Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Blinken approuve les efforts de Tsahal visant à limiter le déplacement des Gazaouis au milieu des combats

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'adressant aux médias avant son départ de l'aéroport international al-Maktoum, à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 1er décembre 2023. (Crédit : Saul Loeb/Pool Photo via AP)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'adressant aux médias avant son départ de l'aéroport international al-Maktoum, à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 1er décembre 2023. (Crédit : Saul Loeb/Pool Photo via AP)

Faisant le point sur sa diplomatie depuis le début de la guerre, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a déclaré que l’un des principaux objectifs de son premier voyage dans la région le mois dernier était de persuader Israël pour qu’il autorise l’entrée de l’aide humanitaire à Gaza, ce qu’il a par la suite accepté de faire.

L’objectif du deuxième voyage était de faire avancer une pause humanitaire, qui permettrait à davantage d’otages de sortir et à l’aide d’entrer, ce qui a été fait peu de temps après son départ.

Les objectifs du troisième voyage, qu’il effectue actuellement, sont d’obtenir la libération d’autres otages, de faciliter l’accélération de l’aide humanitaire et de veiller à ce qu’Israël prenne des mesures pour protéger les civils, alors que les opérations militaires ont repris, a expliqué Blinken.

Alors qu’il se trouvait hier à Tel Aviv, Blinken a déclaré avoir dit aux dirigeants israéliens que, lorsque l’armée reprendra son opération militaire, elle devra clairement désigner de multiples zones de sécurité dans le nord et le centre de Gaza pour que les civils puissent éviter les combats ; éviter de nouveaux déplacements massifs de Palestiniens ; éviter de prendre pour cible des « infrastructures vitales » telles que les hôpitaux, les centrales électriques et les usines de traitement de l’eau ; et permettre le retour éventuel des Palestiniens déplacés dans le nord de la bande de Gaza.

Il a expliqué aux journalistes à Dubaï que Tsahal avait commencé à répondre positivement à ces appels en publiant une carte divisant la bande de Gaza en centaines de petites zones, qu’elle utilisera pour notifier aux civils palestiniens les zones de combat actives. L’armée devrait utiliser cette carte pour demander aux Palestiniens de certaines zones d’évacuer lorsque l’incursion terrestre de Tsahal s’étendra au sud de la bande, au lieu d’exiger des évacuations massives comme elle l’a fait dans la partie nord de Gaza.

Blinken a affirmé que les États-Unis suivront de près cette question à l’avenir, tout en veillant à ce que le conflit ne s’étende pas à d’autres endroits.

« Nous avons été très clairs sur le fait que nous soutenons Israël dans ses efforts pour s’assurer que le 7 octobre ne se reproduise jamais. Nous avons également été très clairs sur le fait qu’il était impératif de le faire en mettant l’accent sur la protection des civils et en veillant à ce que l’aide humanitaire parvienne à ceux qui en ont besoin », a déclaré Blinken.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.