Macédoine du Nord : une femme juive nommée ministre du cabinet, une première
Rechercher

Macédoine du Nord : une femme juive nommée ministre du cabinet, une première

Rasela Mizrahi a été nommée ministre du Travail et de la Politique sociale ; sa nomination a suscité des condamnations, qui ont été jugées antisémites

Rasela Mizrahi, ministre du Travail et de la Politique sociale de Macédoine du Nord, s'exprime lors d'une conférence en décembre 2019. (Crédit : Facebook/Rasela Mizrahi via JTA)
Rasela Mizrahi, ministre du Travail et de la Politique sociale de Macédoine du Nord, s'exprime lors d'une conférence en décembre 2019. (Crédit : Facebook/Rasela Mizrahi via JTA)

La Macédoine du Nord a nommé son premier membre juif du gouvernement.

La nomination, la semaine dernière, de la ministre du Travail et de la Politique sociale Rasela Mizrahi à la tête du ministère où elle travaille depuis 2015 fait suite à des élections éclair qui se sont déroulées vendredi. Elle lui a valu de sincères félicitations, mais aussi quelques réprimandes de la part d’activistes politiques que les médias locaux ont qualifiés d’antisémites.

Vidana Boskova Micevska, une militante de l’Union sociale démocratique de Macédoine (SDUM), a écrit sur Facebook : « Ça ne me dérange pas que Rasela ait rejoint un parti fasciste. Je suis sûre que les nazis avaient aussi des Juifs qui se sont battus pour de meilleurs droits sociaux pour les Juifs », a rapporté Republika.

Mizrahi appartient au VMRO-DPMNE, un parti de centre-droite que certains musulmans macédoniens considèrent comme excessivement nationaliste. Le parti a conclu un accord de partage du pouvoir avec le SDUM. Les deux partis divergent sur la façon de traiter les milliers d’immigrants musulmans du Moyen-Orient qui ont traversé la Macédoine du Nord pour se rendre en Europe depuis 2014.

Mersiha Smailovic, une militante de la communauté musulmane et ancienne employée du ministère de Mizrahi, a suggéré que Mizrahi place dans son bureau un drapeau portant l’étoile de David.

« Si elle utilisait l’étoile de David, il n’y aurait pas de problème », a-t-elle écrit sur Facebook. Mme Smailovic réagissait aux fausses rumeurs selon lesquelles Mizrahi avait placé le drapeau de son parti dans son bureau.

Efraim Zuroff, directeur du Centre Simon Wiesenthal pour l’Europe de l’Est, a félicité Mizrahi, qualifiant sa nomination de « jalon encourageant » pour sa communauté. Mais les « réactions antisémites ont été révélatrices et scandaleuses », a-t-il déclaré à l’Agence télégraphique juive.

La Macédoine du Nord compte environ 200 Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...