cadre) au Département d'État de Washington, le 9 avril 2024. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Les Etats-Unis « n’ont pas été impliqués dans une opération offensive », a déclaré vendredi le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken après des informations faisant état de frappes de représailles israéliennes contre l’Iran.

« Je ne vais pas parler de ces événements rapportés par les médias (…) Tout ce que je peux dire de notre côté et de celui de tous les membres du G7 est que notre objectif est la désescalade », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion des chefs de la diplomatie du G7 sur la petite île italienne de Capri.

Cisjordanie : 4 soldats blessés, plusieurs terroristes palestiniens tués dans un raid

Des véhicules militaires israéliens circulent dans une rue dévastée du camp de réfugiés de Nur Shams en Cisjordanie, lors d'un raid le 19 avril 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
Des véhicules militaires israéliens circulent dans une rue dévastée du camp de réfugiés de Nur Shams en Cisjordanie, lors d'un raid le 19 avril 2024. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Plusieurs terroristes palestiniens ont été tués et quatre soldats ont été blessés lors d’un raid antiterroriste dans le camp de réfugiés de Nur Shams en Cisjordanie, près de Tulkarem, selon l’armée.

Tsahal a indiqué que des troupes et des agents de la Police des frontières avaient mené un raid à Nur Shams pendant la nuit, au cours duquel plusieurs Palestiniens recherchés ont été arrêtés, des engins explosifs ont été découverts et plusieurs terroristes armés ont été tués au cours des affrontements qui ont eu lieu dans la matinée.

Selon les médias palestiniens, une personne a été tuée et deux autres ont été blessées.

Un soldat de l’unité LOTAR et un officier de la brigade Marom ont subi des blessures modérées, et deux soldats de l’unité de reconnaissance Haruv de la brigade Kfir ont été légèrement blessés au cours de l’opération, toujours selon Tsahal.

Hamas : « l’agression » israélienne contre l’Iran est une escalade contre la région

« L’agression » d’Israël contre l’Iran est une escalade contre la région, a déclaré à Reuters Sami Abu Zuhri, haut responsable du Hamas, alors que des informations font état d’une frappe de drone israélien sur un site militaire iranien.

Le groupe terroriste Hamas fait partie de « l’axe de la résistance » dirigé par l’Iran, avec le Hezbollah libanais et des groupes en Syrie et en Irak.

Raïssi salue l’attaque iranienne sans évoquer les explosions

Le président iranien Ebrahim Raïssi a prononcé un discours vendredi matin sans dire un mot sur les explosions rapportées quelques heures plus tôt, que les autorités ne lient pas aux tensions avec Israël.

S’exprimant devant plusieurs centaines de personnes dans la ville de Damghan (nord-est), M. Raïssi a très brièvement évoqué le contexte international tendu au Moyen-Orient après les tirs de drones et de missiles sans précédent de l’Iran contre Israël le weekend dernier.

Cette opération, menée le 13 avril, « a reflété notre autorité, la volonté de fer de notre peuple et notre unité », a-t-il déclaré. » Toutes les parties de la population et toutes les tendances politiques s’accordent sur le fait que l’opération a renforcé la force et l’autorité de la République islamique. »

Le président n’a fait aucune référence aux explosions qui ont été entendues près de la ville d’Ispahan (centre), que de hauts responsables américains cités par des médias ont présenté comme une attaque israélienne.

La Russie a dit à Israël que l’Iran « ne veut pas d’escalade », selon Lavrov

Le ministre des Affaires étrangères russe  Sergey Lavrov pendant une conférence de presse durant la 76è session de l'Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre 2021. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)
Le ministre des Affaires étrangères russe Sergey Lavrov pendant une conférence de presse durant la 76è session de l'Assemblée générale des Nations unies, le 25 septembre 2021. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)

La Russie a dit à Israël que l’Iran « ne veut pas d’escalade », a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, sur fond de craintes d’un embrasement des tensions dans la région.

« Des contacts ont eu lieu entre les dirigeants de la Russie et de l’Iran, et entre nos représentants et les Israéliens. Nous avons été très clairs lors de ces échanges, nous avons dit aux Israéliens que l’Iran ne veut pas d’escalade », a déclaré M. Lavrov dans un entretien à des médias russes

Tsahal une cellule du Hezbollah dans le sud du Liban et déclenche une frappe aérienne

L’armée israélienne a effectué une frappe aérienne sur un bâtiment à Ayta ash-Shab, dans le sud du Liban, où, selon Tsahal, des terroristes du Hezbollah étaient rassemblés.

Selon Tsahal, les membres du Hezbollah ont été repérés par des soldats de surveillance de la 869e unité de collecte de renseignements de combat, qui ont alors déclenché l’attaque.

Une chaîne humaine sur les plages israéliennes en faveur de la libération des otages

Des manifestants, sur la plage Gordon de Tel Aviv, forment une chaîne humaine s'étendant de la plage de Habonim à Rishon Lezion, pour demander la libération des otages détenus depuis le 7 octobre par des groupes terroristes à Gaza, le 19 avril 2024. (Crédit : Dana Reany/Mouvement pro-démocratie)
Des manifestants, sur la plage Gordon de Tel Aviv, forment une chaîne humaine s'étendant de la plage de Habonim à Rishon Lezion, pour demander la libération des otages détenus depuis le 7 octobre par des groupes terroristes à Gaza, le 19 avril 2024. (Crédit : Dana Reany/Mouvement pro-démocratie)

Les proches des otages aux mains des groupes terroristes à Gaza depuis le 7 octobre dernier se sont rassemblés sur les plages, le long des côtes israéliennes, pour former une chaine humaine entre la plage de Habonim et Rishon Lezion, soit environ 85 kilomètres, pour demander au gouvernement de conclure un accord et faire libérer les otages.

Sur la plage Gordon de Tel Aviv, les manifestants sont reliés par des planches de surf pour rallonger la chaîne.

Un peu avant de former la chaine, Shelly Shem Tov, dont le fils Omer Shem Tov a été kidnappé par des terroristes lors de la rave dans le désert Supernova, le 7 octobre, a demandé à la population de « se joindre à nous, dans le calme, sans slogans ».

On estime à 129 – sur les 253 enlevés par le Hamas le 7 octobre dernier – le nombre d’otages toujours à Gaza – pas tous vivants – depuis la libération de 105 civils à la faveur d’un cessez-le-feu d’une semaine fin novembre, et de quatre autres, un peu avant. Trois otages ont été secourus par l’armée, auxquels s’ajoutent les corps de 12 otages, dont trois tués par erreur par des militaires.

L’armée israélienne a confirmé la mort de 34 otages du Hamas, sur la foi de renseignements collectés par les soldats déployés à Gaza. Une autre personne est portée disparue sans laisser de trace depuis le 7 octobre.

Le G7 dit son opposition à « une opération militaire d’ampleur à Rafah »

Les chefs de diplomatie du G7 ont exprimé vendredi leur opposition à « une opération militaire d’ampleur à Rafah », qui aurait « des conséquences catastrophiques sur la population civile ».

« Nous réitérons notre appel en faveur d’un plan crédible et pratique d’un point de vue logistique pour y protéger la population civile », affirment-ils dans le communiqué final publié à l’issue de leur réunion de trois jours sur la petite île italienne de Capri.

Explosions en Iran: le G7 appelle à « empêcher une nouvelle escalade »

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron (à gauche), le chef de la politique étrangère de l'Union européenne Josep Borrell (à gauche), le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken (à gauche), le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné (à droite), la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly (à droite), le ministre italien des Affaires étrangères Antonio Tajani (à droite), la ministre japonaise des Affaires étrangères Yoko Kamikawa (à droite) et la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (à gauche) assistant à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, sur l'île de Capri, le 18 avril 2024. (Crédit : Remo Casilli/POOL/AFP)
Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron (à gauche), le chef de la politique étrangère de l'Union européenne Josep Borrell (à gauche), le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken (à gauche), le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné (à droite), la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly (à droite), le ministre italien des Affaires étrangères Antonio Tajani (à droite), la ministre japonaise des Affaires étrangères Yoko Kamikawa (à droite) et la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (à gauche) assistant à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, sur l'île de Capri, le 18 avril 2024. (Crédit : Remo Casilli/POOL/AFP)

Les chefs de la diplomatie des pays du G7 ont appelé vendredi « toutes les parties » à « empêcher une nouvelle escalade » au Moyen-Orient après les informations faisant état d’explosions en Iran.

« A la lumière des frappes du 19 avril, nous appelons toutes les parties à travailler pour empêcher une nouvelle escalade. Le G7 continuera à travailler dans cette direction », affirment-ils dans le communiqué final publié à l »issue de leur réunion de trois jours sur la petite île italienne de Capri.

Explosions en Iran: le Kremlin appelle les parties « à la retenue », l’Allemagne exhorte à la « désescalade »

Le Kremlin a appelé vendredi toutes les parties « à la retenue » pour éviter une « escalade », en réagissant aux informations relatives à des explosions en Iran imputées par certains à Israël, Moscou se gardant toutefois de désigner un responsable.

« Nous continuons à encourager les parties à la retenue et à s’abstenir de toute action susceptible de provoquer une nouvelle escalade dans une région aussi sensible », a estimé le porte-parole Dmitri Peskov, jugeant qu’il était « trop tôt » pour commenter toute potentielle responsabilité, en l’absence de déclaration officielle d’Israël.

L’Allemagne a réitéré ses appels à la « désescalade » au Moyen-Orient.

« La désescalade doit être le message du moment », a déclaré Steffen Hebestreit, porte-parole du chancelier Olaf Scholz lors d’une conférence de presse régulière à Berlin.

Explosions en Iran: Sunak réitère ses appels au « sang froid »

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a réitéré vendredi son appel au « sang-froid » au Moyen-Orient après les informations faisant état d’explosions en Iran, imputées à Israël par des hauts responsables américains cités par des médias.

« Une escalade significative n’est dans l’intérêt de personne. Ce que nous voulons c »est que le sang-froid prévale dans la région », a déclaré Rishi Sunak lors d’une conférence de presse, ajoutant que Londres œuvre avec ses alliés à « confirmer les détails » de ces événements.

Des photos diffusées sur les réseaux sociaux prétendent montrer des éclats d’armes israéliennes à Bagdad

Quelques heures après l’annonce d’une frappe israélienne sur un site militaire iranien, des photos circulent sur les réseaux sociaux prétendant montrer des éclats « d’armes israéliennes » trouvés près de la capitale irakienne, Bagdad.

Des explosions ont été entendues près de la ville iranienne d’Ispahan tôt ce matin, alors qu’Israël aurait lancé une frappe de représailles très attendue pour riposter à l’attaque iranienne contre Israël quelques jours plus tôt, défiant la pression internationale pour qu’il se retire.

Les autorités israéliennes n’ont pas confirmé officiellement l’attaque.

Les médias publics iraniens ont seulement indiqué que les défenses aériennes avaient été activées, minimisant les allégations d’une attaque contre un site militaire dans la ville située à quelque 315 kilomètres au sud de Téhéran et décrivant l’incident comme une activité habituelle.

La présidente de la Commission européenne demande à Israël et à l’Iran de s’abstenir de toute nouvelle action

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, appelle l’Iran, Israël et leurs alliés à s’abstenir de toute escalade au Moyen-Orient, après que des sources ont déclaré qu’Israël avait mené une attaque sur le sol iranien plus tôt dans la matinée.

« Il est absolument nécessaire que la région reste stable et que toutes les parties s’abstiennent de toute nouvelle action », a déclaré Mme von der Leyen aux côtés du Premier ministre finlandais Petteri Orpo à Lappeenranta, en Finlande, à environ 25 km de la frontière russe.

Tsahal frappe un site de lancement de roquettes au nord de Gaza et un dépôt d’armes

Des troupes opèrent dans la bande de Gaza dans publiée le 19 avril 2024. (Crédit : armée israélienne)
Des troupes opèrent dans la bande de Gaza dans publiée le 19 avril 2024. (Crédit : armée israélienne)

L’aviation israélienne a frappé plus d’une vingtaine de cibles dans la bande de Gaza au cours de la journée de jeudi, y compris des bâtiments utilisés par le Hamas, des postes d’observation, des sites de lancement de roquettes et d’autres infrastructures, selon l’armée.

Suite à une attaque à la roquette sur la ville côtière d’Ashkelon la nuit dernière, Tsahal déclare que son 215e régiment d’artillerie a bombardé le site de lancement dans le nord de Gaza à Beit Lahiya, et que l’armée de l’air israélienne a frappé un dépôt d’armes à proximité.

Ces frappes interviennent alors que la brigade Nahal continue d’opérer dans le corridor est-ouest Netzarim de Tsahal.

Selon l’armée, les troupes de Nahal ont tué plusieurs hommes armés dans la région au cours de la journée écoulée, notamment en faisant appel à des frappes aériennes.

Les médias iraniens réagissent au tweet de Ben Gvir : Les autorités israéliennes se moquent d’elles-mêmes »

Les médias d’État iraniens réagissent à un message publié sur les réseaux sociaux par le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, en réponse à une frappe imputée à Israël, près d’Ispahan, en déclarant : « Les autorités israéliennes se moquent d’elles-mêmes ».

Le message de Ben Gvir, qui ne comporte qu’un seul mot en hébreu, se traduit approximativement par « bidon » ou « piètre ».

« Le ministre de la Sécurité intérieure du régime sioniste a réagi aux informations sur l’incident d’Ispahan : Faible ! », écrit l’agence de presse semi-officielle iranienne Tasnim sur X, anciennement Twitter.

Explosions en Iran: la Chine se dit « opposée » à toute action qui entraînerait « une escalade »

La Chine s’est dite vendredi « opposée » à toute action susceptible d’entraîner « une escalade » après des explosions survenues en Iran, que des responsables des Etats-Unis cités par des médias américains ont imputé à Israël.

« La Chine a pris note de ces informations de presse. Elle s’oppose à toute action susceptible d’entraîner une escalade des tensions », a indiqué lors d’une conférence de presse régulière Lin Jian, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

L’Iran ne prévoit pas représailles immédiates contre Israël – responsable iranien

L’Iran ne prévoit pas représailles immédiates contre Israël, a déclaré un haut responsable iranien à Reuters, quelques heures après des informations suggérant qu’Israël avait lancé une attaque sur le sol iranien.

« L’origine étrangère de l’incident n’a pas été confirmée. Nous n’avons pas reçu d’attaque extérieure, et la discussion penche davantage vers l’infiltration que vers l’attaque », déclare le responsable iranien sous couvert d’anonymat.

Les autorités iraniennes affirment que les défenses aériennes ont abattu trois drones il y a quelques heures, déclenchant des sirènes.

 

L’Italie appelle à la « désescalade » après des informations sur une frappe israélienne contre l’Iran

Le chef de la diplomatie italienne Antonio Tajani, qui préside à Capri une réunion de ses homologues du G7, a appelé vendredi à une « désescalade » après des informations concernant une frappe israélienne contre l’Iran.

« Nous invitons tous à la prudence et à éviter l’escalade. Le G7 veut une désescalade absolue dans une région en proie à une grave tension », a déclaré le ministre italien sur la télévision publique RAI.

Les médias d’État syriens affirment qu’Israël a frappé des systèmes de défense aérienne pendant la nuit

Israël a frappé des systèmes de défense aérienne syriens dans le sud de la Syrie cette nuit, selon les médias d’État.

L’agence de presse officielle SANA, citant une source militaire, indique que le tir de missile effectué vers 2 h 55 a causé des « pertes matérielles ».

Explosions en Iran: « aucun dégât » sur les sites nucléaires, selon l’AIEA

Il n’y a « aucun dégât » sur les sites nucléaires après les explosions rapportées vendredi dans le centre de l’Iran, a déclaré l’AIEA, alors que des responsables américains font état d’une attaque israélienne en représailles aux tirs contre Israël le week-end dernier.

L’agence internationale de l’énergie atomique, basée à Vienne, en Autriche, « continue d’appeler », sur le réseau social X, « chacun à une extrême retenue et répète que jamais aucune installation nucléaire ne devrait être ciblée lors de conflits militaires ».

 

Ben Gvir sur Twitter après l’attaque présumée d’un drone israélien sur l’Iran : « Bidon »

Alors que les Israéliens se réveillent et apprennent qu’une attaque attribuée à Israël a visé une base militaire près de la ville iranienne d’Ispahan, le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir publie un mot en hébreu sur X, anciennement Twitter, que l’on peut traduire par : « Bidon ».

La députée du Likud, Tally Gotliv, semble également réagir à ces informations en postant sur X : « Bonjour, cher peuple d’Israël. Un matin où nous avons la tête haute et fière ».

« Israël est un pays fort et puissant. Puissions-nous retrouver le pouvoir de dissuasion », écrit-elle.

Une chaîne de télévision iranienne diffuse une vidéo censée supposée montrer une attaque de drone israélien

Une chaîne d’information iranienne basée à Londres a publié des images censées montrer une attaque de drone imputée à Israël sur une base militaire près d’Ispahan.

 

Des sirènes d’alerte aérienne et des explosions peuvent être entendues dans une vidéo non vérifiée publiée sur X, anciennement Twitter.

Iran: les vols ont repris depuis les aéroports de Téhéran

Les liaisons aériennes ont repris vendredi en début de matinée dans les deux aéroports de Téhéran après avoir été suspendues à la suite d’explosions rapportées en Iran, selon l’agence officielle Irna.

Les avions pouvaient de nouveau atterrir et décoller des aéroports international Imam Khomeini et domestique Mehrabad, a précisé Irna, en indiquant qu’un vol en provenance de Rome, qui avait été détourné sur Ankara, était attendu à Téhéran.

Frappes imputées à Israël sur une position militaire dans le sud de la Syrie – OSDH

Des frappes israéliennes ont visé vendredi à l’aube une position de l’armée syrienne dans le sud de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), au moment où Israël a lancé une attaque contre l’Iran selon des médias américains.

« Des frappes israéliennes ont visé une position de radar de l’armée syrienne entre les provinces de Soueida et de Deraa », a indiqué à l »AFP Rami Abdel Rahman, le directeur de l’OSDH, basé au Royaume-Uni mais qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie.

Les sirènes d’alerte en Haute Galilée ce matin étaient de fausses alarmes

Les alarmes d’alerte à l’infiltration de drone qui ont retenti ce matin en Haute Galilée étaient de fausses alarmes, selon l’armée.

Les sirènes ont retenti plus tôt dans la matinée dans les communautés du nord du pays, près de la frontière libanaise, notamment à Alma, Rehaniya, Dalton, Baram, Avivim, Yiron et Kerem Ben Zimra.

Les médias d’État iraniens minimisent l’attaque israélienne et montrent des scènes calmes à Ispahan

Une image diffusée par la télévision d'État iranienne, l'Islamic Republic of Iran Broadcasting (IRIB), montre ce que la télévision a déclaré être une image en direct de la ville d'Isfahan tôt le 19 avril 2024, suite à des rapports d'explosions entendues dans la province au centre de l'Iran. (Crédit : IRANIAN STATE TV/IRIB/ AFP)
Une image diffusée par la télévision d'État iranienne, l'Islamic Republic of Iran Broadcasting (IRIB), montre ce que la télévision a déclaré être une image en direct de la ville d'Isfahan tôt le 19 avril 2024, suite à des rapports d'explosions entendues dans la province au centre de l'Iran. (Crédit : IRANIAN STATE TV/IRIB/ AFP)

Les médias d’État iraniens montrent des scènes matinales à Ispahan, minimisant l’attaque sur une base aérienne voisine imputée à Israël et affirmant que les défenses aériennes de la République islamique ont abattu trois drones pendant la nuit.

Les analystes de la Douzième chaîne décrivent les reportages comme de la propagande, faisant des comparaisons avec les programmes officiels soutenant le régime communiste de l’ex-Union soviétique.

D’autres analyses indiquent que l’Iran n’a pas encore eu le temps d’évaluer l’impact de la frappe annoncée.

« Il leur faudra du temps pour comprendre ce qui s’est passé », estime Avi Benayahu, ancien porte-parole de Tsahal, sur le plateau de la Douzième chaîne.

L’ambassade américaine en Israël annonce restreindre les déplacements de son personnel

L’ambassade américaine en Israël a ordonné vendredi à ses employés et à leurs familles de limiter leurs déplacements à l’intérieur du pays, quelques heures après des explosions rapportées en Iran et attribuées par des responsables américains à Israël.

L’ambassade indique sur son site internet que « les employés du gouvernement américain et les membres de leurs familles » ne peuvent voyager « pour motifs personnels » en dehors des grandes villes de Tel-Aviv, Jérusalem et Beer Sheva. Cet avis de sécurité vaut « jusqu’à nouvel ordre », a-t-elle précisé.

Israël aurait prévenu Washington de son attaque sur l’Iran

Washington a été prévenu de l’attaque israélienne perpétrée tôt vendredi matin sur l’Iran mais n’a ni approuvé l’opération ni joué aucun rôle dans son exécution, ont déclaré des responsables cités par les médias américains.

NBC et CNN, citant respectivement des sources au fait de la question et un responsable américain, ont rapporté qu’Israël avait prévenu Washington de son opération sur l’Iran.

Mais « nous n’avons pas approuvé la riposte », a déclaré ce haut fonctionnaire, selon CNN.

La Maison Blanche n’a pas commenté dans l’immédiat la frappe israélienne.

En réponse à une question de l’AFP, un porte-parole de permanence au Pentagone a déclaré n’avoir « rien à dire pour le moment ».

L’attaque en Iran a visé une base aérienne militaire près d’Ispahan – NYT

Le New York Times cite trois responsables iraniens qui confirment qu’une attaque a touché une base aérienne militaire près d’Ispahan, sans préciser quel pays a mené l’attaque.

Deux responsables militaires israéliens ont déclaré au NYT qu’Israël était à l’origine de la frappe.

L’Australie exhorte ses ressortissants à quitter Israël et les territoires palestiniens

L’Australie a exhorté vendredi ses ressortissants à quitter Israël et les territoires palestiniens après que des explosions ont été entendues en Iran et en Syrie, faisant craindre une régionalisation du conflit Israël-Hamas.

Citant une « forte menace de représailles militaires et d’attaques terroristes », Canberra « exhorte les Australiens en Israël et dans les territoires palestiniens à s’en aller, s’il est sûr de le faire », a écrit le ministère des Affaires étrangères dans une note.

Les installations nucléaires d’Ispahan sont « totalement sûres » – médias iraniens

L’agence officielle iranienne Irna a annoncé vendredi qu' »aucun dégât majeur » n’avait été rapporté après les explosions entendues à l’aube.

« Suite à l’activation de la défense aérienne dans certaines régions du pays », « aucun dégât ou explosion à grande échelle n’a été signalé », a indiqué l’agence, en se basant sur les informations rapportées par ses journalistes.

Elle a précisé qu' »aucune information faisant état de tirs de systèmes de défense antimissile » n’avait été reçue.

Dans la province d’Ispahan (centre), où les explosions ont été entendues, « les installations importantes, en particulier les installations nucléaires, sont totalement sûres et aucun accident n’y a été signalé », a ajouté Irna.

Iran: des drones ont été abattus mais pas « d’attaque par missile jusqu’à présent »- autorités

Plusieurs drones ont été « abattus avec succès » par la défense aérienne iranienne tôt vendredi, mais il n’y a pas d’informations concernant une possible attaque menée à l’aide de missiles « jusqu’à présent », a déclaré le porte-parole de l’agence iranienne de l’espace.

« A cette heure, il n’y a pas eu d’attaque aérienne en dehors d’Ispahan et dans d’autres régions du pays », a indiqué Hossein Dalirian dans un message posté sur X, après des informations d’une télévision américaine faisant état d’une attaque d’Israël contre l’Iran.

« Plusieurs micro-véhicules aériens ont été abattus avec succès par la défense aérienne du pays, il n’y a jusqu’à présent aucune documentation d’une attaque de missile », a-t-il précisé.

L’agence Fars a rapporté que trois explosions avaient été entendues tôt dimanche près de la base aérienne Shekari de l’armée iranienne dans le nord-ouest de la ville d’Ispahan (centre).

Elle a précisé que les vitres de plusieurs bâtiments administratifs de la base avaient été brisées.

La compagnie aérienne Flydubai annule ses vols vers l’Iran

La compagnie aérienne émiratie Flydubai a annulé ses vols vers l »Iran vendredi, a-t-elle annoncé dans un communiqué après les fortes explosions rapportées dans le centre du pays.

« En application de la NOTAM publiée, nos vols vers l’Iran aujourd’hui ont été annulés », indique ce communiqué qui fait référence à une « notice to air missions », un message émis par une autorité de l’aviation civile pour informer les compagnies aériennes de restrictions de vols ou de dangers.

Des sirènes retentissent dans des villes proches de la frontière libanaise

Des sirènes d’alerte retentissent dans de nombreuses localités du nord près de la frontière avec le Liban.

Le commandement du front intérieur de Tsahal demande aux habitants de se mettre à l’abri, en raison de la potentielle infiltration d’un avion hostile dans l’espace aérien d’Israël.

Marco Rubio : Israël peut frapper l’Iran sans pénétrer dans son espace aérien

Le sénateur républicain de Floride Marco Rubio lors de son discours devant la Coalition juive républicaine au Ronald Reagan Building, à Washington, D.C., le 3 décembre 2015. (Crédit :  Alex Wong/Getty Images/AFP)
Le sénateur républicain de Floride Marco Rubio lors de son discours devant la Coalition juive républicaine au Ronald Reagan Building, à Washington, D.C., le 3 décembre 2015. (Crédit : Alex Wong/Getty Images/AFP)

Dans des commentaires sur X, le sénateur républicain Marco Rubio de Floride déclare qu’Israël « a la capacité de mener des frappes contre des cibles en Iran sans pénétrer dans l’espace aérien iranien à partir d’avions survolant l’espace aérien syrien et irakien ».

Dans ce tweet publié peu après l’annonce d’une frappe attribuée à Israël en Iran, Rubio suggère que les avions de Tsahal ont réussi à éviter d’être abattus dans l’espace aérien iranien en tirant sur la République islamique depuis l’extérieur de ses frontières.

Rien n’indique cependant que Rubio ait été informé à l’avance de l’attaque israélienne.

 

Le guide suprême de la République islamique d’Iran, Ali Khamenei, fête son 85e anniversaire

Le guide suprême de la République islamique d’Iran, Ali Khamenei, fête son 85e anniversaire alors qu’une attaque imputée à Israël a été signalée.

Khamenei, qui guide suprême de l’Iran depuis 1989, est le dirigeant le plus ancien du Moyen-Orient.

Citant deux responsables américains, CBS News affirme qu’un missile israélien a frappé un site non identifié en Iran, confirmant une information antérieure d’ABC News.

Les responsables israéliens n’ont pas encore fait de commentaires.

Parallèlement, la radio de l’armée indique qu’un certain nombre de hauts responsables de la sécurité israélienne se trouvent actuellement au quartier général militaire de Kirya, à Tel-Aviv. La radio de l’armée israélienne rapporte également que le Corps des Gardiens de la Révolution iranien a déclaré le plus haut niveau de préparation dans toutes ses bases.

 

Les voyageurs à l’aéroport de Téhéran informés que tous les vols sont annulés

Des annonces à l’aéroport international Imam Khomeini de Téhéran informent les voyageurs que tous les vols sont annulés, et demandent aux passagers de quitter l’aéroport, selon des images circulant sur les réseaux sociaux iraniens.

Les vols à destination de Téhéran ont également fait demi-tour

L’Iran active sa défense aérienne après des informations sur une explosion

L’Iran a activé tôt vendredi sa défense aérienne dans plusieurs provinces après des informations sur au moins une explosion dans le centre du pays, a indiqué l’agence officielle Irna.

Les vols commerciaux ont été suspendus à partir et à destination de plusieurs aéroports, dont ceux de Téhéran, selon l’agence Mehr en citant des autorités aéroportuaires.

Iran: la télévision officielle fait état d’informations sur de « fortes explosions » près d’Ispahan

La télévision d’Etat iranienne a fait état tôt vendredi d’informations sur de « fortes explosions » entendues dans la province d’Ispahan (centre), en indiquant que les causes de ces bruits n’étaient pas connues.

Ces informations interviennent alors qu’Israël a annoncé son intention de répliquer à l’attaque menée par l’Iran contre son territoire le week-end dernier.

¨Plusieurs sites nucléaires iraniens sont situés dans la province d’Ispahan, dont Natanz, pièce maîtresse du programme d’enrichissement de l’uranium de l’Iran.

Selon CNN, plusieurs vols ont été détournés au-dessus de l’espace aérien iranien.

Des missiles israéliens ont frappé un site en Iran, selon un responsable américain à ABC News

Des missiles israéliens ont frappé un site en Iran, déclare un responsable américain à ABC News.

La chaîne américaine indique que le responsable ne peut pas confirmer les informations faisant également état de frappes en Syrie et en Irak.

Israël ouvrira un 3e passage vers le nord de Gaza dans le mois, selon de hauts responsables

Des camions entrant dans le nord de la bande de Gaza via un nouveau passage terrestre, le 11 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des camions entrant dans le nord de la bande de Gaza via un nouveau passage terrestre, le 11 avril 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Israël ouvrira un troisième point de passage vers le nord de la bande de Gaza dans le courant du mois, ont indiqué deux hauts responsables au Times of Israel.

Le point de passage de Zikim viendra s’ajouter au points de passage d’Erez et du Crossing 96, ouverts respectivement début avril et en mars

Zikim servira de principale voie d’acheminement de l’aide vers le nord de la bande de Gaza, car Erez et Crossing 96 sont des voies de passage moins adaptées à de grandes quantités de camions, a expliqué un haut fonctionnaire israélien.

Des points de passage opérationnels supplémentaires vers le nord de la bande de Gaza seront essentiels si Israël décide de poursuivre son plan d’invasion terrestre à grande échelle de Rafah, la ville située à l’extrémité sud de l’enclave, un plan que Jérusalem juge essentiel pour démanteler les derniers bataillons du Hamas et vaincre le groupe terroriste palestinien.

L’offensive risquerait de bloquer le passage de Rafah, principal point d’accès à l’aide de Gaza depuis le début de la guerre.

L’ouverture d’autres points de passage sera donc essentielle pour que l’aide puisse continuer à parvenir aux 1,4 million de Palestiniens qu’Israël souhaite évacuer de Rafah.

Le chef du Pentagone s’entretient à nouveau avec Gallant pour discuter de l’Iran, de l’aide à Gaza

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'entretient avec le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin le 14 avril 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'entretient avec le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin le 14 avril 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin s’est de nouveau entretenu avec le ministre de la Défense Yoav Gallant pour discuter des actions de l’Iran au Moyen-Orient, d’autres menaces régionales et de l’aide à Gaza, indique le Pentagone dans un communiqué.

Austin a évoqué « l’importance d’accroître et de maintenir » l’acheminement de l’aide humanitaire aux civils de Gaza, notamment par un nouvel itinéraire à partir du port d’Ashdod en Israël, selon le Pentagone.

Israël et les USA toujours en désaccord au sujet d’une éventuelle opération de Tsahal à Rafah

Les Palestiniens se rassemblent autour d'un énorme cratère à la suite d'une frappe israélienne dans la ville de Rafah, à l'extrême sud de la bande de Gaza, le 18 avril 2024. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Les Palestiniens se rassemblent autour d'un énorme cratère à la suite d'une frappe israélienne dans la ville de Rafah, à l'extrême sud de la bande de Gaza, le 18 avril 2024. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Israël et les Etats-Unis ne sont toujours pas d’accord après une deuxième réunion virtuelle sur le sujet d’une éventuelle offensive terrestre de Tsahal à Rafah.

Le communiqué de la Maison Blanche est presque identique à celui publié à l’issue de la première réunion, le 1er avril, indiquant que les deux parties partageaient l’objectif de voir le Hamas vaincu dans la ville du sud de Gaza, mais que les « participants américains ont exprimé des inquiétudes quant aux différents plans d’action à Rafah ».

Une fois de plus, le communiqué de la Maison Blanche indiquait qu’Israël avait accepté de prendre en considération les réserves de Washington et d’organiser prochainement une réunion de suivi.

La réunion virtuelle d’aujourd’hui, menée par le conseiller à la Sécurité nationale Jake Sullivan du côté américain avec le ministre des Affaires stratégiques Ron Dermer et le président du Conseil de sécurité nationale Tzachi Hanegbi du côté israélien, a commencé par une discussion sur la récente attaque iranienne contre Israël.

Sullivan a passé en revue « les efforts collectifs visant à renforcer les défenses d’Israël au moyen de capacités avancées et d’une coopération avec une large coalition de partenaires militaires, et a informé la partie israélienne des nouvelles sanctions et autres mesures qui ont débuté aujourd’hui, en coordination avec le Congrès et les capitales des pays du G7 ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.