Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Le secrétaire général de l’ONU appelle à un cessez-le-feu « immédiat » à Gaza

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres lors d'une conférence de presse au sommet climatique de l'ONU COP28 à Dubaï, le 2 décembre 2023. (Crédit : Alejandro Azcuy/Présidence cubaine/AFP)
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres lors d'une conférence de presse au sommet climatique de l'ONU COP28 à Dubaï, le 2 décembre 2023. (Crédit : Alejandro Azcuy/Présidence cubaine/AFP)

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé lundi à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » dans la bande de Gaza.

« Nous continuons de demander un accès humanitaire rapide, sûr, sans obstacle, étendu, et continu dans et à travers Gaza », a déclaré Antonio Guterres dans un discours devant la presse, ajoutant que « rien ne peut justifier la punition collective infligée au peuple palestinien ».

« Le spectre de la faim plane sur la population de Gaza », a lancé lundi le secrétaire général de l’ONU.

Un cessez-le-feu humanitaire immédiat est nécessaire selon lui « pour assurer l’acheminement de suffisamment d’aide à ceux qui en ont besoin », mais également « pour faciliter la libération des otages ».

Antonio Guterres s’est en outre inquiété d’une propagation du conflit au Liban voisin, voire au-delà, demandant un cessez-le-feu « afin d’atténuer les flammes d’un conflit élargi ».

« Car plus le conflit à Gaza perdure, au plus le risque grandit d’une escalade et d’erreurs de calcul », a argué le secrétaire général.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.