Rechercher

Netanyahu, le conservateur conciliant

Le Premier ministre, s’auto félicitant de sa gestion prudente sur l’économie nationale, n’aime pas la guerre et ses incertitudes

« L’expérience nous enseigne que dans des temps comme ceux-ci, il nous incombe d’agir calmement et responsablement, sans insouciance ou rhétorique excessive ».

Cette phrase a été prononcée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu dimanche comme pour réprouver les ministres de son cabinet qui demandaient une réponse plus forte à l’augmentation du nombre de tirs de roquettes depuis Gaza au début de la semaine. Les ministres n’avaient effectivement pas été très délicats dans leurs critiques.

Pour lire la suite de l’analyse de Haviv Rettig Gur.

C’est vous qui le dites...