Le Libanais mort à la frontière appartenait au Hezbollah
Rechercher

Le Libanais mort à la frontière appartenait au Hezbollah

9 morts en Israël; 3 roquettes venant de Syrie visent Israël; Le Hamas salue les émeutiers en Cisjordanie : "vos armes sont bénies";

  • De la fumée s'élève suite aux frappes de missiles israéliens sur la ville de Gaza, jeudi 13 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)
    De la fumée s'élève suite aux frappes de missiles israéliens sur la ville de Gaza, jeudi 13 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)
  • Des secouristes observent un incendie à Ramle causé par une roquette provenant de Gaza qui a atterri dans la ville, le 13 mai 2021. (Crédit : United Hatzalah)
    Des secouristes observent un incendie à Ramle causé par une roquette provenant de Gaza qui a atterri dans la ville, le 13 mai 2021. (Crédit : United Hatzalah)
  • Le Premier ministre en visite du siège de la police des frontières à Lod, le 13 mai 2021. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
    Le Premier ministre en visite du siège de la police des frontières à Lod, le 13 mai 2021. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
  • Archives/Un porte-parole masqué d'un groupe terroriste de Gaza prononce un discours lors d'un exercice militaire du Hamas et d'autres groupes terroristes palestiniens armés sur une plage de la ville de Gaza, le 29 décembre 2020. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)
    Archives/Un porte-parole masqué d'un groupe terroriste de Gaza prononce un discours lors d'un exercice militaire du Hamas et d'autres groupes terroristes palestiniens armés sur une plage de la ville de Gaza, le 29 décembre 2020. (Crédit : MOHAMMED ABED / AFP)
  • Le restaurant juif Uri Buri d'Akko, connu pour son engagement en faveur de la coexistence, a été attaqué et fortement endommagé lors des émeutes dans la ville, le 13 mai 2021. (JALAA MAREY / AFP)
    Le restaurant juif Uri Buri d'Akko, connu pour son engagement en faveur de la coexistence, a été attaqué et fortement endommagé lors des émeutes dans la ville, le 13 mai 2021. (JALAA MAREY / AFP)
  • Une voiture en feu lors d'affrontements entre Arabes et Juifs à Akko, dans le nord d'Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Roni Ofer/Flash90)
    Une voiture en feu lors d'affrontements entre Arabes et Juifs à Akko, dans le nord d'Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Roni Ofer/Flash90)
  • Une voiture de police en feu à Lod, le 12 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
    Une voiture de police en feu à Lod, le 12 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
  • Dégâts sur des maisons dans la ville d'Ashkelon, au sud d'Israël, qui ont été touchées par des roquettes tirées depuis la bande de Gaza par des terroristes du Hamas, le 12 mai 2021. (Edi Israel/Flash90)
    Dégâts sur des maisons dans la ville d'Ashkelon, au sud d'Israël, qui ont été touchées par des roquettes tirées depuis la bande de Gaza par des terroristes du Hamas, le 12 mai 2021. (Edi Israel/Flash90)
  • Salve de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, sur Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)
    Salve de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, sur Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)

L’armée israélienne abat un drone du Hamas

L’armée israélienne a déclaré que ses défenses aériennes ont abattu un drone du Hamas qui a pénétré dans l’espace aérien israélien.

« L’armée de l’air a suivi le drone jusqu’à ce qu’il soit abattu », a dit l’armée.

hier, un F-16 a abattu un « drone suicide » armé du Hamas qui tentait d’entrer dans l’espace aérien israélien.

Les Israéliens de la région de Gaza autorisés à quitter les abris

L’armée israélienne a levé l’ordre donné à toute personne se trouvant dans un rayon de quatre kilomètres de la frontière de Gaza de rester dans un abri anti-bombes.

Cette décision intervient cinq heures et demie – à 7h45 du matin – après l’émission de la directive.

L’armée a annoncé que les personnes se trouvant dans cette zone n’ont plus besoin de rester dans des abris anti-bombes, mais qu’elles doivent rester à proximité d’un espace protégé, afin de pouvoir y entrer rapidement en cas d’attaque.

Une femme de 50 ans décède être tombée en courant vers un abri anti-bombes

Les médecins de l’hôpital Sheba à Ramat Gan ont prononcé le décès d’une femme de 50 ans, résidente du moshav Netaïm, dans le centre du pays, qui a été gravement blessée en se précipitant vers un abri anti-bombes mardi pendant une alerte aux roquettes.

Ce décès porte à neuf le bilan en Israël depuis le début des combats, dont une femme de 87 ans qui a glissé et est tombée la nuit dernière alors que les sirènes retentissaient pour avertir de l’arrivée de  roquettes tirées par des terroristes dans la bande de Gaza.

Les médias israéliens ont indiqué également que quatre femmes ont été légèrement blessées la nuit dernière alors qu’elles se précipitaient vers des abris anti-bombes.

Tsahal abat un drone entré en Israël depuis la bande de Gaza

L’armée israélienne a affirmé avoir abattu ce matin un drone qui était entré en territoire israélien depuis la bande de Gaza

« L’armée de l’air surveillait l’engin jusqu’à ce qu’il soit abattu », a indiqué Tsahal, sans préciser si le drone était armé.

Les sirènes d’alerte à la roquette ont retenti à Ashdod, Sderot et Ashkelon

Les sirènes avertissant d’arrivée de roquettes ont retenti à Ashdod, Sderot et dans la région de Sha’ar Hanegev vers 8 heures du matin après une nuit de combats intenses.

Les médias indiquent qu’il s’agit d’un barrage lourd.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé.

Selon le Hamas, 115 Palestiniens sont morts depuis le début des combats

Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas a fait état de 115 Palestiniens morts dans l’enclave depuis le début des combats lundi.

Il ajoute que 600 personnes ont été blessées.

Israël affirme que la plupart des victimes sont soit des membres de groupes terroristes, soit des victimes de tirs de roquettes du Hamas qui ont atterri dans la bande de Gaza.

Le soldat battu à Jaffa opéré ; actuellement dans un état modéré

Un soldat de Tsahal violemment passé à tabac la nuit dernière par des émeutiers arabes à Jaffa a été opéré cette nuit pour soigner de graves lésions à la tête, a fait savoir l’hôpital Ichilov de Tel Aviv.

Selon le centre médical, trois neurochirurgiens de haut niveau ont été appelés pour mener cette opération complexe et ont réussi à arrêter l’hémorragie interne importante.

Il a repris conscience et se trouve désormais dans un état modéré, a précisé l’hôpital.

Le jeune homme de 19 ans reste hospitalisé dans une unité de soins intensifs.

Tsahal : 160 avions ont largué 450 missiles sur le réseau de tunnels de Gaza

L’armée a déclaré que 160 avions, volant simultanément, ont mené une attaque massive sur un réseau de tunnels creusés par le groupe terroriste du Hamas sous la ville de Gaza vers minuit, dans la plus grande frappe israélienne depuis le début des combats en début de semaine,.

Selon l’armée, au cours de cette campagne aérienne, qui a duré près de 40 minutes, quelque 450 missiles ont été largués sur 150 cibles dans le nord de Gaza. L’armée indique qu’elle s’efforce toujours de déterminer l’étendue des dégâts causés aux infrastructures souterraines, qui, selon le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman, constituaient un « atout stratégique » pour le Hamas.

En plus de la frappe aérienne, les chars, les canons d’artillerie et les fantassins israéliens à la frontière de Gaza ont effectué des barrages d’accompagnement sur les cibles du Hamas qui sont sorties pendant l’assaut pour attaquer les cibles israéliennes, indique Zilberman, précisant que les troupes terrestres sont restées du côté israélien de la frontière et n’ont pas fait d’incursion terrestre dans la bande de Gaza, malgré les affirmations contraires antérieures du l’armée.

Au total, quelque 500 obus d’artillerie – dont des fusées éclairantes et des explosifs – ainsi que 50 obus de chars, ont été tirés au cours de ce bombardement ultérieur. Les Palestiniens de Gaza ont fait savoir que la frappe israélienne a duré plus d’une heure et a fait un certain nombre de victimes, bien qu’aucun décompte exact n’ait été communiqué pour le moment.

Zilberman a ajouté que l’opération est le fruit d’une importante quantité de renseignements et d’une planification minutieuse.

Les groupes terroristes ont tiré 2 000 roquettes depuis le début – Tsahal

Les terroristes palestiniens de la bande de Gaza ont tiré environ 2 000 roquettes et obus de mortier en direction d’Israël depuis le début des combats lundi, a fait savoir l’armée israélienne.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 220 projectiles supplémentaires ont été tirés depuis l’enclave, dont 30 n’ont pas réussi à traverser la frontière et ont atterri dans la bande de Gaza, selon un décompte de l’armée.

Toujours selon Tsahal, des dizaines de roquettes se dirigeant vers des zones habitées ont été interceptées par le système de défense antimissile du Dôme de Fer. Un certain nombre d’entre elles ont toutefois frappé des zones peuplées au cours de la nuit, l’une d’entre elles blessant gravement un Israélien d’une cinquantaine d’années.

Kobi Shabtai accuse Itamar Ben Gvir d’attiser les émeutes arabo-juives

Le chef de la police Kobi Shabtai a déclaré au Premier ministre Benjamin Netanyahu que le député d’extrême droite Itamar Ben Gvir est responsable des émeutes arabo-juives en cours, a rapporté la Douzième chaîne.

Au cours d’un briefing matinal, Shabtai a déclaré qu’à chaque fois que la police semble maîtriser une zone, Ben Gvir, le député kahaniste du Parti sioniste religieux, se présente pour raviver les tensions.

« La personne qui est responsable de cette Intifada est Itamar Ben Gvir. Cela a commencé avec la manifestation de Lehava à la porte de Damas », a dit Shabtai.

« Cela a continué avec les provocations à Sheikh Jarrah, et maintenant il se déplace avec les militants de Lehava. »

Le député Itamar Ben Gvir vu avec le président de Lehava Benzi Gopstein dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 6 mai 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Lehava s’oppose aux mariages interreligieux et à l’assimilation des Juifs et des non-Juifs, ainsi qu’aux droits des LGBT, et tente d’étouffer toute activité publique des non-Juifs en Israël, y compris les événements promouvant la coexistence. Les législateurs de tout le spectre politique ont tenté de le désigner comme un groupe terroriste.

« Hier, après que la police a réussi à calmer les choses à Akko, lorsque les militants sont arrivés dans un bus et ont provoqué un tollé. La police n’a pas les outils nécessaires pour y faire face. »

Ben Gvir a réagi en affirmant que Shabtai devrait être licencié et a accusé la police de ne pas avoir suffisamment eu recours à la force pour maîtriser les manifestations arabes.

C’est Netanyahu qui a fait en sorte que Ben Gvir entre à la Knesset.

Washington confirme qu’un cessez-le-feu est lointain

Alors que l’administration Biden a fait pression pour une désescalade dans la violence entre le Hamas et Israël, elle reconnaît qu’un cessez-le-feu dans les deux prochains jours est peu probable, déclare une source familière de la question au Times of Israël.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est entretenu hier avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, mais le secrétaire d’État reconnaît que l’influence de Ramallah est limitée à ce stade, étant donné que les tirs de roquettes proviennent de son grand rival politique, le Hamas, à Gaza, explique la source.

L’administration Biden a pris contact avec le Qatar dans l’espoir que le royaume du Golfe, qui fournit une aide humanitaire importante à Gaza, soit en mesure de faire pression sur le groupe terroriste pour qu’il accepte un cessez-le-feu, a indiqué la source.

Multiples arrestations après une nuit d’émeutes

Les émeutes et les affrontements nocturnes entre Juifs et Arabes se poursuivent jusqu’aux premières heures de la matinée de vendredi, et la police a procédé à des dizaines d’arrestations.

La police israélienne a déclaré avoir arrêté 43 suspects au cours d’une nouvelle nuit d’émeutes intenses dans la ville de Lod, dans le centre d’Israël.

À Musmus, près de Haïfa, la police a arrêté 11 résidents pour avoir jeté des pierres, mis le feu à des pneus et endommagé des feux de circulation. La police a déclaré avoir utilisé des « moyens de dispersion », mais n’a pas donné de détails.

À Tel Aviv, la police a arrêté deux hommes qui portaient des couteaux dans l’intention de causer des troubles, selon la police.

À Beer Sheva, 13 personnes ont été arrêtées, selon la police. Les forces de l’ordre ont déclaré avoir utilisé les réseaux sociaux pour identifier les personnes qui planifiaient un rassemblement illégal. Les personnes arrêtées portaient un arsenal d’armes artisanales.

La police, qui a été accusée d’échouer à contenir les troubles dans la ville et dans d’autres villes judéo-arabes, a souligné que les agents de la police des frontières étaient « présents dans les zones de friction et de rassemblement, et ont dispersé les émeutiers en utilisant des dispositifs anti-émeutes ».

Le ministère de la Santé à Gaza annonce un bilan de 119 morts

Le ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, a fait état de 119 morts depuis le début des récentes hostilités entre Israël et le groupe terroriste.

27 des personnes tuées étaient des mineurs, selon le ministère de la Santé. 600 autres Gazaouis ont été blessés, selon les autorités sanitaires.

Israël affirme que la plupart des victimes sont des membres de groupes terroristes ou, dans certains cas, des victimes de tirs de roquettes du Hamas qui ont atterri dans la bande de Gaza.

Un haut responsable à la TV israélienne: des centaines d’agents du Hamas tués

Un haut responsable de la sécurité israélienne, dont l’identité n’a pas été révélée, a affirmé à la Douzième chaîne de télévision qu’Israël a tué des centaines d’agents terroristes du Hamas dans les combats en cours à Gaza.

« Hier, nous avons procédé à au moins 20 assassinats ciblés de hauts responsables. Le Hamas compte des centaines de morts », aurait déclaré le responsable.

« Nous avons détruit la majeure partie du système de production de roquettes de l’organisation, nous avons paralysé le système de tunnels, qui était son outil stratégique, et il y a beaucoup d’autres réalisations [israéliennes] qu’ils ne comprennent toujours pas », a ajouté le responsable.

Dans un tweet en hébreu et en arabe, Macron appelle à la fin des combats

Le président français Emmanuel Macron a diffusé des messages quasi identiques en hébreu et en arabe appelant à un arrêt immédiat des combats entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, qui dirige la bande de Gaza.

L’aviation israélienne a bombardé des lance-roquettes souterrains du Hamas

L’armée israélienne a déclaré qu’elle continue de frapper les sites de lancement de roquettes à Gaza. Plus tôt ce matin, des avions de chasse israéliens ont attaqué un certain nombre de rampes de lancement souterraines du Hamas dans le nord de l’enclave palestinienne.

Les avions de chasse ont également bombardé une « station de lancement d’aéronefs visant le centre d’Israël », faisant apparemment référence aux drones suicide que le Hamas a lancés sur Israël.

L’aviation israélienne cible un poste d’observation du Hamas

L’armée israélienne a indiqué que des avions militaires viennent de frapper un certain nombre de postes d’observation du Hamas dans le nord et le centre de Gaza.

« L’armée continuera à attaquer les postes de terreur dans toute la bande de Gaza et à agir aussi vigoureusement que nécessaire », stipule un communiqué de Tsahal.

Le Hamas diffuse une vidéo du drone suicide « Shehab »

Le Hamas a diffusé une vidéo du drone suicide « Shehab », que le groupe terroriste au pouvoir à Gaza lance vers Israël depuis hier.

L’armée israélienne affirme avoir intercepté cinq de ces aéronefs sans pilote, qui transportent une charge explosive d’environ cinq kilogrammes.

L’Autriche fait flotter un drapeau d’Israël sur la chancellerie en signe de solidarité

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a fait lever le drapeau israélien sur le toit de la chancellerie à Vienne en solidarité avec Israël, dans le contexte des combats entre Tsahal et les terroristes palestiniens de Gaza.

« Les attaques terroristes contre Israël méritent la plus ferme condamnation. Ensemble, nous sommes aux côtés d’Israël. »

Tentative d’attaque au couteau au Cisjordanie, l’assaillant neutralisé

L’armée a été informée d’une tentative d’attaque à l’arme blanche près de l’implantation d’Ofra en Cisjordanie.

L’agresseur a été « neutralisé » sur place et certains soldats ont été blessés, a précisé l’armée israélienne.

Tsahal frappe une cellule de lancement de roquettes du Hamas

Des avions militaires ont bombardé une cellule de lancement de roquettes du Hamas dans le nord de Gaza alors qu’elle se préparait à tirer des projectiles sur le centre d’Israël, selon l’armée israélienne.

Un drone déclenche des sirènes dans les communautés proche de Gaza

Les sirènes ont retenti à nouveau dans les communautés proches de la frontière de Gaza après qu’un drone semble avoir pénétré dans l’espace aérien israélien depuis l’enclave côtière.

Les résidents de la zone ont reçu l’ordre de rester dans des abris jusqu’à ce que la menace soit neutralisée par l’armée israélienne, qui affirme avoir intercepté au moins cinq drones chargés d’explosifs lancés par des groupes terroristes à Gaza depuis le début des hostilités, lundi dernier.

Tsahal : l’info sur une offensive terrestre à Gaza est un malentendu

Après que les médias internationaux ont rapporté cette nuit que des troupes israéliennes opéraient dans la bande de Gaza suite à déclaration ambiguë de l’armée indiqué stipulant que les forces aériennes et terrestres israéliennes attaquaient dans l’enclave, l’armée affirme que cela était dû à un malentendu.

Après que l’armée a publié les déclarations en hébreu et en anglais – « Les troupes aériennes et terrestres de Tsahal attaquent actuellement dans la bande de Gaza » – un journaliste du Times of Israël a contacté un porte-parole militaire, qui lui a répondu qu’il n’y avait pas de troupes israéliennes à Gaza. Les soldats, les chars et l’artillerie se trouvaient près de la frontière, mais du côté israélien.

Toutefois, le même journaliste a demandé un commentaire à Jonathan Conricus, le porte-parole des médias étrangers, qui lui a répondu sans ambiguïté que des forces terrestres israéliennes se trouvaient à Gaza.

Plusieurs heures plus tard, Conricus a toutefois publié une déclaration indiquant qu’il s’agissait d’une « erreur de communication interne », dont il a personnellement assumé la responsabilité.

Le porte-parole des Tsahal, Hidai Zilberman, a déclaré que l’armée enquêtait sur les causes de ce malentendu.

La Douzième chaîne d’information affirme que le malentendu n’était en fait pas une erreur, mais une ruse destinée à attirer les combattants du Hamas dans les tunnels souterrains construits par le groupe terroriste au pouvoir à Gaza, que les troupes ont visé par un bombardement massif pendant la nuit.

Proche-Orient: l’Allemagne ne « tolèrera pas les manifestations antisémites »

L’Allemagne « ne tolèrera pas les manifestations antisémites » sur son sol, a prévenu vendredi le porte-parole du gouvernement d’Angela Merkel, après des débordements lors de rassemblements liés au conflit israélo-palestinien.

« Quiconque attaque une synagogue, quiconque endommage des symboles juifs montre qu’il ne s’agit pas de la critique d’un Etat, de la politique d’un gouvernement, mais d’une agression et de haine contre une religion et ceux qui y appartiennent », a déclaré lors d’une conférence de presse Steffen Seibert.

« Israël a le droit de se défendre contre ces attaques dans le cadre de la légitime défense », avait affirmé Seibert la veille, précisant que le gouvernement allemand condamnait « fermement ces attaques persistantes à la roquette depuis la bande Gaza sur les villes israéliennes ».

L’objectif de ces attaques est « de tuer des gens sans discernement et arbitrairement », a-t-il également insisté, soulignant que ces agressions « devaient cesser ». « Il reste impératif que les deux parties mènent un dialogue pour parvenir à une solution pacifique à ce conflit », a encore dit M. Seibert. « Rien ne justifie cette violence. ».

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Christofer Burger, avait affirmé de son côté que les attaques du Hamas n’avaient « absolument rien à voir avec de la légitime défense ».

Mardi soir, des drapeaux de l’Etat hébreu avaient été brûlés devant les synagogues de Münster et de Bonn, dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Seize personnes ont été interpellées.

Tsahal frappe une cellule de lancement de roquettes du Hamas

Des avions militaires ont bombardé une cellule de lancement de roquettes du Hamas dans le nord de Gaza alors qu’elle se préparait à tirer des projectiles sur le centre d’Israël, selon l’armée.

Sirènes d’alerte dans les villes près de Gaza après l’entrée d’un drone suspect

Une sirène a retenti dans les communautés proches de la frontière avec la bande de Gaza après qu’un drone a pénétré dans l’espace aérien israélien depuis l’enclave côtière dirigée par le Hamas, a indiqué le commandement du front intérieur de Tsahal.

La sirène retentira toutes les dix minutes jusqu’à ce que la menace soit neutralisée par les forces de sécurité.

Plus tôt, l’armée a déclaré avoir intercepté au moins cinq drones chargés d’explosifs lancés par des groupes terroristes à Gaza depuis hier.

Valls, Maillard, Peltier: « décision grave mais justifiée » d’interdire les manifs

L’ancien Premier ministre, Manuel Valls, qui a apporté cette semaine son soutien à Israël, a approuvé une « décision grave mais justifiée » d’interdire les manifestations pro-palestiniennes de Paris samedi, estimant qu' »une partie de la gauche ou l’extrême gauche prend prétexte de ce conflit pour justifier l’antisémitisme ».

Le député LREM de Paris Sylvain Maillard a estimé l’interdiction « dure », « grave », « mais nécessaire pour préserver l’ordre public ».

L’interdiction a également été approuvée du côté des Républicains et du Rassemblement national. « Il est hors de question d’importer sur notre sol » le conflit israélo-palestinien, a abondé vendredi sur BFMTV le numéro deux de LR, Guillaume Peltier.

« Il vaut mieux qu’il n’y ait pas de manifestations », notamment pour éviter des « provocations antisémites », a abondé sur CNews le porte-parole du RN, Sébastien Chenu.

Shin Bet sur la violence judéo-arabe : « du terrorisme à tous les égards »

Le service de sécurité Shin Bet a déclaré qu’il contribuait à la répression des récentes violences civiles et des émeutes dans les villes judéo-arabes, qu’il qualifie de « terrorisme à tous les égards ».

Le service de sécurité a recours à des « capacités de collecte de renseignements » pour connaître tout projet d’attentat ou d’affrontement violent, ainsi que l’identité des personnes à l’origine de ces projets, selon un communiqué. Le Shin Bet dit agir ainsi « pour déjouer ces incidents et pour localiser, arrêter, enquêter et juger les auteurs de ces actes ».

Le service de sécurité précise également que des agents du Shin Bet opèrent dans les villes et les zones où se produisent les violences.

« Nous ne laisserons pas des émeutiers violents imposer la terreur dans les rues d’Israël, que ce soit par des Arabes ou des Juifs », a déclaré le chef du Shin Bet, Nadav Argaman, dans un communiqué.

Il affirme également que le Shin Bet utilisera toutes ses capacités et agira contre « quiconque tentera de nuire aux citoyens israéliens, juifs ou arabes, jusqu’à ce que le calme revienne dans les rues du pays ».

Tsahal bombarde une cellule de missiles antichars du Hamas prête à attaquer

Des avions militaires ont bombardé une cellule de missiles antichars du Hamas qui se préparait à tirer un missile en direction du territoire israélien, indiquent l’arme israélienne dans un communiqué.

Hidalgo : « décision sage » d’interdire la manifestation pro-palestinienne

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a estimé vendredi que l’interdiction par le gouvernement de la manifestation pro-palestinienne de samedi était une « décision sage ».

« Nous avons connu en 2014 une manifestions extrêmement violente, très difficile. La situation est de très très grande tension. Et je pense que cette décision est une décision sage », a affirmé Mme Hidalgo sur radio J.

La manifestation à la station de métro Barbès-Rochechouart pour « commémorer la Naqba et dénoncer les dernières agressions israéliennes contre le peuple palestinien » a été interdite jeudi à la demande du gouvernement en raison notamment de « risques de troubles à l’ordre public ».

Il n’y aura « pas de manifestation antisémite », a affirmé Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur.

Il faisait référence à une manifestation en 2014, où des « mort aux juifs » avaient été scandés dans les rues de la capitale.

LFI a considéré que cette interdiction était une « provocation » et une « atteinte à la démocratie ».

De leur côté, les organisateurs de la manifestation espéraient vendredi obtenir de la justice l’annulation de son interdiction.

Tsahal frappe une cellule du Jihad islamique dans le nord de Gaza

L’armée israélienne a déclaré que des avions militaires ont détruit une cellule du Jihad islamique palestinien dans le nord de Gaza.

L’armée israélienne n’a pas précisé ce que faisaient les agents du Jihad islamique palestinien, mais affirment qu’ils ont été ciblés grâce aux « capacités de renseignement et de puissance de feu de la division de Gaza ».

L’Allemagne ne « tolèrera pas les manifestations antisémites »

L’Allemagne « ne tolèrera pas les manifestations antisémites » sur son sol, a prévenu vendredi le porte-parole du gouvernement d’Angela Merkel, après des débordements lors de rassemblements liés au conflit israélo-palestinien.

« Quiconque attaque une synagogue, quiconque endommage des symboles juifs montre qu’il ne s’agit pas de la critique d’un Etat, de la politique d’un gouvernement, mais d’une agression et de haine contre une religion et ceux qui y appartiennent », a déclaré lors d’une conférence de presse Steffen Seibert.

Un assaillant en Cisjordanie a tenté de renverser un soldat et de le poignarder

Selon l’armée israélienne, le suspect qui a tenté d’attaquer les troupes israéliennes dans une base située près de l’implantation d’Ofra a d’abord essayé de foncer sur un soldat avec son véhicule.

L’assaillant est ensuite sorti de son véhicule et a tenté de poignarder le soldat avant d’être « neutralisé », selon l’armée.

L’armée n’a fourni aucun détail sur l’état de santé du suspect, mais des photos de la scène montrent son corps sans vie.

Aucun soldat n’a été blessé.

Rivlin a présenté ses condoléances à la famille d’Omer Tabib

Le président Reuven Rivlin s’est rendu chez la famille du sergent Omer Tabib, qui a été tué lors de l’opération Gardien des murs, pour présenter ses condoléances.

Le président a évoqué la difficulté de la période de deuil, qui se écourtée et prendra fin dimanche avec le début de la fête Chavouot. « Je sais qu’il n’y a plus de place pour les mots. Je veux juste que vous sachiez que je pleure avec vous ».

« Nous sommes venus du monde entier, et nous combattons encore ici ceux qui cherchent à nous exterminer. Nous étions le bouclier protecteur de nos parents et aujourd’hui, nos enfants sont notre bouclier protecteur à tous. Alors que nous sommes ici, dans un calme relatif, dans tout le pays les gens courent vers leurs espaces protégés et nos victimes sont sous nos yeux. L’armée leur ont porté un coup énorme et le font constamment, jusqu’à ce que nos ennemis comprennent que nous sommes là et que nous n’irons nulle part. »

Réunion entre Gantz, Kohavi et des hauts-responsables de la sécurité

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a tenu une évaluation de la situation avec le chef d’état-major Aviv Kohavi, et d’autres hauts responsables de la sécurité « après les attaques de la nuit dernière et avant la poursuite de la campagne » à Gaza, indique son bureau.

Le Hamas revendique la responsabilité de la dernière salve de roquettes

L’aile militaire du groupe terroriste du Hamas, qui dirige la bande de Gaza, a revendiqué la responsabilité du dernier tir de roquettes sur Israël.

Les Brigades Al-Qassam affirment qu’elles visaient la ville de Kiryat Malachi, dans le sud du pays. Cependant, l’endroit le plus septentrional où les sirènes ont retenti était Kiryat Gat, à environ 10 kilomètres au nord-est de Kiryat Malachi.

Zandberg quitte un plateau de TV qui a accueilli Ben Gvir

La député Meretz de gauche Tamar Zandberg a quitté le plateau de la Douzième chaîne, après que son confrère extrémiste Itamar Ben Gvir, membre du bloc religieux de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a été accueilli.

Ben Gvir a été tenu pour responsable par le chef de la police de l' »intifada interne » dans les villes judéo-arabes.

Karin Elharrar, député de Yesh Atid, a déclaré qu’elle aurait également quitté le studio, mais qu’il n’y avait pas de rampe pour les fauteuils roulants.

Gantz exhorte Facebook et TikTok à sévir contre l’incitation

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, s’est entretenu avec des dirigeants de Facebook et de TikTok, les exhortant à prendre des mesures plus proactives pour supprimer les contenus incitant à la violence et au terrorisme.

« Ce sont des mesures qui empêcheront directement la violence qui est intentionnellement attisée par les réseaux sociaux par des éléments extrémistes qui cherchent à faire des dégâts dans notre pays. Nous sommes dans un moment d’urgence sociale, et nous attendons votre aide », a déclaré Gantz, qui est également ministre de la justice, dans un communiqué de son bureau.

Le communiqué indique que les dirigeants des entreprises de réseaux sociaux ont promis de s’attaquer « rapidement et efficacement » à l’incitation et qu’ils ont également « transmis leurs condoléances aux familles israéliennes qui ont perdu des êtres chers » dans les attaques à la roquette des terroristes palestiniens à Gaza.

Tsahal ciblerait les maisons des principaux commandants du Hamas à Gaza

Selon les médias arabophones, l’aviation israélienne a pris pour cible les maisons de la bande de Gaza de hauts commandants du Hamas, dont le commandant adjoint de la branche armée du groupe.

« Des avions de guerre israéliens ont bombardé les maisons du commandant adjoint des Brigades Al-Qassam, Marwan Issa, et du commandant Ayman Nofal, dans le camp de réfugiés d’Al-Bureij dans la ville de Gaza », a rapporté la chaîne qatarie Al Araby TV.

On ignore pour le moment si Issa ou Nofal ont été tués dans ces frappes.

Des Jordaniens à la frontière avec Israël en appelant à « racheter » Al-Aqsa.

Des centaines de Jordaniens ont afflué vers la frontière avec Israël, franchissant un poste de contrôle de la police du côté jordanien, ont rapporté les médias locaux jordaniens.

« Par l’esprit et le sang, nous te rachèterons, O Aqsa ! », a scandé la foule, en référence à la mosquée située sur le Mont du Temple, dans la vieille ville de Jérusalem.

Un grand nombre de forces de sécurité jordaniennes semblent être présentes sur les lieux.

Des milliers de Jordaniens se sont également rassemblés dans la capitale Amman après la prière du vendredi pour protester contre les actions israéliennes à Jérusalem et les combats actuels entre Israël et les dirigeants du Hamas dans la bande de Gaza.

Sirènes d’alerte à la roquette dans les communautés du sud d’Israël

Des sirènes d’alerte à la roquette ont retenti dans de nombreuses communautés du sud d’Israël, notamment à Kiryat Malachi, que le groupe terroriste Hamas, qui dirige la bande de Gaza, avait auparavant déclaré viser.

 

La police arrête 3 suspects après les violences de la nuit à Lod

La police a annoncé l’arrestation de trois suspects après les violences de la nuit dernière dans la ville judéo-arabe de Lod. Selon les policiers, des tirs à balles réelles ont été dirigés contre des officiers et des bâtiments – dont des synagogues – ont été incendiés.

« L’enquête se poursuit », indique un communiqué de la police.

Les sirènes d’alerte sonnent à Kiryat Gat pendant l’enterrement d’Ido Avigal

Au moment où se tenaient, à Kiryat Gat, les funérailles d’Ido Avigal, un enfant de 5 ans originaire de Sderot tué mercredi dans une attaque à la roquette, des terroristes palestiniens de Gaza ont tiré des projectiles sur la ville du sud, obligeant les endeuillés à se mettre à l’abri.

Les sirènes ont retenti tandis que le père d’Ido, Asaf Avigal, terminait un éloge funèbre dans lequel il s’excusait de ne pas avoir protégé son fils, tué par des éclats d’obus qui ont traversé la fenêtre de la pièce fortifiée où il était abrité avec sa mère et sa sœur, toutes deux blessées.

Selon le radiodiffuseur public Kan, le timing du tir de roquette visait clairement à perturber les funérailles, car Kiryat Gat n’a pas été fréquemment pris pour cible pendant la série actuelle de combats à Gaza, qui a éclaté lundi lorsque les dirigeants du Hamas de la bande ont tiré des roquettes sur Jérusalem.

Tsahal: des émeutiers franchissent brièvement la frontière du Liban en Israël

L’armée israélienne affirme que ses chars ont tiré des coups de semonce sur un certain nombre d’émeutiers qui ont traversé la frontière du Liban vers le territoire israélien.

Les suspects ont saboté la barrière frontalière et mis le feu dans la zone avant de retourner sur le territoire libanais, selon l’armée.

On ne rapporte aucun blessé.

Une poignée de manifestants agite des drapeaux du Hezbollah.

L’incident a eu lieu près de la ville israélienne de Metula.

Un blessé léger à Beer Sheva après la chute d’une roquette sur la Route 40

Lors du dernier barrage de roquettes tiré par des groupes terroristes à Gaza vers la ville de Beer Sheva, une roquette est tombée près de la route 40.

Une personne a été légèrement blessée, selon des médecins. La police a déclaré qu’une partie de l’autoroute près du carrefour Goral a été fermée alors que les agents sécurisent les lieux.

Commission européenne : « Nous sommes aux côtés de nos communautés juives »

Le vice-président de la Commission européenne Margaritis Schinas s’est déclaré vendredi « très préoccupé » par les manifestations et les actes d’antisémitisme dans l’UE et a appelé les Etats membres à la « vigilance ».

« Profondément préoccupé par les récentes attaques contre des communautés et des locaux juifs dans l’UE. Il s’agit de manifestations claires d’#antisémitisme qui doivent être condamnées avec force », a-t-il affirmé dans un message posté sur son compte Twitter.

« Nous sommes aux côtés de nos communautés juives et appelons nos États membres à rester vigilants pour leur sécurité », a-t-il ajouté.

Chargé de la lutte contre l’antisémitisme avec un large portefeuille qui couvre la promotion du mode de vie européen et les migrations, Margaritis Schinas a précisé se référer à des manifestations d’hostilité envers les communautés juives en Allemagne, en Autriche, en Espagne et au Royaume-Uni.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a appelé mercredi à « l’arrêt immédiat » des violences afin « d’éviter un conflit plus large ».

Ce conflit a des conséquences pour les Juifs dans toute l’Europe, avec « une forte augmentation des incidents antisémites » et « cette situation est très préoccupante », a déploré l’European Union of Jewish Students (EUJS), citée par le Commissaire.

AP: Deux Palestiniens abattus par Israël lors d’une manifestation en Cisjordanie

Les forces de sécurité israéliennes ont tiré à balles réelles et abattu deux Palestiniens lors d’une journée d’affrontements en Cisjordanie, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

L’armée israélienne n’a pas pu être contactée immédiatement pour commenter. À l’heure qu’il est, trois Palestiniens ont été tués aujourd’hui lors d’affrontements avec les troupes israéliennes à travers la Cisjordanie. L’armée israélienne a déclaré que dans certains cas, des Palestiniens avaient jeté des pierres et lancé des pétards sur des soldats.

Dix Palestiniens de Cisjordanie ont été tués par les forces israéliennes depuis lundi, selon les mises à jour publiques du ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne. Certains ont été tués dans ce qui semble avoir été de violents affrontements, tandis que d’autres ont été abattus dans des attentats terroristes.

3 émeutiers arabes israéliens arrêtés après les violences à Lod

La police a déclaré avoir arrêté trois Arabes israéliens soupçonnés d’avoir tiré sur des policiers et d’avoir incendié des synagogues et des bâtiments lors d’émeutes qui ont eu lieu dans la ville de Lod ces derniers jours.

Tsahal enquête sur des tirs mortels sur un Palestinien lors d’une manifestation

L’armée israélienne affirme examiner des allégations selon lesquelles un Palestinien aurait été tué par des tirs à balles réelles israéliens dans le village de Cisjordanie de Yaabad, a déclaré un porte-parole de l’armée.

Selon l’armée israélienne, une violente émeute a éclaté dans la zone, émeute au cours de laquelle des dizaines de Palestiniens ont lancé des pierres, brûlé des pneus et tiré des feux d’artifices sur l’armée.

L’armée affirme que les soldats ont riposté par des tirs contre un « leader de l’émeute » et utilisé des outils de dispersion des émeutiers.

Netanyahu fustige « ces terroristes qui attaquent à la fois des civils et se cachent derrière des civils »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu publie une déclaration vidéo après la dernière série de frappes de Tsahal à Gaza.

« J’ai dit que nous infligerions de sérieux revers au Hamas et à d’autres groupes terroristes avec des coups importants, et nous le faisons. »

« Le dernier jour, nous avons attaqué des cibles souterraines. Le Hamas pensait pouvoir s’y cacher, mais il ne le peut pas. »

« Les dirigeants du Hamas pensent qu’ils peuvent échapper à notre emprise. Ils ne peuvent pas s’échapper. Nous pouvons les atteindre partout – tous ses habitants et nous continuerons de le faire. »

« Ils nous ont attaqués pendant nos fêtes [Yom Yeroushalayim], ils ont attaqué notre capitale, ils ont tiré des missiles sur nos villes, ils paient et continueront de payer un lourd tribut pour cela. »

« Ce n’est pas encore fini. Nous ferons tout pour restaurer la sécurité dans nos villes et [auprès] de nos citoyens », dit-il.

Netanyahu tient à remercier le président américain Joe Biden, le président français Emmanuel Macron, le Premier ministre britannique Boris Johnson, la chancelière allemande Angela Merkel et d’autres qui ont offert leur soutien.

« Je voudrais dire un mot de remerciement à mon ami le président Biden, à d’autres amis – le président de la France, le Premier ministre du Royaume-Uni, le chancelier autrichien, la chancelière allemande et d’autres. Ils ont défendu notre droit naturel et évident de nous défendre, d’agir en légitime défense contre ces terroristes qui attaquent à la fois des civils et se cachent derrière des civils. Cela ne les aidera pas, nous continuerons », conclue-t-il.

אמרתי שאנחנו ניתן מכות קשות מאוד לחמאס וגם לארגוני טרור אחרים – ואנחנו עושים זאת. ביממה האחרונה תקפנו מטרות בתת קרקע,…

Posted by ‎Benjamin Netanyahu – בנימין נתניהו‎ on Friday, May 14, 2021

150 émeutiers palestiniens blessés en Cisjordanie

150 émeutiers palestiniens ont été blessés dans de violents affrontements avec l’armée israélienne à travers la Cisjordanie aujourd’hui, selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne.

Tsahal cherche à mener des assassinats ciblés de chefs du Hamas

En plus d’avoir éliminé plusieurs commandants de bataillon du Hamas en début de semaine, l’armée israélienne a également cherché à mener des assassinats ciblés de hauts dirigeants du groupe terroriste du Hamas à Gaza dont les noms sont « bien connus de tous les Israéliens », rapporte le radiodiffuseur public Kan, ajoutant qu’ils ont réussi à échapper à l’assassinat-ciblé.

Hamas dit aux émeutiers de « mettre le feu au sol sous les pieds de l’occupation »

Le Hamas a salué les affrontements actuellement en cours entre les émeutiers palestiniens de Cisjordanie et les soldats israéliens, les appelant à « mettre le feu au sol sous les pieds de l’occupation ».

« Ô héros libres de Cisjordanie, vos armes sont bénies. Nous saluons votre révolution », a déclaré un porte-parole de la branche armée du Hamas.

Deux femmes juives esquivent une bombe artisanale à Ramle

Des Arabes israéliens ont lancé une bombe artisanale sur deux femmes juives marchant dans la ville mixte de Ramle, où vivent à la fois des juifs et des arabes.

Les femmes ont réussi à l’esquiver.

Un Juif qui passait en voiture a remarqué ce qui se déroulait et a tiré en l’air, conduisant les suspects à fuir les lieux, rapporte Haaretz.

L’armée a déjoué une attaque à la voiture-bélier en Cisjordanie

Les soldats israéliens ont déjoué une attaque à la voiture-bélier près de la ville de Ya’abed, au centre de la Cisjordanie, en tirant sur deux des Palestiniens dans le véhicule qui les ciblait, selon les médias hébreux.

Les deux suspects sont traités par des médecins sur les lieux.

Aucun soldat israélien n’a été blessé.

Un soldat lance une grenade sur un village palestinien sans foule réunie

Haaretz a diffusé des images de soldats de Tsahal assis à l’extérieur du village palestinien d’At-Tuwani dans le sud de la Cisjordanie. Sur les images, l’un des soldats se lève, marche sur plusieurs mètres vers la clôture de la ville palestinienne et lance une grenade qu’il avait dans son gilet vers le village où il semblerait qu’aucune foule de Palestiniens ne soit assemblée.

Dans un autre clip, des soldats israéliens sont vus en train de tirer en l’air.

Tsahal n’a pas immédiatement répondu à une question sur le sujet.

Un Libanais qui avait franchi la frontière avec Israël succombe à ses blessures

Après que l’armée israélienne a déclaré que ses chars avaient tiré sur des émeutiers libanais qui avaient franchi la barrière frontalière israélienne, les premiers rapports au Liban affirment que l’un d’eux a été blessé par balle alors qu’il fuyait et qu’il venait de succomber à ses blessures.

Les informations non confirmées identifient la victime comme étant Mohammad Tahan du village d’Adlun, dans le sud du Liban.

Un émeutier palestinien aurait été tué lors de heurts avec Tsahal en Cisjordanie

Un sixième émeutier palestinien a été tué lors d’affrontements avec des soldats des l’armée israélienne en Cisjordanie.

Les hostilités ont lieu dans toute la Cisjordanie, y compris dans des villes qui n’en sont pas le théâtre d’habitude, avec quelque 3 000 Palestiniens impliqués dans les affrontements.

La dernière victime a été tuée dans la ville de Beita, au nord de la Cisjordanie, près de Naplouse. Elle rejoint d’autres victimes, une à Jénine, deux à Salfit, une à Urif et une à Jéricho.

La police interdit l’entrée aux non-résidents à Lod

À Lod, une ville mixte du centre qui jouxte l’aéroport Ben Gurion, et qui est devenue l’épicentre de la violence entre Juifs et Arabes qui ravage le pays, la police a pris la décision de limiter l’entrée dans la ville aux non-résidents à partir de 16 heures, tout en maintenant un couvre-feu nocturne en place pour la troisième nuit d’affilée.

Jordaniens dans la rue : « Nous sommes prêts à mourir en martyrs pour Jérusalem »

A Amman, la manifestation a débuté après la prière du vendredi à l’extérieur de la Grande Mosquée Husseini, dans le centre de la capitale.

Aux cris de « La Jordanie salue la Palestine arabe », ou « Le peuple veut la libération de la Palestine », les manifestants ont marché un kilomètre avant d’être arrêtés par un imposant barrage des force de l’ordre.

Les protestataires arboraient les drapeaux palestinien et jordanien et portaient des banderoles barrées notamment de « Libérons la Palestine du fleuve (Jourdain) à la mer (Méditerranée) ».

« Il faut ouvrir la frontière pour que nous puissions défendre jusqu’à la mort (la mosquée) d’Al-Aqsa et Jérusalem », a lancé Mohammed Khalil, un étudiant de 23 ans.

A 50 km plus à l’ouest de la capitale, à Karameh, quelque 3 000 personnes se sont rassemblées devant le monument du Soldat inconnu – lieu symbolique en raison du premier grand affrontement qui avait opposé durant 15 heures, en mars 1968 – quelques mois après la défaite arabe de juin 1967 -, les combattants du Fatah à l’armée israélienne.

Les manifestants, qui n’ont pas avancé au-delà du barrage de police, ont scandé « Ouvrez les frontières » et « Nous sommes prêts à mourir en martyrs pour Jérusalem ».

Ces manifestations de solidarité avec les Palestiniens ont lieu quotidiennement depuis une semaine en Jordanie.

Un 7e émeutier palestinien meurt, selon l’AP

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne rapporte qu’un autre Palestinien a été tué par des tirs réels israéliens lors d’affrontements avec les forces israéliennes.

Le Palestinien est arrivé cet après-midi dans un état critique à un hôpital gouvernemental de Yatta, dans les collines du sud de Hébron, selon le ministère.

Selon le ministère de la Santé, quelque 500 Palestiniens ont été blessés dans des affrontements à travers la Cisjordanie depuis le début de vendredi.

Sept ont été tués.

Avec les chefs religieux sur la violence Juifs-Arabes, Rivlin « plein de force »

« À Akko aujourd’hui pour écouter les dirigeants locaux dans le but d’apaiser la situation. Ces personnes merveilleuses m’ont empli de force », a tweeté le président Reuven Rivlin, après avoir rencontré des maires et des chefs religieux, dans un contexte de violences croissantes entre Juifs et Arabes.

« C’est notre maison à tous et nous protégeons notre maison. Pas avec des gourdins et des couteaux qui sèment la destruction et la ruine, mais en maintenant la loi et l’ordre ».

« ‘Si nous permettons à toutes les forces extérieures de faire sombrer le navire, nous pouvons tout aussi bien fermer boutique. Si nous ne stabilisons pas le navire et assumons nos responsabilités, Akko deviendra une déception, et non une réussite’, m’a dit le chef de l’académie pré-militaire Avner, le rabbin Ahikam Getz ».

« Nous tous, dirigeants officiels de tous niveaux, et en particulier les chefs spirituels, nous sommes responsables de ce qui se passe dans nos communautés », a dit Rivlin. « Nous devons faire cesser le cycle de la violence. C’est ce dont nous avons besoin maintenant ».

Après l’Autriche, la Slovénie hisse à son tour un drapeau israélien

Le gouvernement slovène du conservateur Janez Jansa a emboîté le pas à son voisin européen.

« En signe de solidarité, nous avons hissé le drapeau israélien sur le bâtiment du gouvernement. Nous condamnons les attaques terroristes et sommes aux côtés d’Israël », a annoncé le gouvernement sur Twitter, photos à l’appui.

Turquie : Hisser le drapeau israélien « n’est pas moral, ce n’est pas humain »

La Turquie, pays qui défend avec vigueur la cause palestinienne et le Hamas et dont les relations avec l’Autriche sont tendues depuis plusieurs années, a vertement critiqué le geste de soutien de Vienne à Israël.

Hisser le drapeau israélien « n’est pas moral, ce n’est pas humain. Tant que vous vous comporterez de la sorte, Israël continuera sans crainte ses agressions », a ainsi déclaré sur Twitter le porte-parole de la présidence turque Ibrahim Kalin.

Les Israéliens près de Metula sommés de rester chez eux

Les résidents des villes israéliennes situées le long de la frontière libanaise près de Metula ont reçu l’ordre de rester chez eux alors que les troupes israéliennes répondent à une tentative de sabotage de la barrière frontalière.

La manifestation de dizaines de civils libanais plus tôt dans la journée n’a en fait jamais pris fin, et plusieurs manifestants ont attendu le soir où ils ont cherché à couper la barrière frontalière quand il faisait plus sombre, rapporte la Douzième chaîne.

Un des Libanais a succombé à ses blessures plus tôt.

Le sous-secrétaire adjoint US aux affaires israéliennes et palestiniennes en Israël

Le sous-secrétaire adjoint américain aux affaires israéliennes et palestiniennes, Hady Amr, est arrivé à Tel-Aviv pour des entretiens avec les parties afin de mettre un terme au cycle de violence en cours avec Gaza.

« Amr est arrivé au TLV aujourd’hui pour renforcer la nécessité de travailler vers un calme durable, en reconnaissant le droit d’Israël à la légitime défense. Les Israéliens et les Palestiniens méritent des mesures égales de liberté, de sécurité, de dignité et de prospérité », tweete l’ambassade américaine en Israël.

Deux nouveaux émeutiers palestiniens tués dans les heurts en Cisjordanie – AP

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a fait savoir que les affrontements avec l’armée israélienne à Naplouse, en Cisjordanie, avaient fait deux nouveau morts.

Ce sont donc neuf Palestiniens qui ont perdu la vie dans ces heurts.

Les victimes ont été identifiées : Il s’agit de Hussam Asseirah et de Hussam Wael Asseira, âgé de 19 ans et originaire d’Asira.

Les autres victimes avaient été identifiées comme suit :

1- Muhammad Ruhi Hammad, un habitant du village de Silwad / Ramallah
2- Sharif Khalid Salman originaire du village de Marda / Salfit
3- Awad Harb, résident du village d’Iskaka / Salfit
4- Yusef Nawasrah, habitant du village de Fahma / Jenine
5- Nidal Sayel Safadi, originaire du village d’Urif / Naplouse
6- Muhammad Mahmoud Al-Madhoun
7 – Issa Barham

Abbas à Biden: Faites cesser « l’agression israélienne » à Gaza et en Cisjordanie

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé les États-Unis à intervenir pour stopper l’escalade en Cisjordanie et à Gaza après une journée sanglante d’affrontements en Cisjordanie.

« Le président appelle l’administration américaine à intervenir immédiatement et rapidement pour mettre un terme à l’agression israélienne, de manière à ce que les choses ne deviennent pas incontrôlables », a dit le bureau d’Abbas dans un communiqué.

Les soldats israéliens se sont heurtés aujourd’hui aux émeutiers palestiniens, dans toute la Cisjordanie, alors que les manifestations contre les politiques israéliennes ont tourné à la violence. Au moins neuf Palestiniens sont morts dans ces échauffourées, qui ont également fait plus de 500 blessés.

Les Palestiniens auraient jeté des pierres et lancé des pétards aux troupes, qui ont répondu en utilisant des balles réelles.

Abbas a estimé que ces fusillades étaient « des meurtres brutaux et programmés commis par les forces israéliennes d’occupation ».

Un sheikh radical arrêté par le Shin Bet dans le nord ; des heurts s’en suivent

Le Shin Bet et les forces de sécurité ont arrêté le chef adjoint de la Branche du nord du mouvement islamique en Israël, Sheikh Kamal Khatib, dans la ville de Kafr Kanna.

Cette arrestation a entraîné des affrontements majeurs, dans la localité, entre les résidents et les agents israéliens venus appréhender l’individu.

Un manifestant de 23 ans a été blessé par balle. Il est dans un état modéré à grave.

Le chef politique du Hamas dit que le groupe est prêt pour un cessez-le-feu

Le leader politique du Hamas, Khaled Meshaal, a fait savoir à une agence de presse turque que le groupe terroriste à la tête de la bande de Gaza était prêt pour un cessez-le-feu, mais qu’il n’a pas reçu de réponse d’Israël.

140 roquettes tirées depuis Gaza, des dizaines stoppées par le Dôme de fer

Depuis environ 7 heures du matin, approximativement 140 tirs de roquette de la bande de Gaza en direction du territoire israélien ont été identifiés, a annoncé l’armée israélienne.

Une trentaine sont retombées dans la bande de Gaza, a noté Tsahal, qui a ajouté que le Dôme de fer en avait intercepté des dizaines.

Sderot : Une deuxième habitation touchée par une roquette de Gaza

Lors du dernier barrage de roquettes tiré par les groupes terroristes en direction des villes situées le long de la frontière, une personne a été blessée en tombant alors qu’elle se rendait précipitamment dans un abri antiaérien.

Un porte-parole du Conseil régional d’Eshkol a fait savoir que le blessé avait été pris en charge, légèrement touché.

L’interdiction de la manifestation pro palestinienne samedi à Paris confirmée

L’interdiction de la manifestation à la station de métro Barbès-Rochechouart pour « commémorer la Naqba et dénoncer les dernières agressions israéliennes contre le peuple palestinien », prévue samedi à Paris a été confirmée par le tribunal administratif, qui a rejeté le recours formulé par les avocats de l’Association des Palestiniens en Ile-de-France, a-t-on appris auprès de ces derniers vendredi.

« La France est le seul pays démocratique à interdire ces manifestations », ont réagi auprès de l’AFP les avocats Me Sefen Guez Guez, Me Dominique Cochain et Me Ouadie Elhamamouchi, en annonçant faire « appel devant le Conseil d’Etat de ce rejet ».

L’armée a frappé une cellule de missiles antichar dans le nord de Gaza

L’armée israélienne a dit avoir frappé et déjoué une cellule responsable de missiles antichar du Hamas dans le quartier de Shejaiya, dans le nord de Gaza.

Les militaires ont par ailleurs déclaré qu’ils avaient détruit deux lanceurs de missiles anti-tanks dans le même secteur.

Ces opérations ont été menées par l’unité Maglan et des avions de l’armée de l’air israélienne, a ajouté l’armée.

Le Shin Bet arrête des Bédouins à l’origine d’une fusillade ratée dans le sud

La Douzième chaîne a fait savoir que le Shin Bet avait appréhendé un certain nombre de citoyens bédouins dans le Negev qui avaient cherché à commettre un attentat à l’arme à feu, hier, sur une autoroute de la région, ouvrant le feu sur une voiture juive qui passait. Ils avaient raté leur cible.

Trois projectiles de Syrie tombent sur le plateau du Golan ; pas de blessés

Trois projectiles tirés de Syrie sont retombés dans un champ du plateau du Golan, dans le nord d’Israël, selon des informations parues dans les médias israéliens.

Il n’y aurait pas eu de blessé.

Daniel Saada : « une guerre entre une organisation terroriste et une démocratie »

« Ce n’est pas une guerre entre Palestiniens et Israéliens. C’est une guerre entre une organisation terroriste et une démocratie. Ceux qui veulent descendre dans la rue pour soutenir une organisation terroriste… Je peux comprendre qu’on prenne des mesures de précaution. Ceux qui descendent dans la rue pour crier ‘mort aux Juifs’ je peux comprendre qu’on veuille les interdire, » a déclaré le Chargé d’affaires d’Israël en France, Daniel Saada sur RMC, en réaction à l’interdiction de la manifestation à la station de métro Barbès-Rochechouart pour « commémorer la Naqba et dénoncer les dernières agressions israéliennes contre le peuple palestinien ».

« Il y a eu 300 000 morts en Syrie depuis le début de ce qu’on appelle le printemps arabe. Combien de manifestations ont lieu dans les rues de Paris ? Aucune. Il y a des centaines de milliers de morts au Yémen. Ce sont des Arabes. Pourquoi y a-t-il une différence entre les Arabes du Yémen, les Arabes de Syrie et les arabes de Gaza ? Tout simplement parce que ce n’est pas l’expression d’une solidarité, c’est l’expression d’une haine : la haine de l’État d’Israël, la haine de l’État juif. »

Un cessez-le-feu de plus en plus probable ce week-end ?

NEW YORK — Une source diplomatique proche des initiatives visant à négocier un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas a fait savoir au Times of Israel qu’il y avait une petite possibilité qu’un cessez-le-feu soit conclu dans un jour ou deux, faisant preuve toutefois de prudence.

La source a dit que cette évaluation des négociateurs avait été faite à partir de leur expérience des négociations de cessez-le-feu au cours d’épisodes précédents de violences entre les deux parties.

Le Hamas a transmis des messages faisant savoir qu’il était intéressé par un cessez-le-feu, et les négociateurs pensent qu’après les frappes israéliennes qui ont eu lieu à Gaza dans la nuit de jeudi à vendredi, Jérusalem pourrait être également désireux d’apaiser ce dernier cycle de violences, a continué la source.

L’Égypte joue un rôle majeur dans les efforts visant à négocier un cessez-le-feu. Elle est en contact avec les responsables du Hamas, du Qatar, avec les États-Unis et d’autres pays – mais elle ne communique pas directement avec Israël, a confié au Times of Israel un autre officiel.

Un diplomate du Conseil de sécurité a déclaré que la session d’urgence de dimanche consacrée aux violences en Israël et à Gaza sera l’occasion d’un appel unanime des États-membres à un cessez-le-feu, avec néanmoins le blâme de la détérioration de la situation qui sera attribué, à des degrés variés, aux deux parties. Cette rencontre devrait renforcer les pressions exercées sur Israël et sur le Hamas en faveur d’un retour au calme, a continué le diplomate.

Le Libanais mort à la frontière appartenait au Hezbollah

« Le Hezbollah pleure son martyr Mohammad Kassem Tahhan, tombé alors qu’il participait aux manifestations populaires » à la frontière, a déclaré le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans un communiqué.

Les funérailles du membre du Hezbollah, âgé de 21 ans et décédé à l’hôpital selon l’agence nationale d’information (ANI), auront lieu samedi dans son village natal d’Adloun (sud).

Un autre Libanais a été blessé alors qu’il tentait aussi de saboter la barrière frontalière israélienne.

Le président libanais Michel Aoun, un proche allié du Hezbollah, ennemi juré d’Israël, a condamné sur Twitter « le crime commis par les forces israéliennes ». Le Premier ministre sortant, Hassan Diab, a appelé « la communauté internationale à condamner les crimes d’Israël dans le sud du Liban et à Gaza ».

La Force intérimaire de l’ONU au Liban (Finul), déployée à la frontière entre Israël et le Liban, a appelé toutes les parties au « calme » afin d’éviter une « escalade ».

« Nos troupes sont sur le terrain pour empêcher les violations et avec l’armée libanaise, nous avons renforcé la sécurité dans la région », a indiqué la Finul dans un tweet, qualifiant de « tragique » toute perte humaine.

Paris : Les organisateurs maintiennent leur appel à manifester malgré l’arrêté

Les organisateurs de la manifestation à la station de métro Barbès-Rochechouart pour « commémorer la Naqba et dénoncer les dernières agressions israéliennes contre le peuple palestinien » samedi ont maintenu leur appel à manifester, en dépit de l’interdiction confirmée par la justice.

« Parce que nous refusons de taire notre solidarité avec les Palestiniens, et que l’on ne nous empêchera pas de manifester, nous serons présents (au métro) Barbès demain à 15h », a affirmé l’Association des Palestiniens en Ile-de-France, membre d’un collectif de 27 associations, peu après la confirmation de l’interdiction du défilé par le tribunal administratif.

Les chefs des communautés arabes ne condamnent pas assez la violence- Netanyahu

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu à Lod, dans la soirée, pour une évaluation de la situation concernant les initiatives prises par la police pour ramener l’ordre dans une ville qui a été déchirée par des violences ethniques.

« Des groupes d’émeutiers arabes attaquent les Juifs partout », a dit Netanyahu dans une déclaration en vidéo.

« Je dis explicitement que ce ne sont pas tous les Arabes et que ce n’est même pas la majorité du public arabe – mais il y a une minorité significative qui s’en prend gravement aux innocents, et cela abîme le tissu du quotidien que nous avons mis en place entre Juifs et Arabes depuis des années. Cela doit cesser », a-t-il affirmé.

« Les réactions des leaders communautaires arabes sont très faibles à ce jour », a-t-il continué.

« Tout le monde doit condamner cela, toutes les formes de violences, Arabes contre Juifs et également Juifs contre Arabes. Et je le condamne sans un hésiter ne serait-ce qu’une seconde ».

« Nous pouvons faire en sorte qu’il n’y ait pas de jets de pierre, pas de tirs, pas d’attaques de synagogues. Nous allons agir de toutes nos forces pour empêcher ces crimes ».

Il a précisé que les forces de sécurité prendraient en charge ces criminels comme ils le font avec les terroristes.

S’adressant aux forces de sécurité, Netanyahu a déclaré qu’ils « ne doivent pas redouter de faire ce qu’ils ont à faire pour protéger leur vie et la vie des citoyens pacifiques d’Israël. Nous ferons tout ce qu’il faut pour réinstaurer la paix dans les villes d’Israël ».

Le Sheikh arrêté par le Shin Bet avait condamné les violences anti-juives

Sheikh Kamal Khatib, originaire de Kfar Kanna, qui a été arrêté en début de soirée à Kafr Kanna parce qu’il est soupçonné d’avoir joué un rôle dans l’instigation des violences arabes visant des résidents Juifs de la localité, avait été filmé, au début de la semaine condamnant ces violences.

Commentant l’attaque d’un passant juif qui avait été pris pour cible par un groupe d’Arabes dans la ville, il avait déclaré que « si j’avais été là, je serais venu à son secours comme l’ont fait des villageois. Ce qui est arrivé est contraire aux valeurs de l’islam ».

La police opère dans divers quartiers palestiniens de Jérusalem-Est

La police a déclaré que des agents opéraient dans divers quartiers palestiniens de Jérusalem-Est pour réprimer les émeutes qui s’y déroulaient.

Les policiers y ont été attaqués avec des pierres, des cocktails Molotov et d’autres objets.

Ils ont répondu par des mesures de dispersion des émeutes.

Ils ont également arrêté un suspect à Baqa al Gharbiya et deux à Haïfa, soupçonnés d’émeutes.

Un théâtre, un symbole de la coexistence judéo-arabe, incendié à Akko

Des émeutiers arabes ont incendié le théâtre Akre que les habitants décrivent comme un symbole de la coexistence judéo-arabe dans la ville.

« Nous sommes dans ce théâtre depuis 36 ans, et il est dirigé par des Arabes et des Juifs ensemble », explique l’un des directeurs du théâtre, Khaled Abu Ali, à Ynet.

« Nous n’avons jamais fait de distinction entre les Arabes et les Juifs. Nous sommes tous une seule famille », déclare Osnat Yosef, dont le mari Moni est un autre directeur du théâtre.

« C’est incroyablement douloureux de voir cela se produire », déclare Moni Yosef.

Des émeutes ont également éclaté à Baqa al-Gharbiyye, Haïfa, Umm al-Fahm et d’autres villes du nord.

Tsahal détruit des maisons d’agents du Hamas transformées en dépôts d’armes

L’armée israélienne déclare avoir frappé deux appartements appartenant à des membres de la force navale du Hamas.

Les maisons, appartenant à Muhammad Abu Shala et Fares Abu Shukran, ont été utilisées comme dépôts d’armes selon les militaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...