Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Les élues Raam et Hadash-Taal sanctionnées pour leurs déclarations sur la guerre Israël/Hamas

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

La députée Raam, Iman Khatib-Yasin, lors d'une interview avec la chaîne de la Knesset, le 5 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran)
La députée Raam, Iman Khatib-Yasin, lors d'une interview avec la chaîne de la Knesset, le 5 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran)

Citant des déclarations incendiaires, le comité d’éthique de la Knesset sanctionne deux députées arabes en leur interdisant de participer aux audiences et aux votes de la Knesset pour des périodes déterminées, et en leur appliquant une baisse de salaire.

Le comité estime que la députée Raam Iman Khatib-Yasin a « nié les atrocités » commises par le Hamas lors de l’attaque terroriste du 7 octobre, et que la députée Hadash-Ta’al Aida Touma-Sliman a faussement accusé Israël de commettre un « crime de guerre » au cours de la guerre qu’il mène pour détruire le Hamas dans la bande de Gaza.

Khatib-Yasin, qui s’est excusée pour ses remarques après avoir subi des pressions de la part du chef du parti Raam, Mansour Abbas, pour qu’elle démissionne, est exclue des sessions des commissions et du plénum de la Knesset pendant un mois et se voit retirer deux semaines de salaire.

Touma-Sliman, qui, selon la commission, ne s’est pas excusée et n’est pas revenue sur ses déclarations, est exclue des sessions des commissions et du plénum de la Knesset pendant deux mois et se voit également retirer deux semaines de salaire.

Aida Touma-Sliman, députée de l’alliance arabe radicale Hadash-Taal, à la Knesset, à Jérusalem, le 8 juin 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Peu après que la Knesset a projeté des images des attaques du 7 octobre, que Khatib-Yasin a déclaré avoir refusé de regarder, la législatrice a déclaré à la chaîne de la Knesset le 5 novembre : « Ils n’ont pas massacré de bébés et ils n’ont pas violé de femmes, du moins pas dans les images. »

La députée a suggéré que si de tels actes s’étaient produits, ils auraient été inclus dans les images, ajoutant que « si cela s’est produit, c’est une honte… Si cela s’était produit ».

Le 11 novembre, Touma-Sliman a écrit sur X que, selon certaines informations, Israël avait bombardé des salles d’opération d’hôpitaux et tirait sur des habitants de Gaza qui tentaient d’évacuer la bande de Gaza du nord au sud, en empruntant des couloirs humanitaires préétablis.

Lors du massacre du 7 octobre, quelque 3 000 terroristes ont fait irruption en Israël depuis la bande de Gaza par voie terrestre, aérienne et maritime, tuant quelque 1 200 personnes et prenant plus de 240 otages, dont des bébés et des octogénaires, sous le couvert d’un déluge de milliers de roquettes tirées sur les villes et villages israéliens. La grande majorité des personnes tuées lorsque les hommes armés se sont emparés des communautés frontalières étaient des civils. Des familles entières ont été exécutées chez elles et plus de 260 personnes ont été massacrées lors d’un festival en plein air, souvent au cours d’actes de brutalité horribles perpétrés par les terroristes.

Le ministère de la santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a déclaré mardi que 11 240 personnes avaient été tuées à Gaza depuis le début de la guerre, des chiffres qui ne peuvent être vérifiés de manière indépendante, qui ne font pas la distinction entre les civils et les terroristes et qui incluent également les personnes tuées lors de centaines de tirs de roquettes palestiniennes ratés.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.