Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Selon un haut responsable du Hamas, aucun otage ne sera libéré sans cessez-le-feu

Un haut responsable du Hamas, Osama Hamdan, prend la parole lors d'un rassemblement organisé par le groupe terroriste libanais du Hezbollah pour exprimer sa solidarité envers le peuple palestinien, depuis la banlieue sud de Beyrouth, le 17 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Hassan Ammar)
Un haut responsable du Hamas, Osama Hamdan, prend la parole lors d'un rassemblement organisé par le groupe terroriste libanais du Hezbollah pour exprimer sa solidarité envers le peuple palestinien, depuis la banlieue sud de Beyrouth, le 17 mai 2021. (Crédit : AP Photo/Hassan Ammar)

La libération des otages de Gaza ne pourra avoir lieu qu’après la mise en place d’un cessez-le-feu, a déclaré un haut responsable du Hamas, Oussama Hamdan, à l’issue de la troisième journée de négociations avec les médiateurs égyptiens et qataris, au Caire.

« Nous disons à Washington qu’il est plus important d’arrêter de fournir des armes à Israël que d’envoyer de l’aide [à Gaza] », a-t-il souligné lors d’une conférence de presse à Beyrouth.

Les pourparlers du Caire sont présentés comme le dernier obstacle avant le premier cessez-le-feu prolongé de la guerre – une trêve de 40 jours au cours de laquelle les otages seraient libérés et l’aide, acheminée à Gaza pour éviter la famine avant le Ramadan, qui commencera en début de semaine prochaine.

Cependant, mardi, les pourparlers semblaient s’enliser, des sources égyptiennes évoquant pour Sky News Arabia des « difficultés ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.