Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

David Friedman s’oppose à la refonte judiciaire, mais respectueusement

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

David Friedman, alors envoyé américain en Israël, lors d'une visite dans l'implantation d'Efrat, dans le Gush Etzion, le 20 février 2020. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
David Friedman, alors envoyé américain en Israël, lors d'une visite dans l'implantation d'Efrat, dans le Gush Etzion, le 20 février 2020. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

L’ancien envoyé du président américain Donald Trump en Israël, David Friedman, a confirmé un article d’Axios révélant son opposition à la très controversée réforme du système judiciaire avancée par le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu, mais il a affirmé que ses préoccupations ont été exprimées « avec respect » et faisaient partie d’une « tentative de trouver un terrain d’entente ».

« Le ton de la conversation ne consistait pas à critiquer ni à pointer du doigt qui que ce soit, mais plutôt à reconnaître qu’il s’agit d’une question complexe », a-t-il expliqué au Times of Israel.

Plus tôt dans la journée, Axios a rapporté que lors d’une session privée d’une conférence organisée par deux groupes de réflexion conservateurs, Friedman avait repoussé les affirmations de l’un des principaux instigateurs de la refonte judiciaire selon lesquelles les propositions rendraient Israël plus semblable aux États-Unis.

« Vous comparez cela aux États-Unis, mais cela ne fonctionne pas comme ça dans notre système », aurait-il déclaré au député Simcha Rothman (HaTzionout HaDatit), selon Axios, suscitant les applaudissements de nombreuses personnes dans la salle.

Friedman a également pointé du doigt la clause dite « dérogatoire » qui permettrait au gouvernement de légiférer à nouveau sur des lois invalidées par les tribunaux. Il a ajouté qu’aux États-Unis, les tribunaux existent pour protéger les droits des minorités et que la clause dite « dérogatoire » empêchera les tribunaux israéliens de faire de même.

S’adressant au Times of Israel, Friedman a ajouté que la protection « des droits des minorités est un aspect important du gouvernement américain et devrait l’être pour tout gouvernement ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.