Michael Ratney, prochain envoyé US par intérim ?
Rechercher

Michael Ratney, prochain envoyé US par intérim ?

Le président américain Joe Biden devrait envoyer le diplomate de haut rang Michael Ratney à Jérusalem le mois prochain pour occuper le poste de chef par intérim de l’ambassade américaine à Jérusalem jusqu’à ce qu’un ambassadeur à plein temps soit confirmé, a déclaré une source proche du dossier au Times of Israel, confirmant une information d’Axios.

L’administration Biden a été accusée de dé-prioriser le conflit israélo-palestinien et les responsables comprennent de plus en plus – en particulier dans le contexte de la dernière flambée à Gaza – qu’il a besoin de plus de diplomates de haut niveau sur le terrain, selon la source.

De 2012 à 2015, Ratney a dirigé le consulat général des États-Unis à Jérusalem, qui a servi de représentant de facto auprès des Palestiniens tout en surveillant et en faisant des rapports sur les développements à Jérusalem-Est, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Il a ensuite été envoyé spécial de l’ancien président Barak Obama en Syrie. Dans l’administration suivante, Ratney a occupé le poste de secrétaire d’État adjoint aux affaires israélo-palestiniennes et d’envoyé spécial avant de passer à la formation de diplomates à l’Institut du service extérieur du département d’État après que l’ancien président Donald Trump eut déplacé l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

La décision de Trump de déplacer l’ambassade a été associée à une autre décision de fermer le consulat américain dans la ville. L’épouse de Ratney, Karen Sasahara, était alors consule générale et a été mutée à un nouveau poste en Jordanie.

Jonathan Shreier dirige l’ambassade américaine à Jérusalem en tant que chargé d’affaires depuis que l’ancien ambassadeur David Friedman a démissionné le dernier jour de Trump en janvier. Shreier restera en tant que chef de mission adjoint une fois que Ratney arrivera.

Biden devrait nommer un ambassadeur à plein temps en Israël dans le mois à venir.

Des sources proches du dossier ont déclaré au Times of Israel que la question reste un duel entre l’ancien responsable du département d’État Thomas Nides et l’ancien membre du Congrès de Floride, Robert Wexler.

Tous deux connaissent le conflit israélo-palestinien, Wexler en particulier, qui est actuellement à la tête du Centre S. Daniel Abraham pour la paix au Moyen-Orient à Washington. Nides a été secrétaire d’État adjoint à la gestion et aux ressources dans l’administration Obama avant de devenir directeur général de Morgan Stanley. Il entretient des relations étroites avec plusieurs responsables clés de Biden, dont le secrétaire d’État Antony Blinken; mais Wexler a également une liste croissante de bailleurs de fonds, y compris les anciens membres du Congrès Ted Deutch et Bernie Sanders.

C’est vous qui le dites...