Gantz : « Nous avons encore un long chemin à parcourir »
Rechercher

Gantz : « Nous avons encore un long chemin à parcourir »

Dans son discours, Benny Gantz semble ouvrir la porte à une coopération avec un Likud en plein essor, mais promet également de ne soutenir aucun effort du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour légiférer sur ses problèmes juridiques via, par exemple, des lois garantissant l’immunité des Premiers ministres.

« Je vais dire ce dont Israël a besoin maintenant », dit Gantz, « il a besoin de guérison, d’unité, de réconciliation, il aspire à un leadership unificateur. Et nous continuerons à offrir cela au public israélien que nous sommes venus servir. »

Il promet : « Quels que soient les résultats des élections, les procédures pénales ne sont décidées que dans la salle d’audience. Dans deux semaines, Benjamin Netanyahu siégera dans une salle d’audience pour des délits graves. »

« Nous serons dans les rues. Nous ne laisserons personne détruire notre pays, nous ne laisserons personne nous diviser, démanteler la société israélienne ou écraser notre démocratie », promet-il, mais ajoute : « Nous respectons ceux qui ont voté pour les autres. Kakhol lavan vient à peine de commencer son chemin. Nous avons encore un long chemin à parcourir. »

C’est vous qui le dites...