Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

L’ONU envoie une représentante pour enquêter sur les crimes sexuels du Hamas

Pramila Patten, représentante spéciale sur les violences sexuelles dans les conflits, devrait arriver en Israël ce mois-ci à l'invitation des Affaires étrangères

Des manifestants tiennent une banderole sur laquelle on peut lire "Violé par le Hamas" lors d'un rassemblement devant le siège de l'UNESCO à Paris le 1er décembre 2023. (Crédit : Dimitar DILKOFF / AFP)
Des manifestants tiennent une banderole sur laquelle on peut lire "Violé par le Hamas" lors d'un rassemblement devant le siège de l'UNESCO à Paris le 1er décembre 2023. (Crédit : Dimitar DILKOFF / AFP)

Les Nations Unies (ONU) vont envoyer une représentante en Israël dans le courant du mois pour mener une enquête sur les preuves de plus en plus nombreuses que les terroristes du Hamas se sont livrés à des violences sexuelles lors de l’assaut du 7 octobre contre le sud d’Israël.

Selon la presse israélienne, Pramila Patten, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU sur les violences sexuelles dans les conflits, devrait arriver en Israël à la fin du mois de janvier. Elle sera la première représentante de l’ONU envoyée en Israël spécialement à cette fin.

Le quotidien Haaretz a rapporté que Patten a été invitée en Israël par le ministère des Affaires étrangères et qu’elle remettra ses conclusions au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour qu’elles soient incluses dans son rapport annuel au Conseil de sécurité de l’ONU.

Cette nouvelle intervient peu après que deux experts de l’ONU sur la torture et les exécutions, Alice Jill Edwards et Morris Tidball-Binz, ont demandé des comptes sur les violences sexuelles commises à l’encontre de civils israéliens lors du massacre du Hamas le 7 octobre.

Les deux experts ont déclaré que les preuves de plus en plus nombreuses de viols et de mutilations génitales indiquaient la possibilité de crimes contre l’humanité.

Le 7 octobre, 3 000 terroristes du Hamas ont déferlé sur Israël depuis la bande de Gaza et ont massacré près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils. Les terroristes ont violé des femmes et ont torturé ou mutilé les victimes des massacres. Au moins 240 personnes ont été enlevées et emmenées de force en otage à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.