Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

Hayut: il faut un « coup mortel » à la démocratie pour justifier d’annuler une loi fondamentale

La présidente de la Cour suprême Esther Hayut avec d'autres juges lors de l'audience sur la loi de la "raisonnabilité" à la Cour suprême, à Jérusalem, le 12 septembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La présidente de la Cour suprême Esther Hayut avec d'autres juges lors de l'audience sur la loi de la "raisonnabilité" à la Cour suprême, à Jérusalem, le 12 septembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La présidente de la Cour suprême, Esther Hayut, a déclaré à Aner Hellman, qui représente la procureure générale, qu’il faut qu’un « coup mortel » soit porté à la démocratie pour que la Cour justifie l’annulation d’une loi fondamentale.

« Nous ne pouvons pas annuler des Lois fondamentales tous les deux jours. Il faut qu’un coup mortel soit porté aux principes fondamentaux de l’État en tant qu’État démocratique », a déclare Hayut.

Helman a répondu en disant que la loi sur le caractère raisonnable représente « un coup majeur porté à l’État de droit, c’est dramatique ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.