Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Gallant : Le Hamas ne considère pas sérieusement un échange prisonniers contre otages

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant à la presse israélienne depuis le quartier général de Tsahal, à Tel Aviv, le 26 octobre 2023. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s'adressant à la presse israélienne depuis le quartier général de Tsahal, à Tel Aviv, le 26 octobre 2023. (Crédit : Elad Malka/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a rencontré plus tôt des membres de familles d’otages détenus par des terroristes à Gaza et a souligné que la pression militaire sur le Hamas était plus susceptible d’obtenir la libération des captifs qu’un grand échange de prisonniers, arguant que le groupe terroriste palestinien n’était pas vraiment intéressé par cette dernière solution.

« S’il n’y a pas de pression militaire sur le Hamas, rien ne progressera », a déclaré Gallant, selon un communiqué du ministère de la Défense.

Il est le dernier haut responsable israélien à avoir rencontré des représentants des familles de captifs, après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu une réunion similaire samedi.

« Les histoires publiées par le Hamas font partie de leurs jeux psychologiques (…) Le Hamas utilise cyniquement ceux qui nous sont chers – ils comprennent la douleur et la pression », a déclaré Gallant aux parents de certains des 239 otages détenus par le Hamas dans la bande de Gaza, selon le communiqué.

Selon un enregistrement de la réunion diffusé par la Douzième chaîne, Gallant a déclaré aux familles qu’un échange de prisonniers « tout le monde pour tout le monde » (tous les otages israéliens contre tous les prisonniers du Hamas) n’était pas réalisable.

« Si c’était aussi simple [de procéder à un échange], il n’y aurait pas de problème », a déclaré Gallant. « Si c’était le cas, l’échange aurait lieu demain matin. Ce n’est pas le cas. »

Aucun autre détail n’était disponible. La Douzième chaîne a noté que certaines parties de l’enregistrement n’avaient pas été approuvées à la publication par la censure militaire.

Lors de la réunion, certains membres de la famille ont attaqué Gallant, le tenant pour responsable, ainsi que le gouvernement, de l’attaque du Hamas et des enlèvements qui ont eu lieu sous leur surveillance, et leur demandant de ne pas « abandonner » les otages.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.