Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

Antisémitisme: la marche de dimanche « pas de nature à rassembler », selon le CFCM

Mohammed Moussaoui (L), président du Conseil français du culte musulman (CFCM) signe une "charte de principes" aux côtés du président français Emmanuel Macron, le 18 janvier 2021 au palais de l'Elysée à Paris. (Crédit : Ludovic Marin/Pool/AFP)
Mohammed Moussaoui (L), président du Conseil français du culte musulman (CFCM) signe une "charte de principes" aux côtés du président français Emmanuel Macron, le 18 janvier 2021 au palais de l'Elysée à Paris. (Crédit : Ludovic Marin/Pool/AFP)

La marche contre la recrudescence des actes antisémites prévue dimanche à l’appel des présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat « n’est malheureusement pas de nature à rassembler », estime mercredi le Conseil français du culte musulman, qui laisse donc « à ses concitoyens la libre appréciation » à y participer.

« Cette marche qui a comme objectif exclusif de dénoncer l’antisémitisme sans un mot sur l’islamophobie n’est malheureusement pas de nature à rassembler. Elle peut en outre être interprétée par les islamophobes comme un signe d’impunité », écrit le CFCM dans un communiqué.

Cette organisation « a toujours lutté et continuera de lutter contre l’antisémitisme » car « ce dernier est un poison et une déchéance de l’esprit qu’il faut combattre sans relâche ». Mais « il doit en être de même pour toutes les autres formes de haine et de racisme qui sévissent actuellement, notamment à l’encontre des citoyens de confession musulmane ».

Le CFCM « partage » la « souffrance » et l' »angoisse » des « otages innocents détenus à Gaza » mais « il est insoutenable de ne pas appeler en même temps à l’arrêt des bombardements aveugles, qui non seulement font des milliers de victimes dont une majorité d’enfants et de femmes, mais mettent aussi en danger la vie des otages ».

Il « rappelle aussi que lors de la marche contre l’islamophobie du 19 novembre 2019, des responsables politiques et de cultes avaient refusé de défiler contre l’islamophobie au prétexte que figureraient dans le cortège des ‘islamistes' ». Il « comprend donc la réticence des Français de confession musulmane à défiler aujourd’hui aux côtés de racistes anti musulmans déclarés et assumés », ajoute-t-il.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.