Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Marche ultra-nationaliste à Jérusalem demain pour demander l’expulsion du Waqf du mont du Temple

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Deux organisations ultra-nationalistes de droite, ainsi que de nombreux groupes d’activistes du mont du Temple, ont prévu de tenir demain soir une marche dans le quartier musulman de la Vieille Ville de Jérusalem pour réclamer le rétablissement du « contrôle juif » sur le mont du Temple, le site le plus sacré du judaïsme.

Une affiche pour la « Marche des Maccabées » des ultra-nationalistes et des groupes du mont du Temple le 7 décembre 2023, publiée le 6 décembre. (Crédit : Sons of Mount Moriah)

La manifestation, qui coïncide avec le début de la fête de Hanoukka et s’intitule « Marche des Maccabées », passera par la porte de Damas et entrera dans le quartier musulman. Elle passera ensuite devant les bureaux du Waqf, le Centre islamique de Jérusalem soutenu par la Jordanie, qui administre le mont du Temple, et se terminera par la rampe de la porte des Maghrébins, qui est l’entrée du mont du Temple pour les non-musulmans, située juste à l’extérieur de l’esplanade du mur Occidental, le site le plus sacré sur lequel les Juifs sont actuellement autorisés à prier.

Les objectifs de la marche, tels qu’énoncés sur une publicité diffusée sur les réseaux sociaux, sont d’honorer la mémoire des soldats de Tsahal tombés au combat contre le groupe terroriste palestinien du Hamas au cours de la guerre actuelle, « d’éjecter le Waqf du mont du Temple » et de « restaurer le plein contrôle juif à Jérusalem et sur le mont du Temple ».

L’organisation à l’origine de la marche s’appelle « Fils du mont Moriah », un nouveau groupe radical pour le contrôle du mont du Temple dirigé par David Ben Moriah.

Le compte X des Fils du mont Moriah a fait l’éloge de feu le rabbin extrémiste Meïr Kahane et présenté de nombreuses images du Temple remplaçant le Dôme du Rocher sur le mont du Temple, ainsi que des images d’une certaine forme de frappes aériennes pleuvant sur les sanctuaires musulmans actuellement situés sur le lieu saint.

Une autre organisation participante est le mouvement kahaniste « La vérité juive », dont le président Baruch Marzel était auparavant le secrétaire de faction du parti suprématiste juif Kach de Kahane et le fondateur du parti ultra-nationaliste Otzma Yehudit. Le mouvement prône la suppression des lieux saints musulmans sur le mont du Temple, la reconstruction du Temple à cet endroit et le transfert forcé de toute personne ayant voté pour les partis politiques arabes à la Knesset.

La police a donné son accord pour que la marche ait lieu, mais l’a limitée à 200 participants et a également refusé une demande des organisateurs d’entrer sur le mont du Temple lui-même.

L’ancien chef de la police de Jérusalem, Yaïr Yitzhaki, a déclaré à la Radio militaire qu’il ne comprenait pas pourquoi la police avait approuvé la marche, arguant que l’itinéraire à travers le quartier musulman était « une tentative de mettre en colère et d’enflammer la région ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.