Requête à la Haute cour pour interdire à Netanyahu de former une coalition
Rechercher

Requête à la Haute cour pour interdire à Netanyahu de former une coalition

Le groupe Mouvement pour un Gouvernement de Qualité a déposé une requête auprès de la Haute-cour, dans laquelle il est stipulé que le Premier ministre Benjamin Netanyahu n’est pas autorisé par la loi à former le prochain gouvernement, en raison des multiples mises en examens dont il fait l’objet.

« Le gouvernement ne peut pas être formé par un individu accusé de délits criminels », a déclaré le groupe dans un communiqué.

« Il est inconcevable qu’un Premier ministre puisse s’asseoir, le matin, sur le banc des accusés, et présider, en soirée, une réunion du cabinet de sécurité. La Cour suprême doit intervenir et déterminer des normes adéquates. »

En janvier, la Haute-cour a rejeté une pétition requérant de l’instance judiciaire qu’elle annonce que Netanyahu n’est pas autorisé à former un gouvernement à l’issue des élections du 1 mars, en raison de ses déboires judiciaires. A ce moment, la cour avait déclaré que toute décision serait « prématurée ».

Le panel de juges dirigé par la présidente de la Cour suprême Esther Haut avait statué qu’il était trop tôt pour se positionner, et avait déclaré que la requête serait plus pertinente si Netanyahu venait à être chargé de former un gouvernement à l’issue du scrutin.

Le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, assiste à une réunion du comité à la Knesset, le 14 novembre 2017. (Flash90)

Le ministre de la Sécurité intérieure (Likud) Gilad Erdan a réagi en qualifiant cette nouvelle requête de « honteuse ».

« C’est une requête honteuse contre la décision claire du peuple », a tweeté le ministre en charge de la police.

« Je suis sûr qu’il y aura plus que 60 membres de la Knesset pour former un gouvernement sous l’égide de Netanyahu et pour faire adopter une loi, s’il le faut, établissant clairement que de la même manière qu’un individu mis en examen peut exercer en tant que Premier ministre, il peut tout aussi bien former un gouvernement. »

C’est vous qui le dites...