Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Le G7 appelle les rebelles au Yémen à cesser de menacer le transport maritime

Le navire Galaxy Leader, récemment saisi, qui a été capturé par des rebelles houthis le 19 novembre, à côté d'un navire de soutien dans le sud de la mer Rouge, près de Hodeida, au Yémen, publiée le 28 novembre 2023. (Crédit : Maxar Technologies/AFP)
Le navire Galaxy Leader, récemment saisi, qui a été capturé par des rebelles houthis le 19 novembre, à côté d'un navire de soutien dans le sud de la mer Rouge, près de Hodeida, au Yémen, publiée le 28 novembre 2023. (Crédit : Maxar Technologies/AFP)

Les ministres des Affaires étrangères du G7 ont appelé mercredi les rebelles Houthis au Yémen à « cesser immédiatement » de menacer le transport maritime et à libérer l’équipage d’un cargo qu’ils ont saisi en mer Rouge il y a dix jours.

« Nous appelons toutes les parties à ne pas menacer ou entraver l’exercice légal des droits et libertés de navigation par tous les navires », selon la déclaration des ministres des pays du G7.

« Nous appelons en particulier les Houthis à cesser immédiatement les attaques contre les civils et les menaces contre les voies maritimes internationales et les navires commerciaux, et à libérer le M/V Galaxy Leader et son équipage, illégalement saisis dans les eaux internationales le 19 novembre », ont-ils ajouté.

Les Houthis, alliés de l’Iran, ont capturé ce navire marchand avec ses 25 membres d’équipage en représailles à la guerre menée par Israël contre le groupe terroriste du Hamas à Gaza, elle-même initiée par l’attaque sanglante et sans précédent de ce groupe terroriste sur le sol israélien le 7 octobre.

Le Galaxy Leader était opéré par une compagnie maritime japonaise mais appartient à une société britannique elle-même propriété d’un homme d’affaires israélien.

Une tentative de capture du M/V Central Park, un pétrolier appartenant à une société liée à Israël, a par ailleurs été déjouée dimanche dans le Golfe d’Aden par un destroyer américain, le USS Mason, qui a interpellé dans la foulée les cinq assaillants présumés, supposés être des pirates somaliens.

Vendredi dernier, un autre navire lié à Israël avait été légèrement endommagé dans l’océan Indien par un drone explosif de type Shahed de fabrication iranienne, sans faire de blessés.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.