Un cessez-le-feu de plus en plus probable ce week-end ?
Rechercher

Un cessez-le-feu de plus en plus probable ce week-end ?

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des Palestiniens inspectent des maisons détruites par les frappes israéliennes nocturnes dans le nord de la bande de Gaza en représailles aux tirs de roquettes sur Israël, le 14 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)
Des Palestiniens inspectent des maisons détruites par les frappes israéliennes nocturnes dans le nord de la bande de Gaza en représailles aux tirs de roquettes sur Israël, le 14 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)

NEW YORK — Une source diplomatique proche des initiatives visant à négocier un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas a fait savoir au Times of Israel qu’il y avait une petite possibilité qu’un cessez-le-feu soit conclu dans un jour ou deux, faisant preuve toutefois de prudence.

La source a dit que cette évaluation des négociateurs avait été faite à partir de leur expérience des négociations de cessez-le-feu au cours d’épisodes précédents de violences entre les deux parties.

Le Hamas a transmis des messages faisant savoir qu’il était intéressé par un cessez-le-feu, et les négociateurs pensent qu’après les frappes israéliennes qui ont eu lieu à Gaza dans la nuit de jeudi à vendredi, Jérusalem pourrait être également désireux d’apaiser ce dernier cycle de violences, a continué la source.

L’Égypte joue un rôle majeur dans les efforts visant à négocier un cessez-le-feu. Elle est en contact avec les responsables du Hamas, du Qatar, avec les États-Unis et d’autres pays – mais elle ne communique pas directement avec Israël, a confié au Times of Israel un autre officiel.

Un diplomate du Conseil de sécurité a déclaré que la session d’urgence de dimanche consacrée aux violences en Israël et à Gaza sera l’occasion d’un appel unanime des États-membres à un cessez-le-feu, avec néanmoins le blâme de la détérioration de la situation qui sera attribué, à des degrés variés, aux deux parties. Cette rencontre devrait renforcer les pressions exercées sur Israël et sur le Hamas en faveur d’un retour au calme, a continué le diplomate.

C’est vous qui le dites...