Rechercher

Aux côtés de Biden, Abbas dit tendre la main aux leaders d’Israël pour faire la paix

Le président américain Joe Biden est reçu par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le 15 juillet 2022. (Crédit : MANDEL NGAN / AFP)
Le président américain Joe Biden est reçu par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le 15 juillet 2022. (Crédit : MANDEL NGAN / AFP)

Lors d’une conférence de presse avec le président américain Joe Biden, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé à une solution à deux États et à des efforts accrus pour établir un État palestinien.

« Nous avons exprimé l’importance de rétablir les fondements de ce sur quoi le processus de paix était basé, la solution à deux États sur les frontières de 1967 », a dit Abbas, qui s’exprimait en arabe mais dont le discours était traduit simultanément en anglais.

« N’est-il pas temps que l’occupation prenne fin, et que notre peuple inébranlable gagne à nouveau sa liberté et son indépendance ? », a demandé Abbas.

La « clé pour assurer la paix dans notre région commence par la reconnaissance d’un État palestinien », a ajouté Abbas.

Abbas a déclaré que les Palestiniens « veulent que le consulat américain soit rouvert à Jérusalem-Est » et que les États-Unis retirent l’OLP de la liste américaine des organisations terroristes et rouvrent le bureau de l’OLP à Washington, « et nous sommes prêts à travailler dans un cadre de partenariat et de coopération pour y parvenir ».

Il a également évoqué la mort de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh, et demandé qu’Israël soit « tenu pour responsable. »

« L’opportunité d’une solution à deux États sur les frontières de 1967 n’est peut-être disponible qu’aujourd’hui, nous ne savons pas ce qui se passera à l’avenir », a conclu Abbas.

« Je profite de cette occasion pour dire que je tends la main aux dirigeants d’Israël pour faire la paix », sur la base de l’Initiative de paix arabe.

C’est vous qui le dites...