Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Jake Sullivan confirme que le CICR rendra bientôt visite aux otages retenus à Gaza

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Des véhicules de la Croix-Rouge internationale transportant vraisemblablement des otages israéliens relâchés par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans le cadre d'un accord incluant la libération de prisonniers palestiniens, traversant le poste-frontière de Rafah, dans la bande de Gaza en direction de l'Égypte, le 24 novembre 2023. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
Des véhicules de la Croix-Rouge internationale transportant vraisemblablement des otages israéliens relâchés par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans le cadre d'un accord incluant la libération de prisonniers palestiniens, traversant le poste-frontière de Rafah, dans la bande de Gaza en direction de l'Égypte, le 24 novembre 2023. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, a semblé confirmer l’affirmation du Premier ministre Benjamin Netanyahu selon laquelle le Comite International de la Croix-Rouge (CICR) rendra visite aux otages toujours retenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

Interrogé dans l’émission « Meet the Press » de la chaîne NBC pour savoir si la Croix-Rouge avait pu voir les otages et pour connaître l’état des 10 otages de nationalité américaine ou qui ont une Green Card américaine, Sullivan a répondu qu’il ne connaissait pas l’état de santé actuel de tous les otages.

Cependant, « dans le cadre de l’accord (…) d’ici la fin du quatrième jour, c’est-à-dire d’ici la fin de la journée de demain, nous espérons avoir ces informations », a-t-il annoncé.

« Il est prévu dans l’accord que la Croix-Rouge s’en charge et nous nous attendons à ce qu’elle le fasse », a souligné Sullivan, indiquant que des employés du CICR rendront visite aux otages et relaieront leurs conditions de détention.

Le CICR a refusé à maintes reprises de confirmer avoir été informée de cette clause de l’accord de trêve actuel, mais il a insisté sur le fait qu’il rendra visite aux otages si les deux parties en conviennent. Le Hamas n’a pas encore publiquement confirmé avoir accepté de telles visites.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.