Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Moshe Arbel veut savoir si l’on peut retirer la citoyenneté pour apologie du Hamas

Maisa Abd Elhadi dans "Tel Aviv on Fire". (Crédit : Cohen Media Group)
Maisa Abd Elhadi dans "Tel Aviv on Fire". (Crédit : Cohen Media Group)

Le ministre de l’Intérieur Moshe Arbel demande à l’Autorité de la population, de l’immigration et des frontières (PIBA) d’examiner la possibilité de retirer sa citoyenneté à Maisa Abd Elhadi, actrice arabe israélienne de premier plan, qui a été inculpée pour avoir vraisemblablement exprimé son soutien au Hamas après avoir publié sur les réseaux sociaux des messages célébrant le massacre perpétré par le groupe terroriste palestinien le 7 octobre.

Abd Elhadi a été inculpée aujourd’hui d’identification à une organisation terroriste et d’incitation au terrorisme, dans le cadre d’une vaste opération de répression menée par la police à l’encontre des Israéliens qui auraient exprimé en ligne leur soutien aux attaques.

On ne sait pas si Abd Elhadi possède des droits de résidence ou la citoyenneté d’un autre pays, ni s’il serait légalement possible de lui retirer sa citoyenneté israélienne.

Le ministre de l’Intérieur et de la Santé Moshe Arbel arrivant à une réunion du cabinet, au Bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 10 septembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Abd Elhadi « a exprimé des mots d’éloge et de sympathie pour le terrible acte de terrorisme, le pire de l’histoire du pays, et a même raillé l’une des personnes enlevées, une femme de 85 ans qui a été enlevée à son domicile à Gaza, comme l’indique l’acte d’accusation », a écrit Arbel, selon le site d’information Ynet.

L’actrice, surtout connue pour son rôle dans le film « World War Z » de 2013, ainsi que dans plusieurs séries israéliennes, a été arrêtée après avoir partagé sur Instagram des images de Yaffa Adar, 85 ans, prise en otage par le Hamas, accompagnées d’émojis de rire.

Yaffa Adar est l’une des 230 personnes au moins qui ont été faites prisonnières par les terroristes le 7 octobre, lors de leur carnage dans le sud d’Israël.

Dans un second message, Abd Elhadi a partagé une image des forces du Hamas franchissant la frontière de sécurité d’Israël, avec une légende indiquant « Let’s go, Berlin style », dans une référence apparente à la chute du mur de Berlin en 1989.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.