L’air à Tel Aviv reste pollué, malgré le confinement partiel
Rechercher

L’air à Tel Aviv reste pollué, malgré le confinement partiel

Les niveaux de pollution dans certaines zones proches de Tel-Aviv sont encore élevés malgré le confinement d’une grande partie du pays, selon les données du ministère de la Protection de l’environnement et du site de l’Air Quality Index Project.

Des niveaux élevés d’oxyde d’azote (NOx) sont enregistrés à l’échangeur Hashalom, très fréquenté, dans le centre de Tel-Aviv et dans la région de Holon, au sud de Tel-Aviv.

Le NOx est un polluant courant dans les émissions des véhicules. Les Israéliens ont été invités à travailler depuis leur domicile et à éviter de sortir, sauf pour des raisons spécifiques, comme l’achat de provisions.

C’est vous qui le dites...