Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Affrontements sur le campus d’UCLA lors de manifestations anti-Israël – médias

Un manifestant anti-Israël battu par des contre-manifestants qui attaquent un campement pro-palestinien installé sur le campus de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA), alors que des affrontements éclatent, à Los Angeles, le 1er mai 2024. (Crédit : Etienne Laurent/AFP)
Un manifestant anti-Israël battu par des contre-manifestants qui attaquent un campement pro-palestinien installé sur le campus de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA), alors que des affrontements éclatent, à Los Angeles, le 1er mai 2024. (Crédit : Etienne Laurent/AFP)

Des affrontements ont éclaté mercredi en marge d’un rassemblement anti-Israël sur le campus de l’Université UCLA, à Los Angeles, selon des images retransmises par les télévisions américaines.

La police de Los Angeles « a immédiatement répondu à l’appel à l’aide sur le campus [des autorités universitaires, ndlr)] », a écrit sur X un porte-parole de la ville, Zach Seidl.

Des manifestants et des contre-manifestants s’affrontaient à coups de bâton, se lançaient des objets et tiraient des feux d’artifice les uns sur les autres, selon les images.

Les heurts qui ont débuté juste avant l’aube opposent des groupes pro-palestiniens et pro-Israël, selon CNN.

Des étudiants anti-Israël ont ainsi établi un campement en plein coeur du campus de UCLA, sur une pelouse entourée de barricades.

Le chancelier d’UCLA, Gene D. Block, avait mis en garde, avant ces heurts, contre la présence parmi les manifestants anti-Israël occupant le campus, de personnes extérieures à l’université.

Dimanche, des manifestants pro-palestiniens et pro-Israël, soutenus par de nombreux manifestants extérieurs au campus, en étaient venus aux mains, avec des bousculades et des insultes.

« Beaucoup de manifestants et de contre-manifestants pratiquent leur militantisme de manière pacifique. Mais d’autres emploient des méthodes franchement choquantes et honteuses », a-t-il écrit dans un message posté mardi sur le site de l’université.

« Nous avons été témoins d’actes de violence. Ces incidents ont provoqué, tout particulièrement chez nos étudiants juifs, une profonde anxiété et de la peur », a-t-il ajouté.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.