Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Netanyahu défend la nomination de Barak, rejetée par la droite, pour défendre Israël à La Haye

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de la Cour suprême Aharon Barak lors d'une cérémonie marquant le cinquantième anniversaire du système judiciaire israélien à la Cour suprême, en septembre 1998. (Crédit : GPO via Wikipedia)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de la Cour suprême Aharon Barak lors d'une cérémonie marquant le cinquantième anniversaire du système judiciaire israélien à la Cour suprême, en septembre 1998. (Crédit : GPO via Wikipedia)

Netanyahu a défendu sa décision de nommer l’ancien président de la Cour suprême Aharon Barak pour représenter Israël devant la Cour internationale de Justice, dans une affaire intentée contre le pays par l’Afrique du Sud, qui accuse Jérusalem d’avoir perpétré un génocide à Gaza.

« C’est un survivant de la Shoah avec une réputation internationale », a déclaré Netanyahu à ses collègues députés du Likud lors d’une réunion de faction, face au tollé causé par des députés d’extrême droite suite à la nomination de Barak, qu’ils accusent d’être responsable de l’état actuel du système judiciaire israélien, qui, selon eux, est devenu trop activiste et nécessite une refonte.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.