Poutine : Le monde a accueilli l’accord iranien « avec un grand soupir de soulagement »
Rechercher

Netanyahu : Israël, “pas lié” par l’accord avec l’Iran, saura se “défendre”

L'Iran et les grandes puissances ont finalisé mardi à Vienne un accord sur le nucléaire iranien après 12 ans de tensions diplomatiques

Les représentants des puissances mondiales et de l'Iran posant avant l'annonce d'un accord sur pourparlers nucléaires de l'Iran à Lausanne  le 2 avril 2015. (AFP / FABRICE COFFRINI)
Les représentants des puissances mondiales et de l'Iran posant avant l'annonce d'un accord sur pourparlers nucléaires de l'Iran à Lausanne le 2 avril 2015. (AFP / FABRICE COFFRINI)

L’Iran et les grandes puissances vont tenir une réunion plénière « finale » mardi à 08H30 GMT à Vienne au terme de plus de 16 jours de pourparlers sur le nucléaire iranien, a annoncé l’Union européenne.

La « réunion plénière finale de l’E3/UE3 et de l’Iran aura lieu à 10H30 (08H30 GMT) à l’ONU » à Vienne, a indiqué la porte-parole de l’UE, Catherine Ray, sur son compte Twitter, utilisant la désignation européenne du groupe P5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Poutine : Le monde a accueilli l’accord iranien « avec un grand soupir de soulagement »

Le président russe Vladimir Poutine a salué mardi l’accord historique sur le nucléaire iranien en estimant que la communauté internationale pouvait désormais pousser « un grand soupir de soulagement » après de longues années de pourparlers.

Les participants aux négociations entre l’Iran et le groupe des 5+1 « ont fait un choix décisif pour la stabilité et la coopération », a déclaré M. Poutine dans un communiqué du Kremlin.

« Nous sommes convaincus que le monde a poussé aujourd’hui un grand soupir de soulagement ».

« Nous comptons que toutes les parties concernées, et en premier lieu les pays des 5+1, mettent en oeuvre l’accord dans sa totalité », a poursuivi le président russe, promettant de son côté que la Russie ferait « tout son possible » pour que l’accord fonctionne.

Poutine a en outre jugé que l’accord finalisé mardi à Vienne donnerait un « puissant élan » aux relations entre l’Iran et la Russie, qui « ne seront plus affectées par des facteurs extérieurs ».

Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours lors d'une cérémonie au Kremlin, le 25 mars 2014 (Crédit : Alexei Nikolsky/AFP Photo/Ria Novosti/POOL)
Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours lors d’une cérémonie au Kremlin, le 25 mars 2014 (Crédit : Alexei Nikolsky/AFP Photo/Ria Novosti/POOL)