« Maintenir le statu quo au mont du Temple mais autoriser la prière pour tous »
Rechercher

« Maintenir le statu quo au mont du Temple mais autoriser la prière pour tous »

Le plan de paix américain stipule que le statu quo au mont du Temple à Jérusalem sera maintenu, mais que toutes les confessions devraient y être autorisés à prier – ce qui, en somme, est un amendement au statu quo.

Le plan indique que « le statu quo au mont du Temple/Haram al-Sharif devrait rester tel quel ». Le plan poursuit en indiquant que « les lieux saints de Jérusalem devraient rester ouverts et accessibles aux fidèles et aux touristes de toutes les religions. Les personnes de toutes confessions devraient pouvoir prier sur le mont du Temple/Haram al-Sharif, de manière pleinement respectueuse de leur religion ».

A l’heure actuelle, les Juifs et les chrétiens peuvent se rendre sur le mont du Temple, mais seuls les musulmans sont autorisés à y prier.

Ce décalage dans la formulation du plan de paix peut être imputé à une disposition concernant le statu quo, qui prévoit que « tous les lieux saints de Jérusalem soient soumis à la même gouvernance que le régime en vigueur ». Le maintien du statu quo ferait donc référence à la gouvernance de ces sites.

Des fidèles musulmans prient à la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple à Jérusalem pour le premier vendredi saint du ramadan, le 10 mai 2019 (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
C’est vous qui le dites...