Rechercher

L’UE fustige le projet de construction à Jérusalem-Est, un « obstacle à la paix »

La critique de l'UE fait suite à la publication officielle d'un appel d'offres par Israël pour la construction de 805 logements dans les quartiers de Ramot et Pisgat Zeev

Vue sur le quartier de Ramot à Jérusalem, dont une large partie se trouve sur la Ligne verte. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Vue sur le quartier de Ramot à Jérusalem, dont une large partie se trouve sur la Ligne verte. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Samedi, l’Union européenne (UE) a critiqué les projets de nouvelles constructions dans les quartiers juifs de Jérusalem-Est, déclarant que la politique d’Israël est un « obstacle à la paix ».

« La politique de construction et d’expansion des implantations à Jérusalem-Est continue de nuire à la possibilité d’une solution viable à deux Etats avec Jérusalem comme future capitale des deux Etats, qui est la seule solution réaliste pour obtenir une paix juste et durable », peut-on lire dans le communiqué.

« L’Union européenne est fermement opposée à la politique d’implantations d’Israël, y compris à Jérusalem-Est, qui est illégale selon le droit international et constitue un obstacle à la paix », poursuit le message.

Jeudi, le ministère du Logement a publié un appel d’offres pour la construction de 850 logements dans les quartiers de Ramot et Pisgat Zeev, les premières constructions en un an dans les quartiers juifs de Jérusalem-Est, selon l’ONG de gauche, La Paix maintenant.

Selon l’organisation, les constructions prévues vont renforcer la densité de population dans les deux quartiers plutôt que d’élargir leurs limites.

Israël a capturé Jérusalem est pendant la Guerre des Six jours de 1967 et y a ensuite étendu sa souveraineté en 1980, dans une décision qui n’a jamais été reconnue par la communauté internationale. Les Palestiniens considèrent Jérusalem est comme leur future capitale.

Israël a construit près de 20 000 logements dans les implantations de Cisjordanie ces dix dernières années, sous le mandat de Premier ministre de Benjamin Netanyahu, a déclaré La Paix maintenant, plus tôt ce mois. Ce chiffre n’inclut pas Jérusalem-Est.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : [email protected]
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à [email protected].
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.