Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Un Libanais, accusé par les USA de transférer de l’argent au Hamas, assassiné – source de sécurité

Un Libanais faisant l’objet de sanctions des États-Unis qui l’accusent d’orchestrer les transferts de fonds de l’Iran vers le groupe terroriste palestinien du Hamas a été assassiné près de Beyrouth, a révélé mercredi à l’AFP une source de sécurité.

Le corps de l’homme, Mohammed Sarur, a été retrouvé mardi dans une villa à Beit Méry, une localité surplombant Beyrouth, atteint d’au moins cinq balles, a précisé cette source.

Les auteurs du crime n’ont pas touché à une somme d’argent qui se trouvait sur lui, a-t-elle ajouté.

L’Agence nationale d’information (ANI, officielle), a rapporté mardi soir que le corps d’un homme âgé de 57 ans, dont les initiales correspondent à celle de Sarur, avait été retrouvé près de cette localité.

La source a confirmé à l’AFP qu’il s’agissait de l’homme visé par les sanctions américaines. Elle a précisé qu’il travaillait pour des institutions financières du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, allié du Hamas.

En août 2019, le Trésor américain avait annoncé des sanctions contre plusieurs personnes, dont Sarur, accusées de faciliter le transfert de « dizaines de millions de dollars de la Force Al-Qods à travers le Hezbollah au Liban au Hamas afin qu’il mène des attaques terroristes à partir de la bande de Gaza ».

La Force Al-Qods, du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), est l’unité d’élite chargée des opérations extérieures de l’Iran.

Le Trésor avait précisé que Sarur en particulier était « responsable du transfert de dizaines de millions de dollars entre le CGRI et les Brigades Ezzedine al-Qassam », la branche armée du Hamas.

Sarur « a été identifié comme étant en charge de tous les transferts financiers entre la Force Al-Qods et les Brigades Ezzedine al-Qassam », avait indiqué le Trésor américain, précisant qu’il travaillait dans une banque du Hezbollah également sanctionnée, Bayt al-Mal [« la maison de l’argent », en arabe].

Début mars, un responsable du Trésor américain s’était rendu à Beyrouth et avait demandé aux responsables libanais d’empêcher les transferts de fonds au Hamas à partir du Liban, selon des médias.

Jesse Baker, secrétaire adjoint du Trésor pour l’Asie et le Moyen-Orient au sein du bureau du financement du terrorisme et des crimes financier, s’était entretenu avec des responsables politiques et financiers libanais.

Depuis le lendemain de la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le Hamas le 7 octobre, des échanges de tirs opposent l’armée israélienne au Hezbollah libanais et ses alliés, qui affirment soutenir le groupe terroriste palestinien.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.