Rechercher

Smotrich : « Il est temps d’en finir avec l’ennemi »

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le chef du parti Sionisme religieux, le député Bezalel Smotrich dirigeant une réunion de faction à la Knesset, à Jérusalem, le 27 juin 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le chef du parti Sionisme religieux, le député Bezalel Smotrich dirigeant une réunion de faction à la Knesset, à Jérusalem, le 27 juin 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le chef du parti Sionisme religieux et député Bezalel Smotrich, a invité le gouvernement à poursuivre l’opération contre le Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, après que le groupe terroriste a tiré des roquettes vers le centre et le sud d’Israël tout au long de la journée.

« J’appelle les responsables politiques à ne pas cesser ni même à ralentir : le temps est venu de changer la donne », a déclaré Smotrich dans un communiqué.

Sa déclaration était publiée au moment même où des informations indiquaient que les médiateurs égyptiens étaient sur le point d’annoncer un cessez-le-feu supposé entrer en vigueur ce soir.

Dans des propos adressés au Premier ministre Yair Lapid ainsi qu’au ministre de la Défense Benny Gantz, Smotrich a déclaré qu’ « il était temps d’écraser l’ennemi », encourageant les deux hommes à poursuivre les raids aériens contre les cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza.

« [D]onnez l’ordre de broyer ces organisations terroristes au sol », a dit Smotrich.

Le parti de Smotrich, dans l’opposition depuis un an, s’en est pris sans relâche au gouvernement dirigé par Lapid et, avant lui, Naftali Bennett, pour leur faiblesse en matière de sécurité.

Cependant, les menaces militaires sont un moyen d’unir les politiciens juifs israéliens autour d’une bannière nationaliste, Smotrich affirmant que la riposte au terrorisme doit transcender les clivages politiques.

« Toute action ayant vocation à en finir avec le terrorisme aura notre soutien inconditionnel. La victoire sur l’ennemi et la défaite du terrorisme ne connaissent ni opposition ni coalition », a-t-il dit.

C’est vous qui le dites...