Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Netanyahu voudrait que Washington exerce davantage de pression sur le Qatar, médiateur « problématique »

Lors d’une récente réunion avec des familles des otages, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le rôle de médiateur du Qatar entre Israël et le groupe terroriste palestinien était « problématique ». Il a semblé exprimer sa déception à l’égard de Washington, qui n’exerce pas davantage de pression sur l’État du Golfe qui abrite des dirigeants du Hamas.

« Je pense que vous devez parler au cœur de la communauté internationale pour faire pression sur ceux qui peuvent faire pression », a dit Netanyahu aux familles, selon un enregistrement divulgué ce soir par la Douzième chaîne.

Il a affirmé qu’il était important de s’adresser d’abord au Qatar, notant qu’il ne remerciait pas pour autant publiquement le pays pour le rôle qu’il joue.

« Le Qatar, de mon point de vue, n’est pas différent par essence des Nations unies… et la Croix-Rouge. [Le Qatar] est encore plus problématique », a-t-il dit, ajoutant toutefois qu’il était prêt à parler à toute personne « qui pourrait m’aider à les ramener à la maison ».

« Je ne me fais aucune illusion à leur sujet. Ils ont une influence [sur le Hamas]… Parce que [le Qatar] les finance. »

Netanyahu dit qu’il s’est mis « récemment en colère contre les Américains » pour avoir renouvelé un accord visant à prolonger la présence militaire américaine dans une base au Qatar pour 10 ans supplémentaires.

En plus d’héberger les dirigeants du Hamas, le Qatar abrite également la plus grande base américaine au Moyen-Orient et est un allié majeur des États-Unis hors OTAN.

Modifier l’accord militaire entre les deux pays « exercerait une pression [sur le Qatar] », a déclaré Netanyahu dans l’enregistrement.

Il a également déclaré que le Qatar avait donné à Israël son engagement sur le fait que des médicaments indispensables à la vie des otages leur parviendraient, comme convenu dans un accord négocié par Doha et Paris la semaine dernière. L’accord prévoyait également la fourniture d’équipements médicaux, de nourriture et d’autres aides aux Palestiniens de la bande de Gaza, déchirée par la guerre.

Netanyahu a précédemment admis que l’engagement du Qatar à livrer des médicaments aux otages était le seul élément dont disposait Israël pour s’assurer que les produits seraient bien livrés.

« Nous le saurons dans quelques jours, peut-être avant », a déclaré Netanyahu aux familles présentes lors de la réunion.

Le secrétaire militaire de Netanyahu, le général de brigade Avi Gil, a déclaré aux familles qu’Israël était « censé recevoir, via les Qataris, une sorte de confirmation… que [les otages] ont reçu les médicaments ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.