Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Un sort inconnu pour un navire abandonné en mer Rouge

Le destroyer britannique HMS Diamond traverse le canal de Suez alors qu'il navigue de la mer Rouge vers la Méditerranée, le 2 décembre 2012. (Crédit : AFP)
Le destroyer britannique HMS Diamond traverse le canal de Suez alors qu'il navigue de la mer Rouge vers la Méditerranée, le 2 décembre 2012. (Crédit : AFP)

Un cargo abandonné il y a quatre jours dans le golfe d’Aden après avoir été touché par des missiles tirés par les Houthis du Yémen flotte toujours malgré sa prise d’eau et pourrait être remorqué jusqu’à Djibouti, à proximité, selon des sources industrielles.

Les risques liés au transport maritime ont augmenté en raison des frappes répétées de drones et de missiles dans la mer Rouge et dans le détroit de Bab el-Mandeb par les Houthis, proches de l’Iran, depuis novembre. Les forces américaines et britanniques ont répondu par plusieurs frappes contre les installations des Houthis, mais n’ont jusqu’à présent pas réussi à mettre un terme aux attaques.

L’équipage du Rubymar, battant pavillon du Bélize, a abandonné le navire après qu’il a été frappé dimanche et a été secouru par un autre navire commercial.

Le navire prenait l’eau et ses opérateurs étudient diverses options, a déclaré lundi à Reuters la société de sécurité maritime du navire, LSS-SAPU. La société enregistrée au Royaume-Uni et le gestionnaire du navire basé au Liban n’ont pas pu être localisés pour de plus amples commentaires.

Un avis maritime a averti les navires dans la zone d’éviter le navire abandonné.

Un responsable américain de la Défense a déclaré mardi que le navire n’avait pas coulé.

Deux sources maritimes et d’assurance ont déclaré que le remorquage du navire jusqu’à Djibouti semblait être la meilleure solution.

« Djibouti est la seule option immédiate où des réparations et un rétablissement seraient réalisables », a déclaré l’une des sources. « Il est trop risqué pour un navire dans cet état d’être remorqué trop loin ou dans des eaux plus ouvertes. »

Le navire a signalé sa position pour la dernière fois il y a plus de deux jours et se dirigeait vers le port bulgare de Varna, selon les données du fournisseur de suivi des navires et d’analyse maritime MarineTraffic.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.