Hidalgo : « décision sage » d’interdire la manifestation pro-palestinienne
Rechercher

Hidalgo : « décision sage » d’interdire la manifestation pro-palestinienne

Anne Hidalgo, maire de Paris, a reçu le prix de la "diplomate verte de l'année", décerné par le magazine Foreign Policy, récompensant son action écologique et climatique, à Washington, le 17 novembre 2016. (Crédit : AFP/Zach Gibson)
Anne Hidalgo, maire de Paris, a reçu le prix de la "diplomate verte de l'année", décerné par le magazine Foreign Policy, récompensant son action écologique et climatique, à Washington, le 17 novembre 2016. (Crédit : AFP/Zach Gibson)

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a estimé vendredi que l’interdiction par le gouvernement de la manifestation pro-palestinienne de samedi était une « décision sage ».

« Nous avons connu en 2014 une manifestions extrêmement violente, très difficile. La situation est de très très grande tension. Et je pense que cette décision est une décision sage », a affirmé Mme Hidalgo sur radio J.

La manifestation à la station de métro Barbès-Rochechouart pour « commémorer la Naqba et dénoncer les dernières agressions israéliennes contre le peuple palestinien » a été interdite jeudi à la demande du gouvernement en raison notamment de « risques de troubles à l’ordre public ».

Il n’y aura « pas de manifestation antisémite », a affirmé Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur.

Il faisait référence à une manifestation en 2014, où des « mort aux juifs » avaient été scandés dans les rues de la capitale.

LFI a considéré que cette interdiction était une « provocation » et une « atteinte à la démocratie ».

De leur côté, les organisateurs de la manifestation espéraient vendredi obtenir de la justice l’annulation de son interdiction.

C’est vous qui le dites...