L’ouverture de la majorité des écoles est encore loin – responsable de la santé
Rechercher

L’ouverture de la majorité des écoles est encore loin – responsable de la santé

Les élèves de CP au CM1 reprendront le chemin de l'école lorsque l'on ne dépassera plus les 1 000 infections quotidiennes

Des enfants lors du premier jour d'école à Jérusalem, le 1er septembre 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Des enfants lors du premier jour d'école à Jérusalem, le 1er septembre 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Une haute-responsable de la Santé a confirmé, mercredi, que les écoles ne rouvriraient pas pour les CM2 et classes supérieures avant que le taux d’infection quotidien au coronavirus ne soit réduit à 250 nouveaux cas par jour, tandis que les enfants plus jeunes pourront reprendre les cours plus tôt.

Efrat Aflalo, directrice du département d’éducation et de promotion sanitaire au sein du ministère de la Santé, a également déclaré devant un panel de la Knesset que les élèves de CP, CE1 et CE2 n’auraient pas nécessairement besoin d’apprendre en « capsules » lors de la réouverture des établissements scolaires. Elle a indiqué que dans les classes allant du CP au CM1, les cours pourraient reprendre en présentiel lorsqu’Israël ne compterait plus que mille cas de COVID-19 par jour.

Elle a noté que le ministère de la Santé avait enregistré 2 255 nouveaux cas de coronavirus, mardi, avec un taux de positivité des tests au plus bas depuis le mois de juillet. Les écoles ont été fermées depuis la mi-septembre dans un contexte de contaminations qui avaient grimpé en flèche, atteignant les 9 000 et qui, depuis, ont décliné avec régularité dans le cadre d’un nouveau confinement national.

La responsabilité de cette hausse massive des infections au coronavirus avait été attribuée à la rentrée des classes, le 1er septembre, et à la rentrée des écoles ultra-orthodoxes, deux semaines auparavant.

« Il n’y a pas de désaccord parmi les responsables du ministère. Nous convenons tous du fait que les écoles réouvriront lorsque nous aurons atteint les objectifs que nous nous sommes fixés en terme d’infections, tout comme nous avions procédé à la rentrée des classes », a-t-elle déclaré devant la Commission de contrôle de l’Etat de la Knesset.

Aflalo a annoncé que les directives en direction des enseignants seraient durcies. Ces derniers pourraient devoir porter, en plus des masques, des visières de protection.

Des élèves de CP et leurs parents avant l’ouverture de l’année scolaire dans une école de l’implantation d’Efrat en Cisjordanie, le 30 août 2020. (Gershon Elinson/Flash90)

Le cabinet dit « du coronavirus » a voté à l’unanimité, mardi soir, le prolongement du confinement en cours jusqu’à la semaine prochaine, écartant toute décision sur l’assouplissement des restrictions d’ampleur qui sont actuellement mises en vigueur dans le pays.

Les ministres se retrouveront jeudi pour évoquer la levée de certaines limitations, dès la semaine prochaine, « en fonction des statistiques de mortalité » – en autorisant notamment la vente à emporter dans les restaurants, la réouverture des crèches et de certaines petites entreprises qui ne reçoivent pas de public.

Le ministère de l’Education, qui prône un retour rapide des élèves dans les classes et des petits enfants dans les crèches, a diffusé, mardi, des données appuyant son positionnement. Selon les chiffres présentés par le ministère, 94 % des crèches et 53 % des écoles primaires n’ont enregistré aucun cas de COVID-19 – un pourcentage qui chute à 45 % dans les lycées.

Le calendrier envisagé par Aflalo diffère légèrement des informations qui ont filtré sur le plan de quatre mois et en plusieurs phases concernant l’allègement des restrictions entraînées par la pandémie, et qui prévoit l’ouverture des écoles au mois de janvier pour les élèves de CM2 et plus mais qui ne précise pas d’objectif en termes de nombre de nouveaux cas quotidiens.

Illustration : les élèves du lycée Yehud Comprehensive High School passent leur baccalauréat (Bagrut) de mathématiques en anglais, à Yehud, le 8 juillet 2020. (Yossi Zeliger / Flash90)

Selon la Douzième chaîne, la seconde phase (qui sera amorcée à partir d’un maximum de 1 000 nouveaux cas par jour) devrait débuter le 1er novembre. Elle prévoit le retour dans les classes des élèves du CP au CM1, la réouverture des synagogues et la reprise des interventions médicales non-urgentes.

La troisième phase (à partir de 500 nouveaux cas par jour) est envisagée pour la mi-novembre. Les entreprises accueillant des clients pourront rouvrir leurs portes ainsi que les clubs de gym, les magasins, les centres commerciaux et les marchés.

Lors de la quatrième phase (à partir de 250 nouveaux cas par jour), qui pourrait débuter fin novembre, les restaurants et les cafés pourront accueillir des clients et les activités de loisirs pourront reprendre.

Pour la cinquième étape (aucune cible spécifique à atteindre n’a été précisée en termes de nombre de nouveaux cas), les piscines, les hôtels et les chambres d’hôtes reprendront leurs activités. Et pour la sixième, à la fin décembre, les musées et les lieux de divertissements rouvriront leurs portes et les amateurs de sports collectifs pourront recommencer l’entraînement.

Enfin, lors de la septième étape, vers le 10 janvier, tous les élèves, à partir du CM2, reprendront le chemin de l’école et, dans la phase finale, fin janvier, le public pourra assister aux événements sportifs et les clubs et les bars pourront reprendre leurs activités.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...