L’ONU rejette la demande d’Odeh d’enquêter sur les conditions de vie des Bédouins
Rechercher

L’ONU rejette la demande d’Odeh d’enquêter sur les conditions de vie des Bédouins

Le chef de la Liste arabe unie avait transmis sa demande par l'intermédiaire de la délégation palestinienne, exaspérant l'ambassadeur Danny Danon

Le chef de file de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, pendant la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire à la Knesset, à Jérusalem, le 22 juin 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef de file de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, pendant la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire à la Knesset, à Jérusalem, le 22 juin 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’Organisation des Nations unies a rejeté jeudi une demande du leader de la Liste arabe unie Ayman Odeh d’envoyer une mission dans le sud d’Israël pour enquêter sur les conditions de vie de la communauté bédouine en Israël.

Dans un mouvement qui a agacé le représentant de l’Etat juif à l’ONU, Odeh a choisi d’envoyer sa lettre au directeur général de l’ONU Ban Ki-moon, par l’intermédiaire du représentant palestinien à l’ONU, plutôt que par l’ambassadeur israélien Danny Danon.

Dans sa lettre à Ban, Odeh a écrit qu’il « aimerait vous demander d’envoyer une mission d’enquête dans le Néguev pour examiner la situation désastreuse de la population arabe indigène du pays, et de travailler pour sécuriser leurs droits garantis par la loi et les conventions internationales ».

Jeffrey Feltman, le sous-Secrétaire général aux affaires politiques de l’Organisation des Nations unies, a répondu en rejetant la demande d’Odeh. La réponse a été envoyée à la mission israélienne à l’ONU.

Dans une lettre furieuse adressée au président de la Knesset Yuli Edelstein, Danon a condamné la décision d’Odeh d’avoir transmis le message par l’intermédiaire de la mission palestinienne.

« Je trouve affligeant que le député Odeh ait décidé de travailler de concert avec le représentant palestinien qui répand régulièrement des mensonges antisémites contre l’Etat d’Israël. Une ligne rouge a été franchie », a déclaré Danon.

Le mois dernier, l’envoyé palestinien à l’ONU, Riyad Mansour, avait comparé Israël aux nazis, affirmant que le gouvernement étiquettait ceux qui s’opposent à lui comme étant des terroristes. En novembre 2015, il avait accusé Israël de récolter les organes de Palestiniens morts.

Palestinian UN observer Riyad Mansour (photo credit: United Nations Media Center)
Riyad Mansour, ambassadeur palestinien aux Nations unies. (Crédit: United Nations Media Center)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...